Vince92

avatar 14/01/2022 @ 15:15:28
Guy Sajer est mort cette semaine.
A cote de ce beau temoignage sur son experience de la guerre sur le front russe (dont certains aspects sont sujets a caution), Sajer aka Dimitri etait auteur de bande dessinees (auteur notamment de la Serie Le Goulag, que je ne connais pas mais aussi de "one shot" sur la seconde guerre mondiale qui m'ont marque, notamment Raspoutitsa)

Saint Jean-Baptiste 15/01/2022 @ 11:54:35
Guy Sajer est mort cette semaine.

Guy Sajer est l’auteur du plus fabuleux récit-témoignage sur la guerre et sur l’honneur du soldat de terrain : « Le Soldat oublié ». Malheureusement pour lui, en 40, il avait choisi le mauvais camp.

J’avais lu ce livre il y a une cinquantaine d’années, je n’en ai rien oublié mais je vais quand même le relire comme pour rendre hommage à son auteur disparu.

Eric Eliès
avatar 15/01/2022 @ 13:05:18
Guy Sajer est mort cette semaine.

Guy Sajer est l’auteur du plus fabuleux récit-témoignage sur la guerre et sur l’honneur du soldat de terrain : « Le Soldat oublié ». Malheureusement pour lui, en 40, il avait choisi le mauvais camp.

J’avais lu ce livre il y a une cinquantaine d’années, je n’en ai rien oublié mais je vais quand même le relire comme pour rendre hommage à son auteur disparu.


J'avais rencontré "Dimitri" à Brest, au milieu des années 90, lors d'un petit salon sur la littérature de guerre. A l'époque, j'avais une vingtaine d'années (je ne me souviens plus très bien si j'étais à l'Ecole navale ou en maths spé. pour préparer le concours) et, peut-être à cause de mon jeune âge ou parce qu'il n'y avait pas grand monde, on avait longtemps discuté de la seconde guerre mondiale et de la marine puis il m'avait offert la plus belle dédicace que j'ai jamais reçue sur BD, avec un très beau dessin au feutre noir pleine page en ouverture de Kaleunt (que je garde précieusement dans ma bibliothèque). Je me souviens que, même s'il prenait les choses avec beaucoup de philosophie, il se sentait un peu à part et ostracisé dans le milieu de la BD. Par ailleurs, SJB, il n'avait pas choisi le mauvais camp : on lui avait imposé le mauvais camp.

Saule

avatar 15/01/2022 @ 14:11:21
Guy Sajer est mort cette semaine.


Guy Sajer est l’auteur du plus fabuleux récit-témoignage sur la guerre et sur l’honneur du soldat de terrain : « Le Soldat oublié ». Malheureusement pour lui, en 40, il avait choisi le mauvais camp.

J’avais lu ce livre il y a une cinquantaine d’années, je n’en ai rien oublié mais je vais quand même le relire comme pour rendre hommage à son auteur disparu.

Je serais curieux de savoir si ce livre aurait le même impact à la relecture. Je l'avais lu adolescent et c'était une lecture incroyablement marquante. Mais pour moi le plus grand livre sur la guerre c'est "les nus et les morts" de Norman Mailer. Et il y a "Les bienveillantes" que je n'ai toujours pas lu.

Minoritaire

avatar 15/01/2022 @ 15:53:23
Ah, je n'avais pas suivi cette discussion car je ne le connaissais que sous ses pseudos d'auteur de bédé, Mouminoux et Dimitri. De l'oiseau Rififi dans le journal Tintin, au "Goulag" dans Charlie mensuel, il a gardé un trait aisément reconnaissable et un humour caustique qui ne l'était pas moins. Je ne cite que ces deux séries, mais il a eu bien d'autres réalisations.
Sur CL, sa bibliographie n'est pas bien épaisse, seulement 9 livres critiqués https://critiqueslibres.com/i.php/vauteur/15007 ; elle beaucoup plus substantielle sur sa page Wiki https://fr.wikipedia.org/wiki/Dimitri_(auteur)

Minoritaire

avatar 15/01/2022 @ 15:56:27
Par ailleurs, SJB, il n'avait pas choisi le mauvais camp : on lui avait imposé le mauvais camp.
Comme à beaucoup d'Alsaciens.

Eric Eliès
avatar 15/01/2022 @ 16:23:29
Par ailleurs, SJB, il n'avait pas choisi le mauvais camp : on lui avait imposé le mauvais camp.
Comme à beaucoup d'Alsaciens.


Son histoire est assez différente de ce qu'on appelle les "malgré nous" car, même s'il a compris qu'il avait été endoctriné pendant sa jeunesse alsacienne, il a toujours gardé de l'estime pour l'armée allemande, où il a connu la réalité des combats et l'horreur de la guerre. Avec le recul, il y avait peut-être un côté "syndrome de Stockholm" dans son attachement à l'armée allemande mais il assumait de dire qu'il s'était véritablement battu avec conviction pour l'Allemagne au lieu de dire qu'il y avait été contraint et forcé... Et c'était ce qu'on ne lui pardonnait pas !

Eric Eliès
avatar 15/01/2022 @ 16:27:14
Guy Sajer est mort cette semaine.
Je serais curieux de savoir si ce livre aurait le même impact à la relecture. Je l'avais lu adolescent et c'était une lecture incroyablement marquante. Mais pour moi le plus grand livre sur la guerre c'est "les nus et les morts" de Norman Mailer. Et il y a "Les bienveillantes" que je n'ai toujours pas lu.


Saule, il faut que tu lises "Orages d'acier", d'Ernst Junger.

Blue Cat

avatar 15/01/2022 @ 16:43:11
Merci pour le tuyau. Je ne connais pas Guy Sajer et m'en vais combler cette lacune au plus tôt.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier