Travaux en Vert de Simona Popescu

Travaux en Vert de Simona Popescu
(Lucrari în verde)

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie , Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Septularisen, le 17 juin 2024 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 56 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 224 

«Et le poème je ne le finirai pas je ne le finirais pas je ne le finirais pas…».

«LE PRÉLUDE LE PLUS COURT…»

- Pour toi c’est quoi la poésie, Danda?
- Un bout de papier et plusieurs voix, dit la fillette de 5 ans.

Né dans le cadre du troisième atelier de traduction de la poésie européenne contemporaine créé au Luxembourg par M. Jean PORTANTE (*1950) (1) et réalisé avec la collaboration de l’institut Pierre WERNER (1913 – 2002, Ancien premier Ministre luxembourgeois) (2) «Travaux en vert» («opérations en vert» ou «façons en vert» ), sous-titré «Mon plaidoyer pour la poésie», est un petit recueil de poésie de Mme. Simona POPESCU (*1965) regroupant des fragments d’un livre de plus de 300 pages, paru en Roumanie en 2006.

«LA CAVE»

Si je n'écrivais pas
ce qui me plairait le plus ce serait de chanter fort même très fort
dans un endroit où il n'y aurait personne pour m'entendre.
Si j'y pense bien, écrire c'est comme lorsque j'avais 8 ans et
que je chantonnais, je chantais mes trucs à moi heureuse dans
la cave de mes grands-parents.
Non, Herr Goethe
écrire n'est pas « un surplus du parler »
écrire est un surplus

de ta musique inarticulée.

Très étonnamment, il s'agit de poésies sur… la poésie! En effet Mme. POPESCU, professeur en Faculté de Lettres, doit souvent parler de poésie devant un «public» qui a perdu complètement, - en grande partie par ignorance d’ailleurs -, le «goût» de la poésie! La prof qui est en elle essaye alors de parler de poésie de façon, disons… «alternative», en mélangeant des citations de grand écrivains à de la culture «underground» ou à la culture «Pop», mais aussi des personnages de BD, de films, des groupes de musiques, le fameux «Muppet’s Show», etc etc…

«LE RIRE DE MADI » (3)

«On dirait que je suis une vieille poète
je vois de moins en moins de gens », lâche-t-elle à l’autre bout
du fil d’une voix lasse
qu’un éclat de rire étouffé interrompt
comme elle le fait toujours – mais toujours ! – même quand il
n’y a pas de quoi rire.
(…)
Je ne savais pas encore que
Madi allait mourir en moins de ceux mois
juste après notre rencontre avec Richard Wagner (4)
elle m’a demandé alors comment j’allais et je lui ai dit : «Tu
sais, je donne une sorte de cours sur la poésie contemporaine à
la fac et c’est horrible
de voir la gueule qu’ils font.
Tu as de la chance, Madi,
de ne pas les voir.»
«Écoute – dit-elle – moi j’écris.
Peu m’importe s’ils s’en fichent, J’en ai rien à cirer.»
J’ai tellement aimé ça !
J’ai tellement aimé ça !

Le tout donne alors une sorte d’histoire de la poésie, avec la «participation» de poètes du monde entier et de toutes les époques… On croisera ainsi : George Gordon Lord BYRON (1788 – 1824), Matsuo BASHÕ (1644 – 1694), Arthur RIMBAUD (1854 – 1891), Walt WHITMAN (1819 – 1892), Tadeusz ROZEWICZ (1921 – 2014), Valéry LARBAUD (1881 – 1957), Ezra POUND (1885 – 1972), LAUTRÉAMONT (1846 – 1870, de son vrai nom Isidore Lucien DUCASSE)…

«THE RAINBOWCONNECTION»

