Métro Paris 2033 Livre1 : Rive gauche de Pierre Bordage

Métro Paris 2033 Livre1 : Rive gauche de Pierre Bordage

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Tistou, le 15 mai 2024 (Inscrit le 10 mai 2004, 67 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 127 

Premier tome de la Trilogie « Métro Paris 2033 »

C’est en réponse au roman de Dmitry Glukhovsky Métro 2033 que Pierre Bordage a écrit Métro Paris 2033, une œuvre considérablement plus longue (3 longs tomes).
Sur la jaquette, il est mentionné ceci :
En répondant à l’invitation de Dmitry Glukhovsky d’écrire une œuvre sœur de « Métro 2033 », Pierre Bordage a trouvé un terrain d’écriture à sa mesure. Il y conjugue à merveille sa passion pour les grands mythes fondateurs de l’humanité et sa haine des fanatismes.

Et ça commence donc avec Rive gauche. Le pitch officiel, au dos du livre, est le suivant :

En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.
A Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu’irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit.
Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancoeurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une œuvre sombre et baroque, en trois volumes : « Rive Gauche », « Rive Droite », «Cité ».


Ca ressemble donc à nos exercices d’écriture tels qu’on peut en réaliser sur Critiques Libres (!) ; on lance un thème, des contraintes, un contexte, et chacun écrit sa tambouille. Dans ce cas précis c’est le succès rencontré par l’ouvrage de Glukhovsky Métro 2033 qui a lancé l’opération. Exit le métro moscovite, bonjour le Métropolitain parisien. Avec ses rives gauche et droite et … Cité.
Les familiers – dont je ne suis pas – de ce mode de transport parisien pourront recouper les tribulations de ceux dont la survie constitue la trame du livre. Et j’imagine que topologie et enchainement des stations sont parfaitement respectés.
C’est sombre (c’est depuis plusieurs années maintenant que l’on vit sous terre dans le métro). C’est violent (guerres de territoires, d’égos). C’est aussi très imaginatif.
En même temps on touche les limites du genre : les survivants parviennent à trouver encore des piles pour alimenter des lampes torches, des munitions pour des armes … En vrai, dans de telles circonstances, un gros doute m’habite sur le fait que ça se déroule ainsi. Mais bon, c’est de la S.F. !
On va rester dans les stations de la rive gauche – réputée la seule habitable et habitée – pendant les 458 pages du roman. Juste à la fin, deux hommes et deux femmes vont basculer, par accident, rive droite, ouvrant ainsi le démarrage du tome 2. Entre temps il y aura eu de la viande froide à foison. On aura eu l’occasion de constater que des conditions de survie minimales n’entament pas la volonté de pouvoir de certains – et ça je suis bien disposé à le croire – et on aura pu assister à la mise sur orbite, opportuniste d’une nouvelle religion ! Du grain à moudre, pas de doute.
Reste que la S.F. me fait toujours le même effet ; ça me déprime, puisque le futur est toujours noir, voire mortifère, mais bon, j’y reviens parfois, comme avec ce Rive Gauche !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Rive gauche [Texte imprimé] Pierre Bordage
    de Bordage, Pierre
    l'Atalante / La Dentelle du cygne
    ISBN : 9791036000393 ; 24,50 € ; 28/05/2020 ; 464 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Métro Paris 2033
  • Métro Paris 2033 Livre1 : Rive gauche

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Métro Paris 2033 Livre1 : Rive gauche

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Métro Paris 2033 Livre1 : Rive gauche".