La femme de l'Allemand de Marie Sizun

La femme de l'Allemand de Marie Sizun

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Casajordi, le 14 décembre 2008 (Inscrit le 29 juin 2008, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 968ème position).
Visites : 3 563 

Bouleversant

"La femme de l'Allemand" bouleverse à plus d'un titre ! Déjà par le choix d'une forme narrative particulière (l'auteur s'adresse à l'"héroïne"), puis par la simplicité de ses mots, cette fausse simplicité qui fait mouche, puis par le sujet, la maladie d'une mère, cette maladie longtemps honteuse, la maniaco-dépression. Un texte magnifique, très beau... qui se savoure et qui reste longtemps en tête, une fois le livre refermé.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une filiation mère fille tumultueuse

8 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 59 ans) - 4 juin 2021

Marion grandit au côté de cette mère, femme de l’allemand, sombrant peu à peu dans la folie. Ce récit est bouleversant retrace une filiation mère fille tumultueuse et difficile a vivre pour cette jeune fille.

Pathétique piété filiale

10 étoiles

Critique de Ori (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 87 ans) - 5 août 2010

Extrêmement touchant que ce court roman qui aurait pu également s'appeler "La Fille de la Folle" et qui analyse avec tant de justesse les relations d'un tandem écartelé mère-fille ...

L'auteure qui décrit à l'aide de phrases lapidaires, quasi pointillistes, le début de vie de la jeune Marion, depuis sa tendre enfance jusqu'à l'âge de dix-huit ans, parvient à mettre des mots dans la lecture des sentiments inexprimés de son héroïne, grâce au procédé du narrateur extérieur.

Cela permet au lecteur de vivre toutes les émotions d'une fillette, devenue adolescente, aux prises avec sa pauvre mère Fanny dont le dérangement mental est irréversible en dépit de quelques rémissions.

Extraordinaire Marie Sizun dont je découvre avec bonheur tout à la fois sa prodigieuse écriture et sa finesse d'analyse.

Bouleversant

9 étoiles

Critique de Annso87 (, Inscrite le 2 août 2010, 35 ans) - 2 août 2010

Il s'agit vraiment d'un livre magnifique.
Au début, le style m'a un peu surpris : le narrateur tutoie l'héroïne. Mais on finit par s'habituer.

C'est un livre qui aborde un sujet difficile, mais qui est au fond plein d'espoir!

Forums: La femme de l'Allemand

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La femme de l'Allemand".