L'audience de Jean-Marie Apostolidès

L'audience de Jean-Marie Apostolidès

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Sahkti, le 30 août 2008 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 48 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 752ème position).
Visites : 2 958 

Eclairé par le Pape

Voici un ouvrage touchant par sa sincérité mais aussi et surtout par le recul pris par l'auteur face à cette enfance qu'il nous relate.
Le père de Jean-Marie est médecin, c'est lui qui soigne l'évêque de Troyes. Une position délicate qui réclame beaucoup de sérénité et de solennité. Jean-Marie grandit dans cet univers pieux, celui de la France bourgeoise et catholique des années 1950.
En remerciement des services rendus, l'évêque de Troyes organise une rencontre entre le pape Pie XII et la famille Apostolidès. Jean-Marie a alors treize ans et il attend énormément de cette entrevue, notamment la confirmation d'une foi qu'il sent grandir en lui. L'entretien, en toute franchise, permettra au garçon de se rendre compte que sa véritable vocation n'est pas la religion, mais le théâtre et la littérature, auxquels il va consacrer sa vie.

Pas simple, j'imagine, pour l'auteur de narrer ces souvenirs, ces détails, ce parcours existentiel avec le détachement (et l'humour) dont il fait preuve. On sent de ci de là qu'une certaine forme de rage ou de regret pointe encore de temps en temps le bout de son nez mais J.-M. Apostolidès en a surtout retenu une formidable leçon de vie.
J'ai été très sensible à sa manière de raconter sa vie, les siens, sa famille, ses amis d'enfance. Par fragments et histoires attachantes, il recrée un univers aujourd'hui oublié qu'il fait bon revivre, même par procuration.
A travers l'histoire de Jean-Marie Apostolidès et de sa famille, c'est également un certain portrait de cette France milieu du XXe siècle qui est dressé. Sans doute pas une esquisse objective puisqu'elle passe par le prisme des souvenirs personnels mais la démarche est intéressante car l'enfance de l'un ne peut être comprise sans le contexte des autres.

C'est une bonne idée qu'on eue Les Impressions Nouvelles de rééditer ce livre.
J'ai vraiment aimé cette plongée dans un univers méconnu, dans une histoire qui n'est pas mienne, avec ses pointes de drôlerie et de nostalgie.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un roman familial et toute une philosophie sous-jacente.

10 étoiles

Critique de Dickcnébé (, Inscrite le 23 septembre 2008, 65 ans) - 23 septembre 2008

Critique de « L’AUDIENCE »
De Jean-Marie Apostolidès.

Dans ce livre, qui se veut autobiographique, l’auteur décrit toute une époque de l’Histoire française, à travers sa propre famille. Il est issu d’une famille nombreuse, catholique pratiquante. Il est lui-même très marqué par cette culture et cette croyance. Jusqu’à l’âge de 13 ans, il se destine à la religion. Il veut être prêtre. Ne réussissant pas à l’école, il pense trouver son salut dans la religion.
Le livre tourne autour d’une audience vécue auprès du Pape Pie XII. Cet événement est vécu comme un miracle, par ses parents. Quant à Jean-Marie, il attend tout de cette visite. Le Pape va très certainement lui tracer sa route.
En fait, cette audience est un prétexte à un livre très riche sur le plan historique. A travers cet événement, l’auteur retrace toute la vie provinciale de cette époque. Toute la vie de sa famille. Il n’a pas peur d’en faire un portrait, pas toujours sympathique. Mais à travers ses propos, on sent tout l’amour que l’auteur porte à ses ancêtres, à ses parents. Il a recherché les origines lointaines de sa famille et en est très fier.
Disons-le, l’auteur n’a pas peur des mots ! Mais ils sont employés avec beaucoup d’humour et de respect et toujours à bon escient.
Je ne vais pas vous révéler le secret de l’audience. Lisez-le, et vous apprendrez tout de cette époque si proche et si lointaine.
L’auteur se moque souvent de lui-même. Même s’il fait des apartés, très rapides, sur sa vie actuelle, on imagine difficilement son poste actuel à l’Université de Stanford. Il se ridiculise, il se dit « cancre », il se décrit comme un bon à rien. Il est presque fier d’être un enfant insupportable et un très mauvais élève, viré de chaque lycée.
Mais il dit très peu, juste quelques phrases dans le livre, ce qu’il est devenu. Combien il a travaillé, puis enseigné, d’abord la psychologie, puis la sociologie et enfin la littérature française, le théâtre et le cinéma. Aujourd’hui, Jean-Marie Apostolidès n’est pas le vilain petit canard des années 60 . Il est devenu un grand écrivain et également un grand Professeur dans une des plus grandes Universités américaines. Il poursuit son œuvre et écrit de nombreux livres, très variés ; il est un spécialiste de Tintin (Les Métamorphoses de Tintin) mais également des situationnistes (Les Tombeaux de Guy Debord). Il est à la fois écrivain, historien, psychanalyste, metteur en scène et philosophe. Sa théorie des spectres et des doubles est bouleversante. Ainsi, nous aide-t-il à mieux nous comprendre et à aller au-delà des apparences. Pour être soi, tout simplement.
C’est en cela que Jean-Marie Apostolidès est un auteur qu’on intègre dans sa vie, tellement sa vision nous apostrophe.
Il ne manque pas d’humour et son style est divinement limpide.
Et pourtant son livre « L’audience » est riche de références historiques, que nous avalons avec délectation.
Cette œuvre retravaillée, et réactualisée est à lire absolument !

Forums: L'audience

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'audience".