Tentative d'épuisement d'un lieu parisien de Georges Perec

Tentative d'épuisement d'un lieu parisien de Georges Perec

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Lucien, le 3 mai 2002 (Inscrit le 13 mars 2001, 66 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 362ème position).
Visites : 5 029  (depuis Novembre 2007)

Ce qui se passe quand il ne se passe rien

« Ce qui se passe quand il ne se passe rien, sinon du temps, des gens, des voitures et des nuages. » La place Saint-Sulpice à Paris. La place Saint-Sulpice vue par les yeux de Georges Perec. Les 18, 19 et 20 octobre 1974, à différents moments de la journée. La place Saint-Sulpice vue successivement du Tabac Saint-Sulpice, du Café de la Mairie, du Café de la Fontaine Saint-Sulpice, ou « sur un banc en plein soleil, au milieu des pigeons, regardant dans la direction de la fontaine ». Des listes. Les petits faits insignifiants de la vie quotidienne. Rien, ou presque rien. Et pourtant si : un regard, une perception humaine, unique, vibrante, impressionniste, variable, comme celle de Monet devant la cathédrale de Rouen. Les mille petits détails inaperçus qui font la vie d'une grande cité – d'un petit coin dans une grande cité. Les mille variations imperceptibles du temps, de la lumière, du décor, du vivant. Autobus, chiens, passants, touristes. Et Perec. Perec aussi présent ici, malgré l'apparente sécheresse du style, que dans «Je me souviens » ou dans « La Vie, mode d’emploi ». « Passe un papa poussant poussette. » « Taches jaunes. Rougeoiements. » « Lassitude de la vision : hantise des deux-chevaux vert pomme. » « Une petite fille, encadrée par ses parents (ou ses kidnappeurs) pleure. » Tentative d’épuisement d'un lieu parisien. Tentative, comme toute l’Ïuvre de Perec. Et c'est déjà beaucoup.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Tentative d'épuisement d'un lieu parisien, un livre qui ne nous épuise pas!!!!

10 étoiles

Critique de Clement chatain (Bordeaux, Inscrit le 25 juin 2008, 36 ans) - 23 juillet 2008

Date: 23/07/2008
Heure: 8h58
Lieu Atur Coulounieix Chamiers
Lecture de Perec achevée
Page blanche qui commence à se noircir
Le livre: une simple description avec un assemblage d'éléments divers
Ah non, peut être pas si simple que çà: c'est la perception de Perec, il y a donc forcément sélection.
Perec peut-il décrire tout? NON
Perec juge-t-il non? NON
Perec fait des constatations? OUI plus de monde va dans un sens que dans l'autre a tel moment Place Saint Suplice (exemple d'une constatation)

Oui, cher lecteur n'ayant pas déja lu ce livre, vous devez vous dire à ce stade de la lecture, on savait qu'il était fou mais là, cela dépasse l'entendement.

Sans le talent de Perec, j'ai souhaité rendre homage à ce grand auteur de l'OULIPO qui à travers ce livre nous décrit l'ensemble des éléments perçus place Saint Suplice à Paris durant trois jours consécutifs.

On se rappelle de l'attachement de Flaubert pour le style, il n'y a aucun doute, Perec en avait énormément.

Forums: Tentative d'épuisement d'un lieu parisien

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tentative d'épuisement d'un lieu parisien".