Le gardeur de troupeau de Alberto Caeiro, Fernando Pessoa

Le gardeur de troupeau de Alberto Caeiro, Fernando Pessoa
(O guardador de rebanhos)

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie

Critiqué par JPGP, le 26 mai 2023 (Inscrit le 10 décembre 2022, 77 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 751 

Fernando Pessoa : leçon de poésie

Sous son hétéronyme Alberto Caiero, Fernando Pessoa, prouve que les choses n’existent que par leur nom. Si bien que tout vocable est un piège. La pensée y rôde à l’image des mots qui changent le réel en mensonge.

Caiero tente par une nomination sincère de se défaire de toute dérive mais ses mots ne font qu'approcher le réel. Ecrire revient alors à être au monde sans trahir le langage, ni être trompé par lui.

Pour y parvenir, il faut tenter d'être poreux au monde tout en se méfiant de son "imprimatur". C'esy là tout le jeu à produire entre sensation et intelligence. Le tout sans interférence, mais avec un éloignement de proximité.

C'est là tout le paradoxe qui donne à tout poète une leçon parfaite. Il doit apprendre ce tour de passe-passe par où tout se crée ou dans le cas contraire tout capote. La poésie ne cherche pas être "penser" sans que penser soit complètement son inverse.

Jean-Paul Gavard-Perret

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le gardeur de troupeau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le gardeur de troupeau".