De Cape et de Crocs, tome 3 : L' Archipel du danger de Alain Ayroles (Scénario), Jean-Luc Masbou (Dessin)

De Cape et de Crocs, tome 3 : L' Archipel du danger de Alain Ayroles (Scénario), Jean-Luc Masbou (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Voie Lactée, le 5 mars 2002 (Annecy, Inscrit le 18 juin 2001, 60 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 729ème position).
Visites : 4 354  (depuis Novembre 2007)

Lorsque l'animal vous tient par les crocs.

Nos deux compères, le renard (français), Armand Raynal de Maupertuis et le loup (espagnol), Don Lope de Villalobos y Sangrin, (voir Tomes 1 et 2) continuant leur course au trésor dans le vaisseau fantôme du Hollandais, poussé par une bestiole géante qui tient du poisson et du narval, poursuivent les pirates qui retiennent la belle gitane.
Ils finissent tous par arriver sur l’île au trésor, les uns en prenant un bain d’eau de mer, les autres dans la gueule du monstre et les derniers, sur le pont, dans l’orage et les ténèbres, par un slalom d'enfer entre les rochers acérés.
Cela m'a plu et j’ai particulièrement aimé les planches sur l’assaut du vaisseau pirate, l'attaque du monstre marin, le vol d’essai (Léonard n'aurait pas fait mieux), les « cannibales », la marmite géante et, cerise sur le gâteau, la planche en noir et blanc dans la gueule du monstre.
Quelles sont belles les couleurs de l'île enchanteresse !
Il y a encore, comme dans les deux tomes précédents, les pages d'humour avec les dialogues extraordinaires et les mimiques animalières et humaines toujours dessinées avec brio. (D’ailleurs les humains se comprendraient peut être mieux s'ils avaient les oreilles des canidés, la participation des nôtres à nos expressions est lamentable…
Ne vous précipitez pas sur la messagerie, je déconne !)
Enfin, les dessins sont très plaisants et ils soutiennent toujours aussi bien la narration et les rebondissements de l’histoire par leurs détails. (J'ai beau changer l'ordre des mots pour la critique du troisième tome, je me répète.)
J’attaque le quatrième tome et j'ai de nouveau les crocs.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'archipel du danger [Texte imprimé] scénario, Alain Ayroles dessin, Jean-Luc Masbou
    de Masbou, Jean-Luc (Illustrateur) Ayroles, Alain (Scénariste)
    Delcourt / Terres de légendes (Paris)
    ISBN : 9782840552369 ; 14,50 € ; 01/01/2004 ; 47 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

La mayonnaise n'a pas pris...

5 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 11 novembre 2010

C’est sur ce tome 3 que j’ai interrompu ma lecture des aventures de ces mousquetaires animaloïdes, lassé de ces rebondissements sans queue ni tête, accompagnés de dialogues chargés même si l’utilisation d’un français d’époque est louable. Bien sûr, l’histoire a d’autres qualités, telles que la mise en page et la couleur, mais pour le reste, j’ai ressenti plutôt une grosse lassitude… Pour tous ceux qui seraient tentés de se procurer l’histoire au vu des commentaires dithyrambiques, vous êtes prévenus…

Drôlissime !!

10 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 32 ans) - 19 janvier 2007

Je ne dirai jamais assez que cette série est fabuleuse ! De l'action, de l'aventure, de la romance, de la culture et surtout, beaucoup d'humour dans ce 48 pages !
Bien sûr, l'épopée continue : nos trois comparses sont sur un bateau ; un tombe à l'eau, c'est qui ? Un lapin, en effet ! Bref, je te poursuis, tu me poursuis, on se poursuit ! Un tome plein de rebondissements en tous genres, des dialogues voués à devenir cultissimes. Une série dans laquelle il vous faut investir de toute urgence !

Sus aux Caraïbes, compadre

9 étoiles

Critique de Belial (Anvers, Inscrit le 25 août 2005, 43 ans) - 9 mai 2006

Un troisième tome dans la lignée des deux précédents. Ici les auteurs nous offrent une version revue et corrigée de chasse au trésor, et Molière cède la place à Robert Louis Stevenson. Quelques belles scènes d’action émaillent ces quelques planches et le dessinateur s’en donne à cœur joie pour représenter monstre marin, indigènes, flore exotique et machine volante improbable.
Il s’agit à nouveau d’un tome de transition, et la fin du volume est malheureusement un peu abrupte, si bien qu’il faudra impérativement passer au tome suivant. Le charmant lapin Eusébio ne cesse de faire sourire, et Armand et Don Lope sont fidèles à eux-mêmes : fiers, engagés, séduisants et adorables.

Forums: De Cape et de Crocs, tome 3 : L' Archipel du danger

Il n'y a pas encore de discussion autour de "De Cape et de Crocs, tome 3 : L' Archipel du danger".