Elle posait pour Picasso de Béatrice Égémar

Elle posait pour Picasso de Béatrice Égémar

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Enfants => 12-15 ans , Littérature => Francophone

Critiqué par JulesRomans, le 20 avril 2014 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 64 ans)
La note : 9 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 540 

La Belle Époque avec ses Apaches, Apollinaire, Picasso et Max Jacob

Voilà un excellent roman historique pour collégiens et lycéens. Au début du XXe siècle à Paris arrive de province Émile ; c’est un jeune homme qui désire devenir écrivain. Les hasards calculés de l’intrigue le font loger dans un immeuble qui passera à la postérité sous le nom du "Bateau-Lavoir" du fait de sa forme étrange.
C’est là que résident plusieurs artistes et écrivains à cette époque dont en particulier Picasso et Max Jacob.

Émile a à peine le temps de connaître une petite employée de boutique qu’elle meurt. La chute du quatrième étage est-elle le fruit d’un suicide lié à une vie sentimentale et familiale fort complexe comme on le découvre au fur et à mesure et même dans les toutes dernières pages.

Environ huit mille nuits après les faits, Émile retrouve le portait de Linda (peint par Picasso) dans une galerie d’art. En effet Émile Saubevois est devenu un critique d’art un quart de siècle plus tard et il se remémore les faits. Nous suivons donc une enquête, menée à titre privé, avec un narrateur interne qui est Émile. Après la fin du récit, des annexes nous en apprennent plus sur le tableau de Pïcasso appelé "Fille à la corbeille de fleurs" (Linda était le prénom de ce modèle), Picasso, le "Bateau-Lavoir", et Max Jacob (arrêté comme juif sous l’Occupation).

"Max Jacob : un poète assassiné, Drancy 1944" est une exposition qui se déroule au CERCIL (Musée-Mémorial des enfants du Vel d’Hiv 45 rue du Bourdon Blanc 45000 Orléans) du 18 mars au 21 septembre 2014. En effet Max Jacob résidait dès le milieu des années 1930 et sous l’Occupation dans le Loiret à Saint-Benoît-sur-Loire.

Apollinaire qui apparaît quelque peu dans ce récit pour adolescents est présent par un album "Il y a" très bien illustré par Laurent Corvaisier, ce livre est sorti fin 2013 chez l’éditeur Rue du monde. En matière d’album où un tableau est prétexte à un récit renvoyant à une période historique précise et un milieu social donné, on a " Émile, le petit fifre" d’Anne de La Boulaye et Sébastien Mourrain (il s’agit d’une œuvre du peintre Manet et de la société des enfants de troupe sous le Second Empire). Ces deux titres sont présents dans la base de données de Critiques libres.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Elle posait pour Picasso