Comédie new-yorkaise de David Schickler

Comédie new-yorkaise de David Schickler
( Kissing in Manhattan)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Aria, le 25 juillet 2005 (Paris, Inscrite le 20 juin 2005, - ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 442ème position).
Visites : 4 060  (depuis Novembre 2007)

Loufoqueries à Manhattan

Voici un petit roman idéal pour l'été.
Son auteur, David Schickler, est un jeune Américain de 31 ans, professeur de lettres à Rochester (dixit la 4ème de couverture), qui met son imagination -fertile- dans la création de toutes sortes de personnages aux histoires plus loufoques les unes que les autres.
Nous avons là une galerie composée essentiellement de trentenaires, (à l'exception de l'histoire à la fois drôle et émouvante de Rachel et de Jacob),
le plus souvent célibataires et, bien sûr, à la recherche de l'amour. Ce n'est pas "Sex and the City", c'est beaucoup plus original et moins snob.
Ce que la plupart de ces personnages ont en commun c'est d'habiter dans un vieil immeuble étrange de l'Upper West Side.
Etrange chassé-croisé, dans le désordre : une journaliste qui écrit des récits de voyage rencontre dans un bar un inquiétant séducteur (personnage que Bret Easton Ellis n'aurait pas renié); un jeune professeur ne sait comment prendre une invitation à diner (et beaucoup plus, mais il l'ignore) de la part de l'une de ses élèves; un jeune comptable très timide berce sa tristesse en parlant à un ascenseur; un prêtre sent, au propre comme au figuré, qu'un homme qui fréquente régulièrement sa paroisse est dangereux; un acteur râté en vient à jouer un rôle minable, lui qui a toujours rêvé d'avoir hérité du talent de son grand-père, comique reconnu.
Je n'en dirai pas plus pour laisser les amateurs découvrir ces étranges créatures.
Ce roman, sans prétention, se lit d'autant plus facilement que chaque chapitre est construit comme une nouvelle. Un seul bémol : certains passages sont moins enlevés, ce qui rend l'ensemble inégal.
Les amis de l'humour anglo-saxon (conjugué probablement à l'humour juif) devraient apprécier.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Il était une fois...

9 étoiles

Critique de Estrella (, Inscrite le 4 novembre 2005, 75 ans) - 20 décembre 2005

Pour un jeune écrivain américain, c’est un coup de maître. Ce livre est excellent parce qu’il est écrit comme une fable, un conte de fées pour adultes. Chaque chapitre ressemble à une nouvelle mais en fait toutes ces nouvelles sont liées les unes aux autres autour d’un ténébreux et inquiétant personnage, Patrick Rigg .
L’irréalisme de ce roman et son étrangeté nous tiennent en haleine et nous font basculer dans un monde bien particulier. Beaucoup de scènes se passent dans un vieil immeuble de l’Upper West Side, avec un ascenseur qui est une véritable antiquité. Patrick Rigg y habite et organise des soirées auxquelles participent certains de ses voisins.
L’imagination est remarquable, le style très agréable. Il y a beaucoup d’humour et on ne s’ennuie pas une minute. Tout est bien qui finit bien (sauf pour certains).

Forums: Comédie new-yorkaise

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Comédie new-yorkaise".