La dernière valse de Mathilda de Tamara McKinley

La dernière valse de Mathilda de Tamara McKinley
( Matilda's last waltz)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Gilou, le 21 avril 2005 (Belgique, Inscrite le 1 juillet 2001, 76 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (741ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 10 094  (depuis Novembre 2007)

L’enfer du bush

Titre original : Matilda’s Last Waltz
Publié par Judy Piatkus Ltd.
Traduit de l’anglais par Catherine Ludet.


A Sydney, Jenny se console difficilement de la mort, accidentelle, de son mari Peter et de Ben leur petit garçon. Elle est aidée dans sa peine par son amie Diane, sa grande amie, avec qui elle a partagé sa triste enfance dans un orphelinat.
En prenant connaissance d’un document chez un notaire, sa vie va être bouleversée à jamais.

Alors commence pour Jenny toute cette quête pour connaître le pourquoi de son cadeau d’anniversaire offert par Peter ; la possession d’une grande propriété dans le bush.
Elle va vivre presque par procuration, la vie de Mathilda, l’ancienne propriétaire de cette station d’élevages de moutons. Cette femme qui fut une petite fille maltraitée par son père mais heureusement aimée par sa mère, celle-ci décèdera très jeune hélas ! Laissant Mathilda se débrouiller seule pour gérer ce grand domaine. Mais, son courage lui permettra de tenir debout dans la tempête que sera sa vie, parsemée d’embûches, de drames, de choses abominables et de grands malheurs.

De cette vie, il reste des carnets intimes que Mathilda a noircis au fil de ses bons et mauvais moments. De ses petites joies quelquefois mais le plus souvent des grandes épreuves qu’elle a dû surmonter toute seule. Un jour pourtant la vie lui a donné une grande joie, un grand amour mais …. Suite à vous de lire….

Ces cahiers sont le fil rouge que Jenny va tenter de suivre pour comprendre le pourquoi de sa présence au domaine de Churinga. Jenny, l’héritière, n’est pas encore au bout de ses surprises.

Voilà les grandes lignes de ce roman plein de rebondissements. Il y a une recherche minutieuse des détails de la rude vie dans le bush australien. La sécheresse, l’éloignement des habitants, les incendies, bref tous les ingrédients pour que ce livre soit un véritable régal de lecture.

Colleen Mccullough m’avait déjà emballée avec ses récits sur l’Australie. Mais Tamara McKinley n’a rien à lui envier. C’est son premier roman traduit en français.

Remarque : Sur les partenaires - Amazon, Alapage et autres il est fait mention de deux livres : La dernière valse de Mathilda & L'héritière de Churinga. Il y aura certainement des petits soucis sur CL.à ce propos.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sacré personnage!

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 62 ans) - 18 mars 2016

Voilà un sacré personnage que cette Mathilda! par contre, je suis du même avis que monde Imaginaire, Jennyfer est quelque peu "plate" comme personnage...
Les descriptions de cette partie de l'Australie sont très réalistes, quel terrible climat, on se demande d'ailleurs comment font gens et bêtes pour y résister!
Dans l'ensemble un roman que j'ai bien aimé et j'espère qu'il y en aura d'autres de cet auteur qui seront traduits en français.

Une magnifique plongée dans l’Outback australien

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 51 ans) - 6 octobre 2015

J’avais repéré ce livre il y a déjà fort longtemps et j’ai profité d’une descente chez mon libraire d’occasion préféré où j’ai eu la chance de l’acquérir pour la modique somme de 1 € !!!

Pour ce prix-là j’ai voyagé loin, très loin dans une contrée où votre plus proche voisin peut se trouver à plus de 400 km de vous, où la pluie peut se faire attendre pendant des années, où la sécheresse peut tout dévaster … Bref, un monde hostile mais si fascinant à la fois.

