Les hauts cris de Gérard Gantet

Les hauts cris de Gérard Gantet

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Fleur783, le 17 novembre 2008 (Inscrite le 8 décembre 2005, 70 ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 937 

Belle griffe pour un drôle d’oiseau !

Gérard Gantet nous livre le 1er tome d'une trilogie contant le périple d’un jeune corbeau orphelin nommé Gkâk qui quitte sa campagne natale que Le « Bimane » cet être vertical aux mains perfides, a tendance à rendre invivable. Caustique mais non dénué d’humour, il entreprend le tour du monde, prenant acte du bellicisme de l’être humain et de son despotisme à l’égard de la nature et du règne animal. Son périple le mène en Afrique, où il est témoin des massacres ethniques, et où il côtoie des figures extravagantes, cyniques ou résignées, effrayantes ou pitoyables. En contrepoint de la folie humaine, il va à la rencontre du bestiaire que l'on qualifie de sauvage, nouant en son sein des relations cocasses.

Je ne résiste pas à vous confier quelques savoureux extraits, pour susciter votre appétit :

La mer : Je fonce bille-en-tête en direction du Levant où je sais trouver la mer. Après trois jours de vol, elle est là, lovée derrière les dunes côtières, comme fidèle à un rendez-vous. Avant de me poser, je prends tout mon temps pour survoler l’étendue désertique des vagues. Je vais à une allure la plus suave qui soit, prolongeant à l’envi notre tête-à-tête, savourant jusqu’à la dernière goutte le plaisir de nos retrouvailles. J’en retire un si profond bien-être qu’il m’arrive, en vol, de tenir closes les paupières…….

Les baleines : ô mes belles, est-il vrai qu’à travers les tubulures de vos barbes vous entonnez un chant multiple et grave dont les modulations se fondent aux spirales de la nuit sous-marine ? Nul ne pourra le Vérifier, mais il est heureux de songer que vos orgues résonnent dans la nef abyssale de notre monde…..

La drague : (irrésistible !!!)
Côté cœur, ce fut moins folichon. Je n’aime pas cafter, mais ce sont mes cousines les mouettes qui me rendirent cafardeux. D’emblée, j’avais flashé sur elles. Certes, leurs chausses palmées les faisaient-elles marcher un peu sur le talon et je les plaignais de ne savoir se poser que sur l’eau……. Ces midinettes affectionnaient un endroit qu’elles trouvaient chébran, la terrasse du Casino. J’eus la faiblesse de croire que j’avais toutes les chances de mon côté. N’étais-je pas le seul smoking parmi ces toilettes de bal ? Profitant des sautes de vent qui me les dévoilaient en les mettant presque à nu, je reluquais sous leurs jupettes de tennis, ces cuisses d’albâtre dont la l’agitation musculeuse commençait de……
C’est ici que mes affaires se compliquèrent au moment d’aborder l'élue de mon cœur. Comment te la décrire ? Une poupée de porcelaine, nippée d’un pongé de soie colombine et ô merveille, jacassant peu…

Conquise par cet orgueilleux volatile, je ne peux que vous inviter à rejoindre l’officine la plus proche pour la prescription suivant :
Les hauts cris – Auteur : Gérard Gantet – Editions : L’Harmattan. Collection : Orizons
Posologie : A l’envi…..
2ème tome de cette trilogie à paraître bientôt

Bonne lecture à tous et Mr Gantet, dépêchez vous de nous livrer la suite...

Message de la modération : Orizons appartient au groupe L’Harmattan – éditeur à contrat abusif

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les hauts cris [Texte imprimé], roman Gérard Gantet
    de Gantet, Gérard
    Orizons / Littératures (Paris. 2008)
    ISBN : 9782296046832 ; 23,00 € ; 15/04/2008 ; 263 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les hauts cris

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Un oiseau de bonheur ! 2 Bruno ed 30 novembre 2008 @ 13:10

Autres discussion autour de Les hauts cris »