La peur qui rôde et autres nouvelles de Howard Phillips Lovecraft

La peur qui rôde et autres nouvelles de Howard Phillips Lovecraft

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Jean Meurtrier, le 20 décembre 2007 (Tilff, Inscrit le 19 janvier 2005, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (46 591ème position).
Visites : 6 673 

La tourbière maudite qui rôde

Ce petit recueil comprend trois nouvelles tirées de «Je suis d’ailleurs», également paru chez Folio. «La peur qui rôde», le premier texte, m’aura servi d’introduction au monde de H.P. Lovecraft. Il est question d’une série de disparitions inexplicables autour d’une colline surmontée d’une demeure abandonnée ayant appartenu à d’anciens colons néerlandais. Ce lieu présente une multitude de particularités inquiétantes, dont une météo des plus orageuses. Inquiétantes mais hélas passablement caricaturales dans le cadre d’un récit d’épouvante, qui se contente surtout d’exploiter les peurs ancestrales de l’imaginaire collectif. Une entrée en matière finalement décevante.
«La maison maudite» est d’emblée d’un autre niveau. Cette nouvelle retrace l’historique d’un ancien immeuble dans le but de comprendre l’origine du mal étrange dont il semble responsable. Le narrateur soupçonne la vielle bâtisse d’affaiblir voire d’écourter la vie de ses habitants. Le style rappelle Poe, qui est d’ailleurs cité comme figurant au début de l’histoire, sans pour autant atteindre son exceptionnel niveau. La faute à Baudelaire? Quoi qu’il en soit, cette maison, toute maudite soit-elle, est d’une excellente facture et me réconcilie avec Lovecraft. Je crois même avoir réfléchi à deux fois avant d’aller chercher à boire à la cave.
«La tourbière hantée» mêle le fief d’un pittoresque château irlandais à la mythologie grecque. Sans démériter, cette courte et dernière fable a un petit air de bouche-trou. Son aspect onirique lui confère un charme substantiel sans se défaire d’une certaine distance propre aux légendes.
Alors cet assemblage quasi promotionnel (collection Folio 2 euros) est-il représentatif de l’œuvre de Howard Phillips Lovecraft? Rien n’est moins sûr d’après les commentaires que j’ai eu l’occasion de lire ci et là. L'Appel de Cthulhu, en bonne place dans ma liste de lecture, me permettra probablement de mieux en juger.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ne commencez pas Lovecraft avec ce recueil

5 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 4 février 2008

Je viens de finir le recueil Je suis d'ailleurs qui contient ces trois nouvelles.

Si je commencerais avec Lovecraft, ça ne serait pas avec ce folio 2€. La peur qui rôde, La maison maudite et La tourbière hantée sont parmi les nouvelles que j’ai le moins aimé de Je suis d'ailleurs. Je vais aussi faire une critique de Je suis d'ailleurs, mais avant, je veux avertir ceux qui serait attirés par le prix ou la couverture de ce recueil-ci.

Les faiblesses de ces trois nouvelles sont que les récits ont tendance à se traîner en longueur, qu’il y a beaucoup de répétitions et qu’ils n’ont pas le côté macabre et atmosphérique des meilleures nouvelles de cet auteur.

La maison maudite est probablement la plus réussie des trois, mais encore, ça vraiment été long avant d’entrer dans l’histoire. Trop long, trop de détails inintéressants. J’ai aimé quand il y a eu plus d’action, quand le personnage principal veut tuer la chose, mais c’était trop peu trop tard.

La tourbière hantée possède de belles descriptions, mais le récit est plutôt moyen.

J’ai trouvé La peur qui rôde ordinaire.

Je suggère de lire Je suis d'ailleurs au complet ou un autre recueil de Lovecraft.

Forums: La peur qui rôde et autres nouvelles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La peur qui rôde et autres nouvelles".