Ludmilla
avatar 15/05/2024 @ 15:06:20
Pardon Ludmilla, et merci !
De rien :-)

Débézed

avatar 23/05/2024 @ 13:04:44

Qui sont ces centaines d'utilisateurs en ligne ? En a-t-on une idée ?
Comment les inviter à participer au site ?

A priori, je vois deux types d'utilisateurs (mais il peut y en avoir d'autres) :
- Des lecteurs qui cherchent à se faire une idée d'un bouquin avant de l'acheter ou de l'offrir ;
- Des lycéens qui cherchent des commentaires de lecture qui les dispenseraient de lire par eux-mêmes un bouquin programmé en classe.


Je suis plutôt d'accord avec cette approche !

Débézed

avatar 23/05/2024 @ 13:15:51
Je dis ce que je pense et ce que je ressens. Ma formation littéraire est trop mince pour que je me permette de dire du mal d'un livre sauf s'il est vraiment mauvais.



Même si je trouve aussi le terme de critique fort mal choisi, je ne pense pas que ce soit une question de "formation littéraire". Personnellement je suis tout bouffi de formation littéraire, et pas plus apte qu'un autre pour autant à jouer l'arbitre des élégances littéraires. Au mieux ça permet de comprendre quel type de texte va plaire à quel public.
Au fond, le seul élément vraiment que l'on puisse légitimement partager, ce sont les émotions que le texte nous a fait ressentir. Pas besoin de formation pour ça !


Comme tu me cites, je confirme ce que j'ai écrit il y a déjà bien longtemps et je suis assez d'accord avec ce que tu dis. Je dis surtout ce que je ressens plutôt que de formuler des analyses que je ne sais pas faire. Avec maintenant près de 1 500 chroniques à mon actif, j'ai acquis une certaine habitude et conquis quelques lecteurs.

J'ai noté une centaine de pages de commentaires de lecteurs, éditeurs, auteurs qui disent du bien de mon travail, j'en suis plutôt fiers même si je sais qu'ils me flattent pour que je les lisent encore et les commentent encore. Mais, j'ai fait de belles rencontres, j'ai reçu des témoignages émouvants, voire bouleversants et je me suis fait des amis. Une auteure de poésie à même écrasée quelques larmes devant moi au Marché de la poésie et un poète souffrant d'une maladie évolutive m'a dit que mon commentaire était son plus cadeau de Noël, là c'est moi qui avait envie de pleurer.

Cl a encore une belle place sur la Toile, là où les amoureux des lettre peuvent se rencontrer, trouver des idées de lecture, des avis sur leur lectures et partager ce qui pour moi est fondamental.

Début Précédente Page 8 de 8
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier