Les survivants de Jane Harper

Les survivants de Jane Harper
(The Survivors)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tistou, le 16 décembre 2021 (Inscrit le 10 mai 2004, 65 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 203 

Polar convaincant, en Tasmanie …

Second ouvrage de Jane Harper lu pour ma part, Les survivants est son quatrième roman, Canicule était son premier. J’avais déjà été séduit par son premier et il me semble observer une progression encore dans la maîtrise de l’intrigue et la qualité de sa menée au fil du livre.
Jane Harper fera certainement une belle carrière dans le domaine du polar. Et du polar ethnique souhaitai-je !

Au nord, les rouleaux pétillaient de blancheur sur le fond plus sombre du sable. Au loin, deux bateaux dérivaient dans la brise.
Au sud – Kieran resta pétrifié. A quelques minutes de marche à peine, un petit attroupement s’était formé. Les gens se tenaient debout, immobiles, serrés les uns contre les autres, tête basse, leurs chiens tenus en laisse, observant une scène en train de se dérouler sur le rivage. Leur détresse palpitait le long de la plage.


Bon, il ne s’agit pas de Mia et d’Audrey, femme et bébé de Kieran Elliott. Pas elles non, mais Bronte, une jeune étudiante en art, à Canberra, venue de « l’île continent » pour faire la saison comme serveuse dans cette station balnéaire de Tasmanie, Evelyn Bay, ville natale de Kieran et Mia.
Eux viennent tout juste d’arriver, aussi de « l’île continent » où ils résident pour aider Brian et Verity, les parents de Kieran à préparer le déménagement définitif vers Hobart, la ville principale de Tasmanie. C’est que Brian, le papa, souffre d’un Alzheimer grandissant et la vie en autonomie, isolée à Evelyn Bay, n’est plus possible pour Verity.
Une morte donc, et qui fait d’échos à trois autres morts, dix ans auparavant, lors d’une tempête mémorable, qui concernaient pleinement Kieran puisque l’un était Finn, son frère aîné, et qu’une toute jeune fille disparue aussi était la sœur de sa petite amie du moment.
Bien entendu tout ceci va se télescoper et l’enquête sur la morte du jour va revenir sur celles d’il y a dix ans, jamais franchement résolues. En cela le procédé ressemble assez au mécanisme employé dans Canicule, mais mieux maîtrisé encore m’a-t-il semblé.
Au bilan, une histoire qui tient la route. Je ne suis pas sûr d’en connaître beaucoup plus sur la Tasmanie puisqu’il y a unité de lieu et que nous ne décollons pas d’Evelyn Bay. Au moins est-on bien conscient qu’il y a des océans là-bas, Indien et Pacifique, et qu’il est préférable de ne pas provoquer. D’ailleurs on n’est pas loin des « quarantièmes rugissants », c’est dire !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les survivants

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les survivants".