Loup solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar de Joe Dever, Brian Williams (Dessin)

Loup solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar de Joe Dever, Brian Williams (Dessin)
(The curse of Naar)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Devilfox, le 13 août 2011 (Strasbourg, Inscrit le 13 juin 2011, 33 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 615 

La Malédiction de Naar

Vingtième et dernière aventure mettant en scène le désormais mythique et Légendaire Loup Solitaire, le demi Dieu du Sommerlund. Le Combat des Loups étant un déca au dessous de ce qu'on pouvait attendre entre le duel opposant Loup Solitaire, Champion du Bien, contre sa Némésis Loup Enragé, Champion du Mal, Joe Dever se devait de terminer le 3ème Cycle de bonne manière, et c'est ce qu'il a fait. Ce livre est assez original, pas seulement parce que Loup Solitaire évolue dans le monde parallèle maléfique du Dieu Sombre, mais parce qu'il visite plusieurs lieux bien différents dudit monde parallèle. L'histoire est découpée en plusieurs parties, que l'on pourrait, si cela était un jeu, appeler stage. Vous visiterez divers Royaumes gouvernés à chaque fois par un Seigneur différent, et pour pouvoir accéder au stage suivant, vous devrez vaincre son chef. Bien entendu, vous n'allez pas le faire à l'aveuglette. Avant de débuter votre périple, on vous remettra un Tome du Mal qui, une fois dans la dimension de Naar, vous servira à combattre les différents ennemis des stages cités ci-dessus. Lorsque ceci sera fait, vous collecterez plusieurs objets qui vous serviront pour pénétrer dans l'antre de Naar. Comme je l'ai susmentionné, la monotonie ne s'installera jamais chez le lecteur, tout simplement parce que Loup Solitaire changera régulièrement de monde. En plus de ça, il rencontrera des ennemis déjà croisés auparavant, ainsi que certains de ses amis disparus, réduits à l'état d'esprit, qui est l'un des autres gros points forts du livre. Un seul bémol de taille, à mon avis, est le peu de combats. Etant dans le Royaume de Naar, le lecteur s'attend à batailler ferme, mais il en est rien. Les seuls ennemis, à peu de chose près, seront les Seigneurs de chaque stage. Et uns fois arrivé à la fin, c'est pour constater que nous ne pouvons même pas combattre Naar, le Dieu Sombre et Maléfique. Grosse frustration mélangée à de la déception. Pourtant, ici, Loup Solitaire est à son summum de sa force, il possède toutes ses disciplines et est devenu très fort. Joe Dever aurait dû glisser plusieurs combats pour qu'on en puisse profiter. Néanmoins, ceux qui n'auraient pas joué (ou lu) les précédents Loup Solitaire, auront probablement énormément de peine à vaincre les chefs de stage, surtout le Champion de Naar. Le livre est somme tout relativement linéaire, mais au final, la linéarité ne s'avère pas être un point négatif, car elle permet d'avoir une aventure plus longue, plus passionnante et plus fouillée, contrairement aux Maîtres des Ténèbres. Le récit est lui très bien écrit, et l'auteur parvient facilement, et parfaitement, à nous faire apprécier les divers lieux visités, et l'ambiance qu'il nous décrit nous aide parfaitement à nous y immerger dedans. Le début de l'histoire reste la partie la plus passionnante (à notre entrée dans le monde parallèle, avec la horde de zombies, les araignées géantes, la statue de la hyène)
En résumé, un très bon livre d'excellente facture au niveau de l'ambiance, du récit, des lieux visités et de l'originalité de l'aventure, qui possède une bonne durée de vie. De bonnes scènes et de bons moments viennent également pimenter l'histoire. Le fait de revoir des alliés disparus est aussi un plus. Toutefois, plus de combats de difficulté modérée auraient été bienvenus, d'autant plus que Loup Solitaire, qui est à son apogée à ce moment-là, n'aurait eu aucune peine à occire les subordonnés de Naar. Les rares combats pourront poser des problèmes aux joueurs n'ayant pas lu les autres Loup Solitaire, même s'ils possèdent le Glaive de Sommer (le dernier boss possède pas moins de 60 en habileté, et presque autant en endurance)
Il est le deuxième meilleur tome du troisième Cycle.
Au revoir, Loup Solitaire, tu nous manqueras à tous.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La malédiction de Naar [Texte imprimé] Joe Dever illustrations de Brian Williams traduit de l'anglais par Mona de Pracontal
    de Dever, Joe Williams, Brian (Illustrateur) Pracontal, Mona de (Traducteur)
    Gallimard / Un Livre dont vous êtes le héros
    ISBN : 9782070575244 ; 7,60 € ; 25/05/2006 ; 200 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Loup solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Loup solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar".