Les enquêtes de William Monk, tome 06 : La marque de Caïn de Anne Perry

Les enquêtes de William Monk, tome 06 : La marque de Caïn de Anne Perry
( Cain his brother)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Mademoiselle, le 30 mai 2005 (Inscrite le 29 mars 2004, 35 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 487ème position).
Visites : 4 793  (depuis Novembre 2007)

Un côté blanc, un côté noir/Personne n’est tout moche ou tout beau/Moitié ange et moitié salaud

Ces paroles d’une chanson de Renaud auraient pu servir d’épitaphe à ce roman d’Anne Perry, 6eme tome de la série William Monk.

Un gentleman bien sous tous rapports, Angus Stonefield, a disparu sans laisser de trace. Son frère jumeau, Caleb, est le suspect idéal. L’un était l’ange, l’autre le salaud.

J’ai ressenti une petite déception à la lecture de ce tome. L’intrigue est bien écrite mais peu crédible. L’attitude de lord Ravensbrook reste incompréhensible pour moi. Comment en est-il venu à admettre cette situation ? Et Caleb ? Pourquoi tout à coup… Stop ! Je ne peux pas en dire plus par respect pour ceux qui ne l’ont pas encore lu.

De plus, j’avais deviné une partie, sans comprendre le pourquoi du comment, d’ailleurs, à cause d’une phrase prononcée par Caleb qui m’a aussitôt fait penser à des paroles d’un personnage d’Agatha Christie dans « Le secret de Chimneys ».

Malgré tout, j’ai préféré cette intrigue à celle de « Des âmes noires ». Ma déception provient surtout des personnages. Dans « Des âmes noires », Hester étant victime d’une machination, les passions étaient exacerbées, les sentiments s’enflammaient, les relations entre les personnages évoluaient. Ici, on assiste à une sorte de stagnation.

Il y a quand même quelques très bons petits passages (après tout, c’est quand même du Anne Perry) :

-Je vois, acquiesça Callandra en cherchant à mettre de l’ordre dans ses cheveux. Vous savez, ce n’est pas plus mal que vous la voyiez de cet œil : ainsi, si elle contracte la typhoïde comme notre pauvre Enid, vous ne serez pas aussi chagriné que si vous la trouviez charmante et éprouviez de l’affection pour elle.
Monk demeurât stupéfait de la monstruosité de ces paroles. L’idée qu’Hester pût sombrer dans un état aussi désespéré qu’Enid Ravensbrook ou que les pauvres êtres qui gémissaient de douleur autour de lui était odieuse. D’autant que l’infirmière ne jouirait pas, comme Enid, de luxueuses conditions matérielles. Il n’y aurait personne pour la soigner en permanence, veiller jour et nuit à son chevet avec savoir-faire et dévouement, accomplir les gestes propres à la maintenir en vie. Certes, lui-même pourrait s’y essayer, et il le ferait. Mais il ne possédait aucune compétence en la matière. Comment Callandra pouvait-elle tenir des propos aussi cruels ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La marque de Caïn [Texte imprimé] par Anne Perry trad. de l'anglais par Élisabeth Kern
    de Perry, Anne Kern, Élisabeth (Traducteur)
    10-18 / 10-18
    ISBN : 9782264029591 ; 8,80 € ; 03/05/2001 ; 444 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Palpitant

10 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 44 ans) - 8 août 2006

Pour ma part, j'ai dévoré ce tome. On retrouve nos héros dans leur vie londonienne, chacun vaque à ses activités habituelles. Monk enquête sur une histoire particulière, Hester soigne l'épidémie de typhoïde, Oliver défend, Callandra aide. L'enquête de Monk est très bien mené, c'est vif et plein de rebondissement. On le découvre en courtisan et aux prises d'une terrible vengeance. Il lutte avec sa perte de mémoire. Pour moi la fin n'est absolument pas prévisible, et on voit les lien des personnages se resserrer de plus en plus. Super tome.

bon alors

6 étoiles

Critique de Gwendoline (, Inscrite le 18 avril 2006, 38 ans) - 11 juillet 2006

J'adore les romans d'Anne Perry mais j'avoue avoir été un peu déçue par les longueurs et la fin que je trouve sans surprise mais rien de bien méchant en soi.
Il faut, néanmoins, lire celui ci pour mieux comprendre le fil de la vie des personnages principaux.

Forums: Les enquêtes de William Monk, tome 06 : La marque de Caïn

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les enquêtes de William Monk, tome 06 : La marque de Caïn".