Lloyd Singer, tome 5, Cycle 2 : La chanson douce de Luc Brunschwig (Scénario), Olivier Neuray (Dessin)

Lloyd Singer, tome 5, Cycle 2 : La chanson douce de Luc Brunschwig (Scénario), Olivier Neuray (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 6 février 2011 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 65 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 993ème position).
Visites : 3 854 

Excellent ! On attendait depuis si longtemps...

Ceux qui n’auraient suivi les évènements que de fort loin, la surprise sera de taille en ouvrant ce cinquième album. En effet, dans une première planche sombre, un soir de pleine lune, on retrouve Lloyd Singer enfermé dans le coffre d’une voiture américaine immatriculée en Oregon… Lloyd serait-il passé de la comptabilité du FBI au service action ? Les Russes qui pourchassaient Zéna l’aurait-il kidnappé ? Comment le pauvre intellectuel se serait-il mis en si mauvaise situation ? Avec une erreur de calcul ? Makabi l’aurait-il abandonné ?

En fait, pour vous aider à reprendre vos esprits, mais sans vous donner toutes les clefs ni briser le suspense dont vous allez avoir besoin pour garder un plaisir certain à la lecture de la série, je dois vous avouer que nous sommes en présence de deux cycles différents, n’ayant que peu de liens entre eux, si ce n’est ce personnage de Lloyd Singer, sa diabolique famille, ses quelques bons amis et ce Makabi que certains connaissent depuis le premier volume de la série…

Le deuxième cycle, commencé en février 2007, met aux prises Lloyd avec quelques réalités délicates. D’une part, il doit s’occuper de son avenir. Une reconversion de la partie administrative du FBI vers le domaine action avec, tout d’abord, un stage… Le maigre Lloyd va-t-il pouvoir surpasser les épreuves qui vont se présenter à lui, à commencer par les cours et tests de tir, de combat rapproché ? Mais, avant même de valider son degré d’agent spécial, on lui demande, une fois de plus, après la fameuse Zéna, de s’occuper d’une femme, plus exactement d’interroger une victime d’un tueur en série pour mettre fin à ses nuisances et sauver ainsi d’autres femmes. Mais, Patsy, si elle a bien survécu à son agression, en est sortie dévisagée et si meurtrie qu’elle ne peut plus supporter la présence d’un homme… Mais Lloyd est un être d’une autre nature… Pourrait-il réaliser ce que les autres ne peuvent pas faire ? A voir !

La difficulté, toute relative, mais aussi l’originalité et la classe de ce récit, réside dans l’organisation temporelle : en effet, les séquences ne sont pas dans un ordre chronologique absolu et le lecteur doit être très attentif. Rassurez-vous, cela reste grandement compréhensible et nous ne sommes pas dans un nouveau roman…

La narration graphique, elle, reste d’une grande tenue et on peut constater que le dessin d’Olivier Neuray, efficace dans les scènes classiques représentées à la manière ligne claire, devient d’une force incroyable dans les moments sombres et pathétiques, angoissants et psychologiques. Il trouve un trait juste que les couleurs de Marie Versaevel parachèvent de crédibilité et de profondeur. Voilà une bien belle équipe de raconteurs d’histoires en bandes dessinées que l’on aimerait suivre encore de bien longues années…

D’ailleurs, sans vouloir être agressif envers Isabelle Cochet, la coloriste de Makabi dans sa première version, je dois avouer être tombé sous le charme de Marie Versaevel, enfin plus exactement de ses couleurs. Elle donne une profondeur incroyable aux scènes et, pour moi, elle a transformé la série de bonne en excellente, tout simplement. Comme quoi, les coloristes sont des auteurs à part entière et il faut savoir le reconnaître !

Lloyd Singer est donc maintenant revenu dans nos librairies et bibliothèques, ceux qui ne le connaissent pas encore vont pouvoir le découvrir et ceux qui attendaient la suite de l’histoire seront apaisés, il est revenu…

Une excellente série qui, espérons-le, restera au niveau de ces cinq premiers albums ! Bonne lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La chanson douce [Texte imprimé] scénario, Luc Brunschwig dessins, Olivier Neuray couleurs, Marie Versaevel
    de Neuray, Olivier (Illustrateur) Brunschwig, Luc (Scénariste)
    Bamboo éd. / Grand angle (Charnay-les-Mâcon)
    ISBN : 9782818902592 ; 14,50 € ; 02/02/2011 ; 48 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Plus subtil et contrasté qu'il n'y parait

8 étoiles

Critique de Bluewitch (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 43 ans) - 1 mars 2012

S’explorant lui-même en explorant l’âme des autres, Lloyd Singer, lui pourtant si épris de justice, se laisse happer dans un tourbillon de doutes. Cherche à comprendre comment il est devenu ce qu’il est en se plongeant dans ses souvenirs d’adolescent brimé. De ces adolescents que tout le monde prend plaisir à humilier, sans vraiment savoir pourquoi. Makabi était-il vraiment ce héros justicier ou plutôt un prétexte à sa propre violence ?

Une suite vraiment subtile, les psychologies s'affinent. Et le suspense reste entier !

Pour une BD qu'on pourrait juger "policière", ce sont tous ces contraires en l'âme humaine qui se dévoilent grâce à cet attachant et contrasté personnage de Lloyd Singer.

Parfois, peut-être, on voudrait être son ami...

Du bonheur !!!

10 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 71 ans) - 13 février 2011

Je viens de le terminer, et je confirme tout le bien qu'en dit mon ami Shelton, cet album est magnifique, peut-être plus encore que les précédents. Ah, le dessin, les couleurs! Lloyd Singer est un type épatant de gentillesse, de courtoisie, de douceur, comme on aimerait en rencontrer tous les jours, au coin de chaque rue, partout. Cet homme profondément bon est choqué et attristé par le mal qu'il ne peut manquer de rencontrer lors de la restructuration du FBI et sa mutation de la comptabilité à un service d'action. Evidemment quand il s'agit d'interroger une personne qui souffre, il réussit au-delà de toutes les espérances. On en apprend un peu plus sur Patsy, comment la plus jolie fille d'un petit village reculé des Etats Unis est devenue une vedette de la chanson, quelles sont ses souffrances, ses peurs, ses manques... Et comment malgré elle et en toute bonne foi elle a attisé une haine effrayante. On attend impatiemment le dernier tome de cette excellente histoire...

Forums: Lloyd Singer, tome 5, Cycle 2 : La chanson douce

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lloyd Singer, tome 5, Cycle 2 : La chanson douce".