La dimension fantastique. : Volume 1, Treize nouvelles d' ETA. Hoffmann à Claude Seignolle de Collectif

La dimension fantastique. : Volume 1, Treize nouvelles d' ETA. Hoffmann à Claude Seignolle de Collectif

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Francophone , Littérature => Anglophone

Critiqué par Ellane92, le 7 mars 2014 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 48 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (42 438ème position).
Visites : 5 654 

Les auteurs classiques prennent leur plume

Si notre quotidien nous prive du merveilleux et de la magie d'antan, l'écrivain ressuscite l'univers fantasmagorique des mythes et des légendes, le renouvelle ou le rajeunit. […] Au cours du XXe siècle, le monstre a souvent muté de forme, il s'est fait plus incertain, plus difficile à décrire. Pourtant, il est bien présent, prêt à incarner nos obsessions et nos angoisses. L'auteur de fantastique est là pour nous faire entrevoir ce qui se cache derrière le monde des apparences.
La dimension fantastique est un recueil de 13 nouvelles réunies par Barbara Sadoul, qui signe en guise d'introduction un joli préambule sur l'arrivée et le développement de la littérature fantastique en France.
Le point commun de ces nouvelles est que toutes sont de grande qualité, ce qui est, à mon humble avis, plutôt rare. Elles sont écrites par des auteurs connus et reconnus dans le registre du fantastique (et pas que celui-là d'ailleurs) comme Edgar Allan Poe, Guy de Maupassant, Georges Sand, Alphonse Daudet, H. P. Lovecraft… Si toutes ces nouvelles flirtent plus ou moins avec le fantastique, certaines jouent avec l'épouvante (Le marchand de sable, qui ouvre le recueil, par exemple), d'autres jouent la carte du cynisme (celle de Poe est un délice du genre), de l'humour (La choucroute), du romantisme (celle de Théophile Gautier, bien sûr). Ma préférée est sans conteste celle d'Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, qui nous conte l'amour par-delà la mort du comte d'Athol pour sa femme, la belle et sublime Véra.
Bref, treize nouvelles, treize belles histoires, bien amenées, bien menées et bien écrites… un régal !

Quelle ombre lui avait pris sa chère morte ? Morte ! non. Est-ce que l'âme des violoncelles est emportée dans le cri d'une corde qui se brise ?
L'orgue du titan, Georges Sand

Quelle singulière chose que la tentation ! On regarde un objet et, peu à peu, il vous séduit, vous trouble, vous envahit comme ferait un visage de femme. Son charme entre en vous, charme étrange qui vient de sa forme, de sa couleur, de sa physionomie de chose ; et on l'aime déjà, on le désire, on le veut. Un besoin de possession vous gagne, besoin doux d'abord, comme timide, mais qui s'accroit, devient violent, irrésistible.
La chevelure, Guy de Maupassant

En sortant de la gare à la fin de l'après-midi, j'ai eu le sentiment atroce d'être quelque chose de temporaire. Si je m'asseyais quelque part, c'était comme de reposer sur le vide.
Je suppose que j'avais les nerfs à bout. Parce que j'ai heurté un passant exprès pour voir s'il s'apercevait de ma présence et de mon contact. Il a braillé et m'a traité de tous les noms.
Je l'aurais embrassé.
Escamotage, Richard Matheson

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La dimension fantastique. : Volume 1, Treize nouvelles d' ETA. Hoffmann à Claude Seignolle
    de Collectif, Sadoul, Barbara (Préfacier)
    J'ai lu
    ISBN : 9782290314180 ; 0,86 € ; 04/09/2001 ; 160 p. ; Poche
  • La dimension fantastique : Tome 1 - Treize nouvelles de Hoffmann à Claude Seignolle
    de Collectif,
    J'ai lu
    ISBN : 9782290335321 ; 1,99 € ; 20/10/2003 ; 160 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas pour moi

4 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 63 ans) - 12 mai 2024

Des récits fantastiques qui ne m’ont pas emballé. La plupart sont du 19e siècle et sont très courts. Leur style vieillot m’a un peu gêné et à aucun moment je n’ai été surpris. Peu d’intérêt pour moi. Une lecture décevante.

Amour éternel et choucroute flambée

7 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 34 ans) - 19 juillet 2023

Provenant d'auteurs de différents horizons et aux styles variés, cette petite sélection de nouvelles fantastiques est dans l'ensemble assez sympathique. Certes, certains récits m'ont quand même bien plus convaincu que d'autre, j'ai particulièrement apprécié La cafetière de Théophile Gautier, L'orgue du Titan de George Sand ou bien encore La choucroute de Jean Ray tandis que j'ai eu plus de mal avec celui d'Hoffmann qui inaugure ce recueil ou bien encore avec La chevelure de Maupassant dont le lien avec le fantastique est très ténu.

Souvent d'ailleurs (mais pas toujours) la présence du fantastique est assez discrète car la plupart des auteurs adorent jouer avec la fine frontière entre le rêve et la réalité, ce qui peut parfois être légèrement frustrant car bien souvent nous n'avons pas la réponse aux mystères présentés mais cela fait également partie du jeu.

Proposant des récits sombres, tragiques ou tirant parfois sur l'humour, la sélection réalisée est quand même assez pertinente et je n'en connaissais pas la plupart ce qui m'a ainsi permis de faire quelques belles petites découvertes.

Forums: La dimension fantastique. : Volume 1, Treize nouvelles d' ETA. Hoffmann à Claude Seignolle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La dimension fantastique. : Volume 1, Treize nouvelles d' ETA. Hoffmann à Claude Seignolle".