Sept jours de Valentine Goby

Sept jours de Valentine Goby

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Clarabel, le 25 février 2004 (Inscrite le 25 février 2004, 46 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 610ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 625  (depuis Novembre 2007)

Tout en délicatesse...

Pourquoi ne parle-t-on pas davantage des jeunes écrivains au talent prometteur ? Valentine Goby mériterait davantage de lauriers. Son deuxième roman, "Sept jours", est une perle de douceur, de finesse et d'émotion.
Vous aimez les histoires qui vous bouleversent par des petits riens ? Vous aimez les textes à consonance poétique ? Vous rêvez d'être emporté par des mots magiques et innocents ? Alors lisez Valentine Goby, vous serez surpris !..

Suite à la mort de leur mère, quatre frères et soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance pour mettre au point le partage des biens et clarifier l'héritage. Et comme dans toute famille, les personnalités sont divergentes et s'affrontent au long des sept jours à passer ensemble.
L'écriture est calme, délicate, loin du morbide et du mélo.. c'est fabuleux.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Sept jours [Texte imprimé], roman Valentine Goby
    de Goby, Valentine
    Gallimard / NRF Gallimard
    ISBN : 9782070733026 ; 13,70 € ; 25/08/2003 ; 165 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une histoire de famille classique ... tout en délicatesse

8 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 58 ans) - 16 octobre 2016

Quatre frères et sœurs se retrouvent après le décès de leur mère. Inévitablement les rancœurs ressortent et ne sont plus contenus. Mais Valentine Goby nous narre ce récit avec délicatesse en donnant la parole à tour de rôle à chacun des protagonistes.

Huis-clos familial

7 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 55 ans) - 24 février 2014

Instants pesants que ceux où il faut tirer un trait, en l'occurrence ici quitter la maison familiale, se partager les meubles et objets, et pour ce faire se rassembler, peut-être pour la dernière fois. Les quatre frères et soeurs se trouvent confrontés à leurs souvenirs. pour certains, ils ne s'étaient pas revus depuis des lustres, autant dire que les rancoeurs et les règlements de compte sont à l'honneur, puisqu'à présent plus personne n'est là pour les empêcher de parler trop.

Offrant la narration tout à tour à chaque protagoniste, Valentine Goby essaie de réconcilier tout ce petit monde. Les personnalités de chacun(e) paraissent au grand jour, quatre êtres très différents, se scrutant, s'assemblant et se désassemblant au fil des heures.

On ressent beaucoup de nostalgie dans ce livre que j'ai trouvé original.

Foules sentimentales ...

8 étoiles

Critique de Boubs (Palaiseau, Inscrit le 10 février 2006, 45 ans) - 10 février 2006

Cet auteur m'était totalement inconnue jusqu'à ce roman, découvert au détour d'une étagère à la bibliothèque municipale.

J'ai lu l'épilogue. Ca m'a plu et le fait est que tout le livre est dans le même style: simple, percutant, direct, ...

Au début, j'ai trouvé le livre un peu brouillon, fouillis. On ne sait pas très bien qui parle et quand mais je me suis laissé piéger assez facilement.

Au final, je trouve que c'est un bon livre qui nous fait voyager parmi une foule de sentiments différents. J'ai vraiment beaucoup aimé.

tendre fratrie

10 étoiles

Critique de Laure256 (, Inscrite le 23 mai 2004, 50 ans) - 9 mai 2005

Quatre frères et sœurs se retrouvent pendant sept jours dans la maison familiale pour faire le partage des biens après le décès de leur mère. Il y a Louise, la petite dernière, enfant adoptée, rebelle, photographe qui parcourt le monde, Xavier, le frère aîné, celui qui a réussi, l’homme d’affaires, belle situation, belle femme, beaux enfants… Il y a Laure, l’hypersensible, l’éternelle anxieuse, costumière qui vit en Angleterre, sans doute la plus proche de leur mère défunte, et enfin Mathieu, le frère tranquille, amoureux de la nature, du parapente et de la liberté. Dans ce huis-clos les caractères vont se dévoiler, les ambitions, les jalousies, les piques et les gestes de tendresse s’entrechoquer. Le talent de l’auteur est dans la succession des points de vue, chaque personnage donnant sa version du séjour et de ses relations aux autres, dans un ensemble très maîtrisé, écrit très simplement mais qui fait mouche. Le premier roman de Valentine Goby m’avait un peu déçue (La note sensible), mais celui-ci m’a réjouie : quel bonheur à la lecture, je l’ai lu dans la journée ! Il y a une réelle tendresse qui émane des mots, tout comme l’attachement perceptible de l’auteur pour cette fratrie.

La note sensible

10 étoiles

Critique de Nelibelul (TOURS, Inscrite le 19 juillet 2004, 53 ans) - 22 juillet 2004

un magnifique livre où se mêlent poésie, tristesse, mélancolie, réalité...

je n'ai pu m'empêcher de lire ce livre d'une traite, rares sont les livres qui me captivent à ce point...

Merci à Valentine Goby pour son livre si touchant.

Forums: Sept jours

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Petite erreur 6 DE GOUGE 25 février 2014 @ 22:28

Autres discussion autour de Sept jours »