J’ai adoré le personnage de Mathilda, par contre j’avoue que j’ai beaucoup moins aimé les parties du livre consacrées à Jennyfer. Sa romance avec Brett est tellement convenue … Et Jenny semble tellement insipide comparée à Mathilda …

En effet, dès que j’attaquais les chapitres consacrés à Mathilda, le ciel aurait pu me tomber sur la tête que je n’aurais rien remarqué ! J’étais totalement embarquée par le destin de cette femme si forte et si déterminée. Et quel destin !

Malgré une intrigue un peu bancale et une chute vraiment rocambolesque, j’ai vraiment trouvé ce livre envoûtant et tellement dépaysant. Je ne suis pas prête d’oublier Mathilda et le domaine de Churinga.

Atmosphère envoûtante

9 étoiles

Critique de Hiba (, Inscrite le 24 février 2013, 26 ans) - 12 mai 2013

"La dernière valse de Mathilda" est une saga australienne et on n'en doute pas une seule seconde. Très bien décrit, Tamara McKinley m'a personnellement fait connaître le charme des paysages arides et déserts, même les endroits les plus éloignés préservent une beauté secrète dont on ne se rend pas compte sans lire ce bouquin. J'ai été surtout impressionnée par la forte personnalité de Mathilda, par l'espoir et l'assurance qui ont résidé en elle après tout ce qu'elle a vécu. J'avoue que j'étais particulièrement attaché aux récits de Mathilda plus que je ne l'était à ceux de Jenny, et je crois que c'est ce qui m'a poussée le plus à terminer le roman en moins d'une semaine. Je ne m'attendais pas à la relation entre Mathilda et Finn, mais je m'attendais parfaitement à celle entre Mathilda et Jenny au tout début, comment Jenny se trouvait reliée autant à Mathilda ? qu'est-ce qui l'a autant poussée à passer des nuits blanches à lire ces journaux intimes ? et ce qui m'a rendu plus sûre le fait qu'elle ait quitté Churinga en extrême urgence à la recherche du père Ryan, ce qui a tout de même réduit ma surprise à la fin. Il est vrai qu'on se sent surtout en train de lire une histoire de moutons et de problèmes d'élevage mais l'histoire ne perd tout de même pas son atmosphère envoûtante.
En tous cas je vous le conseille vivement ! :)

Passionnant!

10 étoiles

Critique de Psychééé (, Inscrite le 16 avril 2012, 36 ans) - 25 juillet 2012

D'emblée, on se sent envoûté par cette saga australienne qui alterne le récit de 2 femmes dans l'outback. La description des paysages est époustouflante, de même que celle des personnages et de la vie dans le bush parmi les aborigènes.
Tout commence en 1923. Mathilda, 13 ans, mène une vie plus que dure après la mort de sa mère. Elle se bat tant bien que mal pour sauver Churinga, immense propriété d'élevage de moutons, ardemment convoitée par ses voisins dont elle subit les imprécations. Elle connaîtra un destin tragique qu'elle affrontera avec une grande maturité pour une enfant devenue ensuite une femme seule dans un monde d'hommes.
50 ans plus tard, suite à un héritage, Jenny se rend à Churinga pour décider du sort de la propriété. Sur place, elle découvre les journaux intimes de Mathilda et on apprend avec horreur la suite du destin maudit des personnes ayant vécu sur ces terres. Elle se laisse charmer par la beauté des lieux et transporter par la présence de Mathilda qui semble n'être jamais partie. Sa décision de garder ou vendre la propriété est capitale pour elle-même et son directeur, dont elle tombe amoureuse. Elle va donc se lancer dans une quête de la vérité qui la mènera bien au-delà de ses espérances...
Histoire alambiquée qui est pourtant très bien faite. Suspense, amour, aventures dans l'outback, tout y est ! Une malédiction peut être un peu tirée par les cheveux, certes, mais qui m'a pourtant emportée dans un tourbillon d'émotions et m'a, l'espace d'un instant, ramenée en Australie. Moment d'évasion garanti !

