La Voie de l'ennemi de Tony Hillerman

La Voie de l'ennemi de Tony Hillerman
( The Blessing way)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Heyrike, le 7 mars 2005 (Eure, Inscrit le 19 septembre 2002, 54 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 853ème position).
Visites : 3 592  (depuis Novembre 2007)

Trilogie Leaphorn – vol 1

Suite à une rixe avec un Mexicain, qu'il a laissé pour mort, Luis Horseman s'est enfui dans le désert. Quelques jours plus tard, son corps est retrouvé au fond d'un wash. Malgré la promesse d'aide du lieutenant Leaphorn, McKee hésite à se rendre dans la réserve Navajo, pour y poursuivre ses recherches sur les mystérieux fantômes qui peuplent les légendes Navajo. Jusqu'à ce que son ami Canfield lui propose de l'accompagner. Sur place les événements vont rapidement prendre une tournure totalement inattendue. McKee, simple professeur d'anthropologie, va être confronté à des dangers bien réels, qui ne doivent rien aux fantômes.

Dans cette histoire, dont le vrai héros est McKee, le lieutenant Leaphorn ne fait que de brèves apparitions. Pour m'être un peu trop facilement empêtré dans les nombreuses figures mythologiques, dans la toponymie accidentée de la réserve Navajo et dans les noms réels ou symboliques des personnages, je n'ai pas su entrer complètement dans l'histoire. Reste une intrigue intéressante, au cours de laquelle l'auteur prend le temps de bien planter le décor et de s'intéresser à la culture complexe et passionnante des Navajos.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Trilogie Leaphorn

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Premier roman de Tony Hillerman et premier de la trilogie Joe Leaphorn

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 65 ans) - 27 février 2021

Tony Hillerman est un auteur de polar ethnique, centré sur les Navajos et les Hopis (Sud-Ouest des USA, entre Nouveau-Mexique et Arizona), qui, entre 1970 et 2006 a publié 18 ouvrages qui constituent un tout, une suite, avec pour protagonistes principaux Joe Leaphorn, puis Jim Chee, tous deux de la Police Tribale Navajo.
Les trois premiers ouvrages constituent la trilogie Joe Leaphorn, les trois suivants la trilogie Jim Chee. Les romans de Tony Hillerman se distinguent par une volonté quasi ethnographique d’informer le lecteur des us et coutumes navajos, des paysages dans lesquels Hopis et Navajos évoluent. Une intrigue policière soutient le corps du roman et Joe Leaphorn comme Jim Chee sont là pour la résoudre.
Pour qui a pu voyager dans ces déserts de la région des « Four corners », la lecture de Tony Hillerman résonne terriblement. Pour ceux qui prépareraient un voyage par là-bas, sa lecture est des plus profitable.
La voie de l’ennemi est le premier roman écrit de la série (1970) et constitue le premier tome de la trilogie Leaphorn.
D’ailleurs il n’est pas tant question de Joe Leaphorn que de deux chercheurs en sociologie de l’Université d’Albuquerque, Bergen McKee et le Dr Canfield. Le premier qui étudie la civilisation Navajo et notamment le phénomène de sorcellerie et l’autre qui s’intéresse à la civilisation Hopi et notamment leurs cavernes et ruines. Les deux vont profiter de la fin des cours pour partir sur le terrain – c’est-à-dire sur le territoire sous la juridiction de Joe Leaphorn, par ailleurs ami de longue date de McKee. Il y a effectivement une activité d’un « porteur de peau », un sorcier, signalé et des ruines hopis sont dans la proximité. Les deux vont être occupés. D’autant plus occupés qu’une jeune femme les a contactés pour leur demander de l’aider à retrouver son petit ami géologue parti travailler dans le secteur et dont elle n’a plus de nouvelles.
Ca va s’avérer plus dangereux qu’escompté et ce sera l’occasion pour Tony Hillerman de développer des particularités de ce peuple Navajo. Et de nous présenter toujours un peu plus la beauté de cette zone désertique.

»Debout sur le rebord de la mesa, Leaphorn regardait au loin les pentes de Chinle et des Lukachukai. Le soleil était maintenant couché. Au-dessus des montagnes, le sommet des nuages d’orage du soir était encore d’un blanc éblouissant dû aux rayons du soleil, mais au-dessous de quatre mille cinq cents mètres ils devenaient soudain d’un bleu foncé sous l’effet de l’ombre de la nuit qui avançait. Le désert était strié de rose, de rouge et de violet, les dernières lueurs se reflétant à l’ouest sur les formations nuageuses. »

N’hésitez pas à découvrir cette zone des « four corners » en compagnie de Joe Leaphorn et Tony Hillerman, ce sont de bons guides !

Forums: La Voie de l'ennemi

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Voie de l'ennemi".