Le guide galactique, tome 5 : Globalement inoffensive de Douglas Adams

Le guide galactique, tome 5 : Globalement inoffensive de Douglas Adams
(Mostly harmless)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Khayman, le 5 septembre 2005 (Chicoutimi, Inscrit le 25 février 2004, 41 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 228ème position).
Visites : 3 654  (depuis Novembre 2007)

Point final d'une superbe série

Le vaisseau des Grebulons a atterri sur Rupert, la dixième planète du système solaire. Les extra-terrestres auront besoin des services de Tricia McMillan (Trillian, voir les autres critiques du même auteur) afin de pouvoir calculer, à partir de Rupert, le mouvement des planètes et ainsi faire des prévisions astrologiques.

Pendant ce temps, Ford Prefect visite la maison mère du « Hitchhiker’s Guide to the Galaxy » et Arthur Dent fait des sandwichs sur une planète où il s’est écrasé. Une autre Trillian, provenant d’un univers parallèle, lui confiera en garde leur fille Random.

Cinquième et dernier tome des « Hitchhiker series », Mostly Harmless a souvent été décrié comme étant le moins bon. De mon côté, je n’y ai pas vraiment vu de différences avec les autres. Peut-être est-ce parce que ma compréhension de la littérature anglaise comporte encore des lacunes. Adams fait beaucoup de jeux de mots, de blagues avec la langue et d’humour + ou – subtil. Je ne crois pas être encore capable de saisir toute la richesse de son style.

Néanmoins, je dois souligner encore une fois les passages de l’œuvre que j’ai bien apprécié. Ainsi, les références à la matière sombre, aux sandwichs, aux médias, à l’astrologie sont plaisantes à lire. L’exploitation des idées concernant les univers parallèles et le voyage dans le temps laisse cependant à désirer. Si dans quelques-uns des écrits précédents d’Adams le voyage dans le temps est exploité, il n’est pas une source de confusion aussi élevée que dans ce livre. Le mélange des univers parallèles et du temps m’a fait perdre pied et a éliminé toute cohérence au récit (remarquez, c’était très probablement intentionnel).

Citation :

« The ship come sweeping in over a dark and sombre landscape, a terrain so desperately far removed from the heat and light of its parent sun that it seemed like a map of the psychological scars on the mind of an abandoned child. »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Ouf !

6 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 63 ans) - 11 septembre 2021

Tricia McMillan, présentatrice télé britannique, souhaiterait être embauchée par une chaine américaine histoire de voir son salaire décuplé. Pour l’heure, elle vient d’interviewer une certaine Gail Andrews laquelle demande peu après à la retrouver au bar de son hôtel. Elle veut dissiper un malentendu entre elles deux et surtout savoir pourquoi Tricia s’est montrée aussi déplaisante à son égard. Elle apprend que c’est à cause de ses prises de position en faveur de l’astrologie. Quelque temps plus tard, un vaisseau spatial atterrit dans le jardin de Tricia. Trois extra-terrestres en sortent. Croyant tenir le scoop du siècle, la jeune femme se précipite sur sa caméra et sur son magnétophone. Mais elle se retrouve largement déçue quand elle apprend que ces trois visiteurs ne connaissent même pas leurs noms ni celui de leur chef, qu’ils ne savent pas d’où ils viennent ni même où ils vont. Ils n’ont qu’une certitude : ils sont ici pour emmener Tricia avec eux !
« Globalement inoffensive », cinquième et dernier volume de la saga « H2G2 » n’apporte pas grand-chose de nouveau à l’ensemble, si ce n’est quelques personnages féminins supplémentaires qui apparaissent un temps pour mieux disparaître ensuite. En effet, l’intrigue reste à nouveau sans consistance, mais le lecteur n’est pas là pour l’histoire. L’humour british fait de nonsense, de paradoxes et d’auto-dérision est encore là, mais semble-t-il avec moins de fréquence et de puissance. Une sorte de lassitude semble avoir saisi l’auteur qui ne fait que reprendre des situations déjà plusieurs fois exploitées. Rien de nouveau, rien de surprenant sous le soleil. La fin qui aurait pu donner lieu à une chute surprenante est aussi décevante que le reste. Tout cela tire un peu trop à la ligne et l’ennui du lecteur s’insinue carrément en raison de toute cette monotonie. On fait « ouf » d’être arrivé au bout de ces 1100 pages qui auraient gagné à être réduites de moitié au moins !

Cinquième tome d'une tétralogie

6 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 21 avril 2010

« Tout ce qui, en arrivant, entraîne l’arrivée d’autre chose, provoquera l’arrivée d’autre chose. »

Non, le titre de ma critique est correct, c’est le cinquième livre d’une tétralogie, ou ce qui à mon avis aurait peut-être dû être une tétralogie.

Avec les univers (non) parallèles et les voyages dans le temps, ce livre semble être un prétexte pour rendre encore plus confuse une série absurde et déjà compliquée. Il y a de bons passages, j’aime toujours l’humour et l’écriture de l’auteur, mais l’histoire tourne en rond (littéralement et métaphoriquement). Enfin, la série est maintenant complète.

Forums: Le guide galactique, tome 5 : Globalement inoffensive

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le guide galactique, tome 5 : Globalement inoffensive".