Saga australienne

4 étoiles

Critique de GiLau (Annecy, Inscrite le 18 septembre 2010, 61 ans) - 6 novembre 2011

J'ai adoré la description de l'ambiance du bush et la vie des éleveurs australiens mais quant à l'histoire, c'est une saga australienne... point.
Avec toutes les ficelles classiques auxquelles je suis restée insensible. Je me suis attachée à Mathilda mais beaucoup moins à Jenny.
A lire si on aime les bons gros romans qui fonctionnent à merveille.

saga australienne.

10 étoiles

Critique de Yogi (, Inscrite le 12 août 2008, 59 ans) - 23 juillet 2011

Un peu perplexe au début livre genre harlequin mais je me suis laissée guider par Jenny dans son Australie natale. Suivre Mathilda dans son Churinga tant aimé et sa vie de misère et enfin un oasis se pointe à l'horizon avec la venue de Finn. Et la conclusion alors là, j'ai pris toute une claque vraiment je suis bouleversée j'ai encore la boule dans la gorge. Va Mathilda et repose en paix.

une saga passionnante

9 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 52 ans) - 13 octobre 2010

J'ai aimé ce roman, je ne connaissais pas du tout cet auteur mais je crois que je n'hésiterai pas à prendre un autre livre d'elle. Les paysages d'Australie sont très bien décrits et l'on aimerait aller les voir!
Le livre a un côté fleur bleue, c'est un peu à l'eau de rose mais c'est tout de même bien écrit, j'ai bien aimé la recherche du passé du personnage principal, même si la fin est un peu prévisible.
je le conseillerai, c'est le livre idéal à emmener en vacances.

j'ai adoré !!

10 étoiles

Critique de Laure 11 (, Inscrite le 15 août 2008, 50 ans) - 15 septembre 2010

Un univers rude mais somptueusement décrit, une intrigue très prenante et originale, une belle écriture fluide, des rebondissements, des personnages très attachants, une belle leçon de vie et de courage... Bref, il y a tous les éléments pour que vous ne puissiez pas lâcher ce livre, et que vous soyez déçus de tourner les dernières pages. J'ai tellement aimé que dès la fin de la lecture , j'ai commencé un autre roman de Tamara Mckinley. Je vous le conseille vivement, vous allez vous régaler....

la vie intense du Bush australien

10 étoiles

Critique de Verosalie (, Inscrite le 15 novembre 2009, 46 ans) - 25 avril 2010

Résumé sur la 4eme de couverture:

"Dans la chaleur étouffante du bush australien, Mathilda, treize ans, fait ses adieux à sa mère. Quelques voisins sont rassemblés autour de la tombe, pour rendre un der­nier hommage à cette femme courageuse.
Un peu à l'écart, le père de Mathilda n'a qu'une hâte : que tout cela se termine afin qu'il puisse vendre le domaine de Churinga. Mathilda, elle, comprend que les choses ne seront jamais plus comme avant...
Cinquante ans plus tard, Jenny découvre le journal intime de Mathilda. À mesure que progresse sa lecture, l'angoisse l'assaille... A-t-elle bien fait de venir s'installer à Churinga ?
Par son atmosphère envoûtante, la force de ses person­nages, cette saga australienne s'inscrit dans la lignée des chefs-d'oeuvre de Colleen McCullough.

Tamara McKinley a été élevée par sa grand-mère en Australie. Publié dans dix-sept pays, La Dernière Valse de Mathilda a enthousiasmé des centaines de milliers de lectrices. En Suède, ce roman a été élu «saga de l'année»."

Une histoire passionnante qui nous permet de faire un voyage aux antipodes et de vivre le temps de ces 500 pages et quelques, au rythme du bush australien à la bonne comme à la mauvaise saison! Des personnages attachants que l'ont est bien triste de quitter à la fin du livre. Je vous le conseille vivement.

Forums: La dernière valse de Mathilda

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  pigeonnée !! naïve ! 19 Gilou 11 juin 2013 @ 00:59

Autres discussion autour de La dernière valse de Mathilda »