Règle numéro un de Robert Crais

Règle numéro un de Robert Crais
(The first rule)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Olivier-charly, le 17 février 2011 (Lyon, Inscrit le 2 mai 2006, 56 ans)
La note : 2 étoiles
Moyenne des notes : 2 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 1 étoiles (59 776ème position).
Visites : 3 447 

Règle numéro un : ne pas l'acheter

D'abord l'histoire, je vous la fait courte : le gentil taciturne et invincible Joe Pike aidé de son ami gentil, drôle et invincible Elvis Cole démantèle à mains nues quasiment un méchant gang serbe sévissant à Los Angeles pour venger la mort de son gentil camarade des Forces spéciales injustement assassiné.

Voilà c'est tout.

Robert Crais très intéressant dans ses précédents romans (LA Requiem, le dernier détective) qui, si ils ne renouvelaient pas le genre restaient agréables par leur ambiance 'Los Angeles', par les failles de leurs héros perçues progressivement et par des intrigues biens ficelées, tombe maintenant dans le produit de consommation de base-cf l'intrigue résumée plus haut.

Aucun intérêt donc, les personnages stagnent, pas une once de crédibilité, on sait que les gentils vont gagner et que les méchants vont manger grave dès les premières pages.

Bref Mr Crais je ne vous aime plus du tout.

Amis lecteurs, Faites donc l'économie de l'achat de ce mauvais roman.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Règle numéro un [Texte imprimé] Robert Crais traduit de l'américain par Hubert Tézenas
    de Crais, Robert Tézenas, Hubert (Traducteur)
    Belfond / Belfond noir
    ISBN : 9782714447548 ; 22,00 € ; 13/01/2011 ; 328 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

De la mauvaise soupe sans sel

2 étoiles

Critique de Su7ptible (, Inscrit le 16 août 2011, 31 ans) - 1 mai 2012

Je suis du même avis que Olivier . je crois bien que c'est la première fois que je lis un livre " commercial " , une histoire plate , sans suspense déjà toute écrite dès le début de la première page ... Joe Pike , grand gaillard qui ne bronche pas quand on lui touche les parties génitales , qui ne bronche pas lors d'une douche archi froide et surtout qui saute du 3ème étage avec un bébé dans les bras .

Que dire ? j'ai eu la large impression de lire un livre avec comme personnage principal Steeven Seagal . Affronter la mafia Serbe Mr. Crais ce n'est pas affronter 2 gus mal rasés avec un accent à décorner les boeufs . Sans grande conviction , aucune empathie pour ses " personnages " clichés et improbables , on tourne les pages mollement juste histoire de dire que l'on a lu un Robert Crais ..

Forums: Règle numéro un

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Règle numéro un".