Les revenentes de Georges Perec

Les revenentes de Georges Perec

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Lucien, le 13 juin 2002 (Inscrit le 13 mars 2001, 66 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 362ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 590  (depuis Novembre 2007)

Excellent!

Elles ! Derechef ! Les ex-rebelles créent l'événement. Elles, éphémères enlevées, se remettent, se reprennent, éternelles femelles revenentes. Elles s’emmêlent, s’entremêlent, pêle-mêle, lestes, revêches, tellement belles ! Elles s'énervent, se tendent, s'étendent, se serrent, se pressent, prennent prestement les têtes d’Hélène, de Thérèse, d’Estelle, de Bérengère : Thérèse de Merelbeke, née en trente-sept, de père belge et de mère vendéenne, crèche chez Estelle, près de New Helmstedt Street, entre Regent’s Street et le Belvédère d'Exeter. Elles en jettent, les nénettes ! Belles telles des déesses ! L’évêché d'Exeter est en fête, les mecs se démènent. Des éphèbes, des gentlemen : Mehmet – le chef Berbère –, Edme de Bénévent, Stephen Brewster, Lew-Les-Belles-Fesses, les frères Bénédek, le père Spencer, et même… l'Excellence ! Dégénérescence ! Sexes, nénés, fentes, membres et fesses s'enchevêtrent ! Tremblements pervers ! Ensemencements déments ! THE END !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Dément

9 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 15 décembre 2007

Un roman écrit en lipogramme où aucun mot n’a d’autre voyelle que le « e ». C’est original et l’histoire se tient vachement bien. Surprenant.

Vraiment à se tordre de rires.

Forums: Les revenentes

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Perec... 10 Lucien 18 décembre 2007 @ 13:50

Autres discussion autour de Les revenentes »