Lorsqu'un matin d'orage de Barbara Pym

Lorsqu'un matin d'orage de Barbara Pym

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Saule, le 25 novembre 2009 (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 57 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 629 

La musique de Barbara Pym

"Lorsqu'un matin d'orage" : sous ce joli titre se cache une petite nouvelle de quelques pages qui est un pur délice. La nouvelle s'ouvre sur une maison d'Oxford qui se réveille sous une pluie d'orage. Dans une chambre, la dame de compagnie plus tout à fait jeune se réveille et pense à la journée qui s'annonce : il faudra cueillir des fleurs pour décorer l'église, et ensuite préparer la "tea-party" du lendemain. A côté, une jeune fille se réveille et se demande quand elle va rencontrer l'amour et si elle ne va pas terminer vieille fille comme la dame de compagnie. Ce n'est sûrement pas à une de ces "tea-party" barbante qu'elle va rencontrer quelqu'un pense-t-elle. Mais, est-ce l'effet de l'orage ?, la journée prend un tour imprévu ! Voila que la dame de compagnie écourte sa corvée de décoration de l'église pour aller s'acheter une robe un peu trop voyante, et même plaisanter familièrement avec le beau chanoine du collège. La jeune fille, elle, se laisse aborder par un beau jeune homme auquel elle pense avec ravissement.

Je trouve que cette nouvelle, qui ne fait que quelques pages, est la quintessence de l'art de Barbara Pym. Il y a une superbe évocation d'un jardin sous la pluie : les senteurs, les fleurs fanées par la pluie, et ensuite le soleil qui brille sur la pelouse mouillée. C'est profondément humain, les personnages sont croqués avec détachement et humour. C'est une lecture qui rend heureux. On avait discuté dans un forum du paradoxe qui est le fait que Barbara Pym parvienne à nous rasséréner en racontant des histoires finalement un peu tristes de personnages solitaires : je crois que c'est parce qu'elle y met une fameuse humanité.

La première nouvelle, "Gervase et Flora", semble être autobiographique (d'après le quatrième de couverture) : c'est une histoire d'amour à sens unique. Flora est très amoureuse de Gervase, depuis sept ans, mais Gervase ne lui rend pas son amour. Les deux s'accommodent très bien de cette situation, un amour malheureux peut en effet être bien confortable.

Si ma cote n'est pas plus élevée, c'est parce que les deux autres nouvelles sont assez faibles. Il faut noter une préface intéressante, par B. Pym "herself", qui est je crois la transcription d'un entretien radio sur son métier de romancière.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Lorsqu'un matin d'orage

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lorsqu'un matin d'orage".