Princess Bride de William Goldman

Princess Bride de William Goldman
( The princess Bride)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Miss teigne, le 4 août 2009 (Inscrite le 6 mars 2008, 41 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 501ème position).
Visites : 3 118 

Un conte de capes et d'épées sympa

Princess Bride serait la version abrégée de l'ouvrage fort humblement intitulé "le Grand Classique du Conte de Grand amour et de Grande Aventure" écrit par S. Morgenstern. Sauf qu'il n'y a aucune trace de ce célèbre Florin excepté ces quelques mille pages qu’il aurait laissées en héritage et consacrées à une satire de l'histoire de son pays (Florin, qu'il serait bien vain de chercher sur une carte).

Lorsqu'il était enfant, alité et convalescent, le père de William Goldman lui en lisait, prétend-il, les passages les plus rocambolesques pour le distraire. Afin de rendre accessible ce monument de la littérature, William Goldman dit s'être donné pour mission d'abréger le récit épique de Morgenstern et d'en tirer la "substantifique moelle".

Pur fantasme que tout cela mais qui donne tout son sel au récit ponctué de nombreuses interventions cocasses de l'auteur. Ce pieux mensonge lui permet en effet de prendre pas mal de libertés avec l'histoire.

Et cette histoire, quelle est-elle? Une histoire d'aventures, de sournoiseries, de duels, de vengeance mais surtout d'amour. L'Amour avec un grand A entre Bouton d'Or, l'incarnation d'une des plus belles femmes du monde (et qui n'arrange pas la réputation des Blondes), et Westley, le courageux garçon de ferme. Dans le but d’assurer l’avenir de sa chère et tendre, il s’embarque pour l’Amérique afin de tenter d’y faire fortune. Le navire est attaqué par des pirates qui ne laissent habituellement aucun survivant. Bientôt, la mort de Westley est annoncée officiellement et Bouton d’Or, anéantie, fait le serment de ne plus jamais aimer. Mais le cruel prince Humperdinck la convoite…

Des personnages hauts en couleurs se rencontrent, s'accompagnent et s'affrontent dans des joutes un peu bouffonnes. Des héros secondaires très stéréotypés et dont l’absence aurait été préjudiciable donnent beaucoup de vie à ce qui aurait pu être une banale histoire de princesse charmante s’éprenant d’un jeune berger. Ainsi, Inigo a tout du bretteur espagnol vindicatif, fier comme Artaban et virtuose de l'épée tandis que son inséparable compagnon, Fezzik, est un innocent au grand cœur et "fort comme un Turc". Des gentils méchants et des méchants gentils se donnent la réplique et quelques animaux aux proportions monstrueuses viennent donner du piquant au récit. Ajoutons à cela quelques duels où la courtoisie a toute sa place et le tout donne un honnête roman de capes et d’épées assez burlesque.

Quant aux parenthèses qui agrémentent et alourdissent délibérément le récit, William Goldman comprend l’agacement qu’on pourrait avoir à les lire. Il préconise donc au lecteur que "si les parenthèses vous gonflent, ne les lisez pas". C'est sans compter la curiosité…

Princess Bride a été adapté au cinéma en 1987.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Princess Bride [Texte imprimé] William Goldman traduit de l'anglais (États-Unis) par Ange
    de Goldman, William Ange, (Traducteur)
    Bragelonne / Collection dirigée par Stéphane Marsan
    ISBN : 9782352941033 ; 48,26 € ; 01/11/2007 ; 328 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Vraiment bien

8 étoiles

Critique de Blakehole (, Inscrite le 27 mars 2011, 23 ans) - 2 avril 2011

J'ai lu ce livre l'année dernière et il m'a vraiment plu avec ses personnages, son histoire ....
A conseiller aux plus grands

Forums: Princess Bride

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Princess Bride".