Le lotus et le robot de Arthur Koestler

Le lotus et le robot de Arthur Koestler
(The lotus and the robot)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Spiritualités , Sciences humaines et exactes => Philosophie , Sciences humaines et exactes => Essais

Critiqué par Radetsky, le 4 octobre 2011 (Massieu, Inscrit le 13 août 2009, 79 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 4 073 

Antidote à l'Orient compliqué

Après les années noires qui vont, grossièrement, de la montée des fascismes (noir, rouge, brun, bleu, etc.) jusqu'à la guerre froide, Koestler a entrepris d'étudier et démystifier l'espèce de potion magique que les hommes d'Occident ont cherchée dans les lointains vaporeux de l'Inde ou du Japon, dont les "spiritualités" combinées (Bouddhisme, Hindouisme, Zen) semblaient offrir une alternative à la pensée et aux valeurs d'une Europe épuisée par ses luttes, ses questionnements, ses horreurs. Armé de son savoir technique et scientifique, de son expérience politique, de ses séjours en prison ou camps de concentration, le voilà donc parti aux Indes et au Japon afin de sonder la consistance d'une manière de vivre et de penser aux multiples facettes. Sans parler des arguments usés du "choc des cultures", il va sans dire qu'il devenait difficile de faire avaler n'importe quoi à notre rationaliste ô combien pourvu d'un sens du concret à toute épreuve... même si la potion s'enveloppait de jolies fleurs, de suaves parfums, tout comme d'attitudes rigoristes ou mystérieuses. Un long voyage donc (1958 - 1959), de très nombreuses rencontres et confrontations afin de tirer un bilan, de s'assurer de la validité d'attitudes et de philosophies qui devaient faire fureur vers la même époque chez des générations de Beatniks et autres Hippies au tropisme facilement satisfait. Il n'oublie cependant pas de mesurer les ravages que les pays occidentaux ont pu provoquer chez des populations si éloignées de nos manières de penser et de faire, tâchant d'évaluer quelles réponses celles-ci ont été ou non capables d'élaborer afin de faire face. Tout comme il jette un regard critique sur l'espèce d'auto-mutilation que s'inflige l'Europe entrant à pieds joints dans la pseudo-culture de masse ; et à ce titre on pourra mesurer l'étendue de la considérable culture historique et classique d'un homme curieux de tout et qui sait mettre en perspective les idées et les actes. Il me faudrait citer des passages entiers afin d'éclairer tel ou tel aspect de cette enquête effectuée, disons-le, sans a priori hostile ou défavorable au contraire, d'autant que Koestler écrivait désormais en anglais l'original de ses livres, avec un humour et un sens de la formule qui rendent la lecture tout à fait agréable ; contentons-nous de ce passage tiré de l'Epilogue :
"... Ainsi, l'hubris du rationalisme est égalée par l'hubris de l'irrationalité, l'arrogance messianique du croisé chrétien est égalée par l'arrogante attitude de détachement du yogi devant la souffrance humaine. L'humanité passe par la crise la plus redoutable depuis qu'elle est descendue des arbres ; mais on se voit, hélas ! obligé de conclure que ni le Yoga, ni le Zen, ni aucune autre forme de mysticisme asiatique n'ont le moindre conseil valable à suggérer. Ainsi, en un sens, je suis revenu appauvri plutôt qu'enrichi... "
Le chemin qu'ont emprunté ces pays depuis cinquante ans semble avoir donné plus de raisons que de torts à Koestler.
L'ouvrage n'a pas été réédité depuis des lustres et n'est apparemment disponible qu'en occasion, à des prix très divers. Démodé ? Pas si sûr...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le lotus et le robot

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le lotus et le robot".