(…)
Cher lecteur,
Dear reader
Lieber Leser,
Caro lettore,
Dorogoi citateli
Dragã cititor,
(si tu es arrivé jusqu’ici je crois que je pourrais
t’appeler mon semblable en mon frère
et ma sœur
même si tu es, en fait, un hypocrite lecteur !)
Que te dire de plus ici ?
Peut-être ce que disait Tadeusz Rozewicz
«sur certains propriétés de la prétendue poésie»…
Il disait que
«la poésie n’existe
ni à la naissance
ni à la mort».
(…)

C’est écrit avec une syntaxe très étrange, avec quasiment aucune virgule, et très peu de points. Au-delà de ce style très particulier, c’est une très belle poésie, parfois surréaliste, avec de très belles images, très introspective, reposante, très poétique, avec de grands thèmes très classiques : La vie, la parole, les gens, les livres…

«ALLEGRIA »

J’avais 18 ans et je lisais dans un livre , «Allegria», un truc
à propos d’un tapis :
«Chaque couleur se répand et s’étend
dans les autres couleurs».
Je lisais comme si
j’étais ce tapis-là…

Je termine comme toujours en vous proposant de lire un poème de l’autrice…

DOÏNA POUR LA POÉSIE

La poésie est fraîche
Comme nourrisson en crèche
Comme la sage-femme
Qui a perdu son âme.

Poésie bébé
À peine est-elle née
Qu'elle a commencé
Soit à pleurnicher
Soit à tituber
Puis elle est tombée
Dans ta petite école
Dans d'autres encore
Teacher nous l'a donnée
Tellement digérée
La poésie mouche
Mâchée dans sa bouche
Nos cerveaux hurlaient
Des oiseaux passaient
The Wall grandissait
Pink Floyd s'entendait
(We don't need no EDUCATION)
et inside chantaient
les chœurs d'enfants
on n'a plus envie
de la poésie
on n'a plus envie
de la poésie
chandelles incertaines
étudiants par centaines
élèves redoublants
d'autres ... éminents
un grand NON disaient
dès qu'ils entendaient
de la poésie
poésie pourrie
et autres lubies
des dizaines - pourries
des pleurnicheries
lugubres envies
... et ils s’écœuraient
et ils essayaient
de se libérer
de cette poésie
tellement pourrie
dont les profs voulaient
toujours les gaver
Têtes penchées
pauvre mémoire
mémoire-Tiroir...
Comme elle souffrait
Comme elle tremblait
Sanguinolait...
Et avalait
Encore un poème
Encore et encore
La poésie-Chlore
Poèmes, poésie
Tellement out of vie
Éloge de la patrie
De n'importe quoi
De n'importe qui
Pour une fête scolaire
Pour une thèse misère ...
Oh, pauvre mémoire
Qui s'évanouissait
Imbécillisée...
Stupidifiée...
Pauvre petite cervelle
Comme cigale frêle
Quand vient le gel !

D'un coup comme un signe
Le VENT dans la vigne
Joli mois de mai
Le vent PARACLET.

J'ai vu s'avancer
Les Muses d'antan
Elles se mêlaient toujours
À des Muses plus cool
Pour l'artiste saoul
La cervelle-moule...

Elles se méli-mêlaient
Pour encore changer
L'ère glaciaire
Des cervelles amères
L'ère glaciaire
Des cervelles amères...

(1). : Cf. ici sur CL : https://critiqueslibres.com/i.php/vauteur/34537
(2). : Cf. ici sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Werner
(3). : Mariana MARIN (1956 – 2003), poétesse roumaine.
(4). : Richard WAGNER (1952 – 2023) Écrivain et poète allemand d’origine roumaine. Cf. : Ici sur CL : https://critiqueslibres.com/i.php/vauteur/7320

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Travaux en vert [Texte imprimé], Mon plaidoyer pour la poésie Simona Popescu traduction collective
    de Popescu, Simona
    Editions PHI / Graphiti
    ISBN : 9782879622262 ; 32,00 € ; 01/01/2007 ; 106 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Travaux en Vert

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Travaux en Vert".