Luca de Franck Thilliez

Luca de Franck Thilliez

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pierrot, le 13 juillet 2020 (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 71 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 493ème position).
Visites : 2 138 

Le mal un bien nécessaire.

Résumé éditeur :
Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour un couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée. Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt. Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort. Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire. S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko,une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.


Critique :
Et c’est vrai, que cette histoire nous entraine à tombeau ouvert vers l’enfer qui tout au long des pages nous refroidit. Même si cet auteur apparemment doué, ici de mon point de vue en fait peut-être un peu trop…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Vraiment trop noir !

7 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 55 ans) - 25 novembre 2022

Un couple stérile, Hélène et Bertrand Lesage, fait appel illégalement à une femme pour porter leur enfant.
Quelque temps plus tard, un corps est retrouvé dans un caisson en forêt, atrocement mutilé. Les policiers en charge de l’enquête sont le commandant Sharko et son équipe, des flics qui en ont déjà vu de toutes les couleurs et qui en veulent.
Bertrand Lesage est kidnappé, puis une joggeuse. Ils sont chacun emprisonnés dans une cuve cylindrique et livrés aux regards impuissants des policiers puis des internautes de plus en plus nombreux.
Comme dans ses autres romans, la météo se ligue avec le drame qui se joue et la pluie accompagne l’enquête et harcèle les policiers qui pataugent.
Ah si seulement Franck Thilliez s’en était tenu à ce magnifique suspense, j’aurais coté 5/5 ! Hélas, dans la deuxième partie de son roman, il nous plonge dans les pires noirceurs des âmes et du monde. On dirait presque qu’il jouit de nous torturer dans les tourments les plus sombres de l’humanité déboussolée, accumulant les descriptions sanguinolentes, les sévices sado-maso les plus barbares et les intentions les plus démoniaques.
L’auteur en profite pour nous alerter – je dirais plutôt nous effrayer – à propos de toutes les nouvelles technologies servant des buts transhumanistes de plus en plus déviants, des dangers que nous courons de la part des GAFA et autres qui collectent nos données, pour mieux nous contrôler, etc. Il nous informe et nous abreuve sur toutes les dérives en cours, dans une vision du monde extrêmement noire. Âmes sensibles s’abstenir…
Alors que le suspense était magnifiquement mené durant la première partie du livre, la deuxième nous perd dans les méandres des enfers terrestres et tire en longueur une histoire qui aurait pu être simplifiée. Même si j’aime beaucoup l’univers que Franck Thilliez décrit avec tant de réalisme, j’ai été déçue par la deuxième partie. Même s’il termine par une concession de quelques maigres phrases d’espérance en toute fin du roman, cette histoire est vraiment trop noire !

Déception

7 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 40 ans) - 4 juin 2021

Je disais autrefois, dans ma critique de "Pandemia", qu'il s'agissait, avec "Atomka", du moins bon cru de la série "Sharko/Hennebelle".
Bon, ben je m'ai trompé (ah ah ah), surtout que désormais, j'adore "Atomka", qui est totalement remonté dans mon estime (il n'était pas super bas non plus), et que même si je trouve "Pandemia" toujours un poil trop long, je l'aime vraiment beaucoup.
Mais là, sincèrement, sans crier au ratage, j'ai franchement été déçu. C'est en fait la première fois depuis "Vertige" (que j'ai mis du temps à aimer, beaucoup de temps) qu'un roman de Thilliez m'a autant déçu. J'ai trouvé que ça tournait un peu en rond, l'histoire partait bien, et puis...ça s'enlise.
J'espère que l'auteur va se reprendre pour son futur nouveau "Sharko/Hennebelle". Vu le niveau juste génial des deux romans qu'il a sortis entre temps (dont "1991" avec un jeune Sharko), je n'ai pas beaucoup d'inquiétude à ce sujet. Et ce "Luca" n'est pas mauvais, encore une fois, juste frustrant.

Assurément pas le meilleur.

5 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 66 ans) - 4 octobre 2020

J'aime la critique de Ravenbac qui résume clairement le livre. Le thriller est prétexte pour mettre en garde les lecteurs contre les dérives des GAFA mais qui aujourd'hui peut encore être naïf au point de croire que tout est rose du côté des réseaux.
L'intrigue est banale, le suspense mal amené et quasi nul. Il manque les épices habituelles d'un Thilliez pour pimenter son histoire.

le côté sombre du net

7 étoiles

Critique de Darkvador (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 55 ans) - 24 juillet 2020

La folie des hommes. D'un côté un fou qui décide de tuer des personnes dont il estime qu'elles ont mal agi en filmant leur mort en direct sur le net
De l'autre un fou qui décide de tuer cette même personne pour ce qu'elle fait.
Du bon Thilliez. Une enquête de Sharko et son équipe. Le mal est vraiment partout.

Un peu long

4 étoiles

Critique de Ravenbac (Reims, Inscrit le 12 novembre 2010, 57 ans) - 16 juillet 2020

Une écriture fade, des longueurs et un peu trop de wikipedia.

Forums: Luca

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Luca".