Vie de Guy de Maupassant de Paul Morand

Vie de Guy de Maupassant de Paul Morand

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par AmauryWatremez, le 29 mars 2016 (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 53 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 3 581 

Maupassant par Morand

Je dois à mon enseignante de Lettres de Quatrième -elle n'avait pas envie de faire « le Cid » avec notre classe- la découverte de Maupassant tout d'abord par la lecture de ses contes fantastiques et normands dont le terrifiant et magnifique « Sur l'Eau », dur comme des éclats de verre sur un mur au soleil, et ensuite de « Pierre et Jean », court roman à clés, se voulant hyper-naturaliste et que l'on peut relire quinze fois en y redécouvrant à chaque fois des choses nouvelles. Ne serait-ce que l'argument principal n'est pas précisément réaliste, dans une famille le frère cadet, aussi bourgeois que son père, apparemment sage et raisonnable, au caractère opposé à son frère aîné Pierre, hérite soudain d'un ami de la famille dont la mère fût certainement la maîtresse.



Tout le monde ferme les yeux et glorifie la fortune soudaine de Jean. Et Pierre face à tant d'hypocrisie finit par partir comme médecin sur un bateau partant plus loin que la ligne de l'horizon.



Paul Morand, auteur entre autres de « l'homme pressé », roman toujours étonnant, du recueil de nouvelle « Ouvert la nuit » et « Fermé la nuit », de « Nouvelles du cœur » et « Nouvelles des yeux », ambassadeur de Vichy et parrain des « Hussards », cette fausse école littéraire sans véritable ligne de conduite, a écrit cette passionnante biographie de Maupassant à la fin de sa vie. Il évoque la vie et l'oeuvre de son confrère en s'effaçant derrière son sujet contrairement à de nombreux auteurs qui ne parlent que d'eux-mêmes lorsqu'ils écrivent sur un autre....

Le biographe ne verse cependant pas dans l'hagiographie grandiloquente. Il a lu la correspondance de l'écrivain et le témoignage plus ou moins fiable de Tassart, le valet de l'auteur de « Une vie ». Il ne fait pas de Maupassant un écrivain de vitrail, génial en tout, écrivant tout petit déjà dans les marges de ses cahiers d'écolier. Il décrit ses faiblesses, ses peurs, ses vanités : Maupassant par exemple a voulu devenir homme du monde plus homme du monde que tous les autres se ridiculisant parfois, aimant les décorations et les hochets sociaux. Il raconte ses amours brutales de « muletier ivre », sa puissance « génésique » et ses passions malheureuses ainsi que les sentiments jamais démentis qu'il exprimait pour sa mère presque jusqu'à la fin puisqu'un jour en 1892 il revint de chez Laure sans jamais y retourner jusqu'à sa mort.



Nul ne sait pourquoi. Il est possible que ce soit cet « autre » qui toute sa vie le hanta qui ce jour là lui joua sans aucun doute un sale tour. Cet « autre » est dans certains de ses contes dont le plus célèbre, le « Horla », il le voit dans son miroir, il l'entend caché dans sa propre voix, parfois il ne se reconnaît plus. Il se met alors à parler précautionneusement. Et à ses amis de toujours ainsi qu'aux mondaines et demies-mondaines, aux coquentieux de salons et à ses maîtres d'un soir en mondanités il donne la comédie du fier à bras en bonne santé, l'image même de la santé diront certains, un athlète capable de descendre la Seine de Chatou à Rouen en canot durant toute une nuit.



Bien à tort.



Il lui arrive aussi de se révolter violemment contre ce milieu tellement superficiel, de le fuir des semaines entières cloîtré dans sa chambre ou la cabine de son bateau, environné de vapeurs méphitiques d'éther et autres médications exotiques afin de soigner ses migraines chroniques. Il lui arrive de souhaiter alors de pouvoir étrangler et noyer les « beaux messieurs coquins » et les « belles dames catins ». C'est plus ou moins à cause d'eux et de leurs tours pendables que Maupassant, restant viscéralement un paysan normand, sombrera plus rapidement dans la folie.



Loin des manuels se contentant de relier Maupassant à Flaubert, d'en faire un disciple docile de Zola, cette biographie grandit l'écrivain en lui rendant son humanité sans pour cela avoir besoin de faire son thème astral ou que sais-je encore de plus éloigné de la Littérature...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Vie de Guy de Maupassant

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vie de Guy de Maupassant".