Les neufs milliards de noms de Dieu et autres nouvelles de Arthur C. Clarke

Les neufs milliards de noms de Dieu et autres nouvelles de Arthur C. Clarke

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Lison, le 31 mars 2014 (Inscrite le 6 février 2014, 70 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 244ème position).
Visites : 2 325 

La sentinelle

Lorsque j’ai exhumé ce recueil de huit nouvelles d’Arthur C. Clarke de ma bibliothèque, je ne me souvenais plus que l’une d’entre elles, la dernière, était remarquable.

Mais commençons par la première, celle qui a donné son titre à l’ouvrage : elle nous entraîne au Tibet où des lamas sont chargés de trouver le véritable nom de Dieu parmi neuf milliards de combinaisons possibles. Il leur faudrait environ quinze mille ans pour venir à bout de cette tâche. Profitant des progrès technologiques, ils font appel aux informaticiens américains pour que ceux-ci leur procurent un supercalculateur : en cent jours, ils auront le compte. Mais que va-t-il se produire si le véritable nom de Dieu est révélé ?...

Suivent quelques récits d’intérêt inégal. Je cite toutefois "Le mur des ténèbres" : dans le monde de Shervane, un mur mystérieux et apparemment infranchissable est édifié au sud des zones habitables. Qu’y a-t-il derrière ? Shervane va consacrer une partie de sa vie à satisfaire sa curiosité…

La dernière nouvelle, écrite en 1948, s’intitule "La Sentinelle". Une pyramide de cristal, manifestement de nature extra-terrestre, est découverte par une expédition humaine sur la Lune. Cet objet est protégé par un champ de force ultra-résistant. Les hommes mettront vingt ans pour briser ce bouclier invisible par l’action d’armes atomiques. Le narrateur suppose alors que cet objet avait été placé là comme une sorte de sentinelle par une civilisation très en avance sur l’humanité. Le signal interrompu avertira cette civilisation que l’homme, devenu apte au voyage spatial et maîtrisant l’énergie atomique, a atteint un bon niveau d’évolution. Mais quelle en sera la conséquence pour l’humanité ?

Si cet objet mystérieux placé sur la Lune et émettant un signal à destination d’un lointain récepteur vous évoque quelque chose, c’est normal : cette nouvelle inspira partiellement "2001 : l’Odyssée de l’espace" à Stanley Kubrick, dont le scénario a été coécrit avec Arthur C. Clarke. Celui-ci a écrit parallèlement son roman éponyme (celui que l’on lit parce qu’on n’a pas compris la fin du film…). Petit récit remarquable, donc, puisqu’à l’origine d’un monument du 7ème art, rien que ça !

Ce recueil s’ouvre et s’achève sur un thème commun : le progrès technologique précipitera la fin de l’humanité. Dans la première nouvelle, c’est un Dieu aux voies décidément impénétrables qui détruit sa création dès lors que son nom est révélé, dans la dernière, la menace vient d’une civilisation extraterrestre jalouse de notre avancée. Si des conséquences fatales du progrès sont tout à fait envisageables, il est cependant probable que le péril ne viendra ni de si haut, ni de si loin…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Excellent recueil

7 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 60 ans) - 1 mai 2021

Quelques histoires d’un des maîtres de la science-fiction. Toutes sont bien écrites et intéressantes. Mélange subtil entre réalisme scientifique et romanesque, elle tiennent le lecteur en haleine jusqu’au dénouement final. Lecture très plaisante.

Forums: Les neufs milliards de noms de Dieu et autres nouvelles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les neufs milliards de noms de Dieu et autres nouvelles".