La fin de tout de Jay McInerney

La fin de tout de Jay McInerney
( How it ended)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Nothingman, le 20 juillet 2005 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 43 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 3 833  (depuis Novembre 2007)

La fin des illusions

Jay McInerney est l'un des représentants de la nouvelle littérature américaine, comme le sont, entre autres, Brett Easton Ellis et Rick Moody. Publié peu avant les attentats du 11 septembre, ce recueil de 10 nouvelles apporte un témoignage sur une époque peut-être révolue. Une époque où Amérique rimait avec futilité et argent facile. Au fil des pages, McInerney raconte des tranches de vie douces amères, les petites vicissitudes du quotidien de golden boys usés, d'avocats démoralisés, de scénaristes hollywoodiens en quête de reconnaissance,... Ses personnages dressent le bilan et ne peuvent que constater la vacuité de leurs existences. Comme les anciens membres d'un cabinet de campagne d'un sénateur, progressivement dégoûtés par l'orgueil démesuré de l'homme politique. Comme Alex, Américain de passage à Paris et qui en soirée se fait prendre pour quelqu'un d'autre,… Des êtres en perte de repère, en fin de cycle.
J'ai aimé l'écriture simple et sans artifices de McInerney. Il est vrai que ces dix nouvelles relèvent parfois du quotidien le plus pur, le plus futile. Il est souvent difficile de se dire que ces petits tracas peuvent constituer des histoires, nous intéresser. Et pourtant l'auteur y arrive, justement en accentuant le côté humain de tous ses personnages, les rendant tendres, cruels, pathétiques et attachants.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La fin de tout

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La fin de tout".