Murena, tome 2 : De sable et de sang de Jean Dufaux (Scénario), Philippe Delaby (Dessin)

Murena, tome 2 : De sable et de sang de Jean Dufaux (Scénario), Philippe Delaby (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Oguz77, le 4 mars 2010 (Inscrit le 24 novembre 2009, 45 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 659ème position).
Visites : 4 616 

Intérêt historique ?

L'empereur Claude a été assassiné par son épouse Agrippine. Cette dernière, jalouse de Lolia Paulina l'a empoisonné alors qu'il s'apprêtait à la quitter. Du coup, c'est Néron, fils d'Agrippine, qui succède à Claude. Cela dit, sa mère manœuvre en arrière plan pour conserver le pouvoir, avec l'appui du sénat et de l'armée. Néron n'est pas prêt, toutefois, à subir cette situation très longtemps. Par ailleurs, Britannicus, fils de Claude, apprend de la bouche de Pallas, qui trahit Agrippine, qu'il est le seul et unique héritier légitime du trône de Rome. Mais Néron est prêt à garder le pouvoir, quel qu'en soit le prix à payer.

Comme le montre ce résumé, l'histoire est quelque peu compliquée, suffisamment en tout cas, pour empêcher une lecture simple de prime abord. Certes, la grande Histoire veut peut -être cela, mais il eut été judicieux de ne pas ajouter à cette difficulté, une homogénéité des dessins de personnages, rendant plus obscure encore cette histoire déjà complexe. En effet, les jeunes hommes, notamment, ont un peu tous tendance à se ressembler et cela devient un imbroglio assez pénible à déchiffrer.
Par ailleurs, ni le dessin, ni les choix de colorisation n'ont éveillé quelque intérêt à ma lecture. Espérons que les tomes suivants me fassent réviser ce jugement peu flatteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • De sable et de sang [Texte imprimé] [scénario de] Dufaux [dessin de] Delaby...
    de Delaby, Philippe (Illustrateur) Dufaux, Jean (Scénariste)
    Dargaud
    ISBN : 9782871291732 ; 4,12 € ; 06/11/1999 ; 48 p. p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

De l’intérêt historique sans aucun doute...

10 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 3 octobre 2013

Quand je lis la critique principale, je me demande si son auteur n'aurait pas quelque peu manqué de concentration durant sa lecture. Complexe, l’histoire l’est sans doute, mais compliquée, je ne suis pas du tout d’accord. Moi qui suis loin d’être un spécialiste de la Rome antique, j’ai été captivé par le scénario impeccable. Les « jeunes hommes » se ressembleraient tous ? Certes, les protagonistes sont nombreux, mais Oguz ne semble pas être très physionomiste, car moi qui suis très pointilleux en la matière, j’ai trouvé les visages expressifs et les personnages facilement identifiables grâce au trait précis de Delaby. Quant à l'intérêt historique, comment en douter ? Il suffit de visionner les sources citées à la fin, ainsi que le glossaire fournissant des informations intéressantes sur l'époque, pour se rendre compte du sérieux du projet, à mi-chemin entre Histoire et fiction. Cela m'a permis moi-même d'apprendre des choses passionnantes sur la vie quotidienne dans la cité romaine au début du premier millénaire.

Quoi qu'il en soit, ce second chapitre nous réserve quelques rebondissements suite à l'assassinat de l’empereur Claude, dont la principale instigatrice était la mère de Néron elle-même. Agrippine, qui parvient ainsi à porter son fils sur le trône, espère tirer les ficelles, sans croire que tout ne se déroulera pas tout à fait comme elle l’avais prévu. Au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, cette série est de plus en plus prenante, non seulement en raison d’un bon suspense, mais aussi grâce au dessin précis et minutieux de Delaby qui se laisse facilement admirer, tant par les paysages que par les personnages. Un péplum en BD à ne pas manquer !

Confirmation.

7 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 51 ans) - 7 décembre 2010

Confirmation du premier tome et suite logique. Les personnages affirment leurs caractères, les masques tombent et révèlent les vrais visages. Peut être cette bédé est-elle trop historique ? Moi qui suis fan de Alix, je trouve dans Murena un traitement plus réaliste et plus adulte des faits. Le sexe et la violence ne sont pas les clefs de voûte du récit, ce qui aurait été facile vu le contexte. Les auteurs en usent sans en abuser. Le trait est plaisant, toujours cette similitude des visages qui fait parfois perdre le fil de l'histoire. C'est le seul défaut de cette bédé.

Très historique, trop ?

6 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 46 ans) - 29 mai 2010

Un second volet très "historique". L'accent semble un peu trop mis sur la dimension pédagogique, pas sur celui du divertissement. On est fréquemment renvoyé au glossaire (peut-on s'en passer ?).
Pas facile l'articulation avec le monde de la bande dessinée. Bon, à décharge, il faut aussi se rendre compte que ce sera une longue série, donc, qu'il y aura des albums de transition nécessaires comme celui-ci pour que l'ensemble soit crédible.
Intéressant quand même de suivre un peu peu plus Lucius Murena, après le drame qui l'a secoué et l'enquête qu'il doit mener à ce propos.

Forums: Murena, tome 2 : De sable et de sang

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Murena, tome 2 : De sable et de sang".