Petits contes de printemps de Natsume Sōseki

Petits contes de printemps de Natsume Sōseki
( Eijitsu shôhin)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Catinus, le 29 mars 2009 (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 70 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 633ème position).
Visites : 3 435 

En guise d'auberge japonaise

Quelques impressions sur le pouce. Ce en quoi certains auteurs japonais excellent : parler de tout et de rien, livrer quelques sensations issues de nos vies si éphémères, s'attarder sur des détails que certains qualifieront de peu importants, si peu intéressants, sans intérêt. Et pourtant ...
Déjà dans " Je suis un chat ", Sôseki m'avait séduit par ses qualités. Ces détails qui forment un tout et en font un excellent roman . L'humour en plus.
Vous tomberez sous le charme ( un peu désuet mais si délicieux ! ) de ces 25 nouvelles.
J'épinglerai particulièrement : le voleur - la pension - la tombe du chat - Mona Lisa- l'incendie - l'argent - le professeur Graig .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

billets du jour

8 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 73 ans) - 5 décembre 2021

Vingt-cinq courts textes, écrits au jour le jour par un célèbre écrivain japonais de la "Belle Époque", vingt-cinq "billets du jour" parus en feuilleton dans un quotidien japonais. L’auteur y jette ses "choses vues" du moment comme ses souvenirs des années passées à Londres. Une attention portée à mille petits détails hors de notre champ de perception d’occidentaux mal dégrossis, sans oublier l’obsession des distances, de l’orientation et de la surface des pièces d’habitation et autres "poncifs" typiquement japonais. Le tout assorti d’une poésie subtile rappelant celle des haïkus, domaine dans lequel excellait Sôseki. Un lexique des termes japonais non traduits aurait été le bienvenu en fin d’ouvrage, plutôt que des notes en bas de page, aussi vite lues qu’oubliées…

Forums: Petits contes de printemps

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Petits contes de printemps".