La prophétie du Vatican de Jacques Neirynck

La prophétie du Vatican de Jacques Neirynck

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Cyprien, le 12 avril 2006 (Lausanne, Inscrit le 23 janvier 2006, 36 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (55 475ème position).
Visites : 5 379  (depuis Novembre 2007)

Un troisième tome un peu plat.

Ce livre est le dernier de la trilogie "Un pape suisse", il suit "Le manuscrit du Saint-Sépulcre" et "Un ange dans le placard" (réédité en poche sous le titre "La révélation de l'ange").

L'intrigue détaille la fuite de Rome d'Emmanuel de Fully, devenu le pape Jean XXIV, qui s'est attiré les foudres de tout ce que l'Italie et le Vatican comptent de personnages influents, de la Curie Romaine à la Mafia, en voulant réorganiser l'Église de fond en comble.

L'intrigue est sympathique mais souffre (comme dans "La révélation de l'ange") d'un tassement sur la fin, d'une bien malheureuse noyade dans de trop longues considérations théologico-métaphysiques, qui font que l'on finit par perdre de vue une fin, qui finalement se trouve être bien plate.

Selon moi, le lecteur qui n'est pas un passionné de théologie et de l’organisation pourra donc se contenter du premier tome de la trilogie.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La prophétie du Vatican [Texte imprimé] Jacques Neirynck
    de Neirynck, Jacques
    Pocket / Presses pocket (Paris)
    ISBN : 9782266144988 ; 1,77 € ; 27/01/2006 ; 280 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Un pape suisse

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pourvu qu'il n'y ait pas de quatrième...

1 étoiles

Critique de Olivier1180 (Bruxelles, Inscrit le 21 octobre 2007, 52 ans) - 29 octobre 2007

Avant de lire cette critique, je vous invite à aller lire celles qui concernant les deux premiers tomes, à savoir "Le Manuscrit du Saint Sépulcre" et "La révélation de l'Ange".
Vous comprendre mieux mon état d'esprit.

Franchement, stop, s'il vous plaît Monsieur Neirynckx, laissez tomber votre héros et surtout ne le faites pas réapparaître, il est très bien là où vous l'avez laissé à la fin de ce troisième tome.

On touche ici le summum de l'ennui, c'était déjà pas mal pourtant dans le second tome...

A choisir, je ne garde que le premier tome, et encore...

... mais, par contre...

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 68 ans) - 20 avril 2006

Si on est passionné par la chose théologique, et ce n'est pas interdit, cet ouvrage complet, je parle bien des trois tomes, vous permettra de prendre la mesure de ce que peut être un discours sur Dieu incarné dans une vie d'homme...
Jacques Neirynck n'est pas un théologien, "juste" un physicien, ancien professeur à l'école polytechnique de Lausanne, et il ose se poser de nombreuses questions. Les réponses sont-elles à la hauteur des attentes du lecteur ? Probablement pas toujours, mais qu'importe puisque le plus important c'est de se poser les questions et de trouver "ses" propres réponses. Les réponses de l'autre ne sont là que pour m'aider à trouver les miennes...
Si on préfère les romans, ce qui est autorisé aussi, bien entendu, le premier tome vous offrira une belle histoire, mieux construite que les pâles copies que l'on nous sert depuis quelques temps avec des Da Vinci code et autres du genre...
Mais, franchement, un beau travail que cette trilogie, une littérature qui pousse le lecteur à affronter quelques grandes interrogations...

Forums: La prophétie du Vatican

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La prophétie du Vatican".