Avant Dune, tome 2 : La maison Harkonnen de Kevin J. Anderson, Brian Herbert

Avant Dune, tome 2 : La maison Harkonnen de Kevin J. Anderson, Brian Herbert
( Dune house Harkonnen)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Pendragon, le 10 avril 2005 (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 51 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (23 085ème position).
Visites : 4 492  (depuis Novembre 2007)

Dune... toujours !

Au risque de me faire houspiller par Duncan, je me dois malgré tout de commencer d’emblée par préciser que j’ai aimé ce roman ! Il n’a peut-être pas le souffle épique des romans d’Herbert père, il n’en a certes pas la primeur mais bon sang, que c’est fantastique de retrouver Dune !

Je ne ferai ici qu’effleurer doucement l’histoire parce que d’abord, ceux qui connaissent Dune comprendront directement et qu’ensuite, ceux qui ne connaissent pas n’iront évidemment pas commencer par lire ce roman-ci !

Or donc, Liet-Kynes poursuit son rêve de transformation de ce monde aride qu’est Dune, dont la gestion est confiée à la Maison Harkonnen, qui déteste de plus en plus la Maison Atréides ; celle-ci, au travers de Leto, prend de plus en plus le rôle de la seule véritable Maison « Juste » ; l’Empereur essaie tant bien que mal d’imposer ses vues ; les Zensunnis sont bien contents d’avoir descendu en flamme la Maison Vernius ; celle-ci, au travers de ses rares survivants essaie de revenir sur le devant de la scène et, bien entendu, le Bene Gesserit opère dans l’ombre pour la formation du Kwisatz Haderach.

Cela, c’est pour l’ambiance générale, bien connue des fans. Pour ce qui est des petites intrigues, elles prennent toute leur ampleur grâce à des épisodes savamment distillés par Herbert fils : sur Dune, il y a les relations entre Liet-Kynes et son fils, entre celui-ci et son ami, qui est également son rival aux yeux de la belle ; sur Giedi Prime, il y a les relations plus qu’ambiguës entre le Baron Vladimir et son mentat, entre son frère et son fils (Rabban the Beast, neveu du Baron), entre le Baron et le Bene Gesserit qui veut une fille de celui-ci pour la continuité du programme (c’est d’ailleurs à ce propos que l’on apprend l’origine de la maladie du Baron) ; sur Caladan, où Leto a recueilli les enfants du Comte Vernius, une intrigue se noue entre la fille de celui-ci et Leto… en parallèle avec la venue du Bene Gesserit en la personne de Jessica ; etc, etc, etc…

Je m’en voudrais de trop dévoiler sur ce long roman de huit cent pages, mais franchement, si vous êtes des aficionados de Dune, n’hésitez pas. Et ce d’autant plus que l’écriture de Brian est fluide et légère et que l’histoire se dévore plus qu’elle ne se lit !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Avant Dune

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sûrement mais lentement

7 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 46 ans) - 25 novembre 2017

Ce second tome est dans la continuité du premier. Il satisfera les enthousiastes mais ne convaincra pas les contempteurs. Le plaisir de retrouver les personnages de l'aventure originelle s'émousse un peu et le scénario tire en longueur. Mais l'envie de découvrir comment Herbert-fils va raccrocher les wagons avec Herbert-père maintient l'intérêt du lecteur.
Reste encore pour moi à comprendre les titres de cette série, "La maison des Atréides" comme "La maison Harkonnen" ne traitant pas plus spécifiquement d'une famille que d'une autre.

Avant Dune, tome 2 : La maison Harkonnen

9 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 42 ans) - 25 septembre 2011

La Maison Harkonnen est la suite de l'excellent livre la Maison des Atréides. Tout comme le premier tome, ce volet contient énormément d'action et prépare lentement à la grande fresque de Dune. Le livre est séparé en plusieurs petites intrigues qui sont toutes inter-reliées l'une à l'autre. On peut donc suivre l'histoire des Atréides, des Harkonnen, des Corrino et de plusieurs autres personnages secondaires comme : Abulurd Harkonnen, Gurney Halleck, Liet Kynes et le fameux Duncan Idaho.

L'histoire principale porte sur la naissance du premier fils de Leto Atréides, la chute de son couple et la grande tragédie de la fin. Pour ce qui est des histoires secondaires, il y a les conflits entre les deux frères Harkonnen, le calvaire de Gurney Halleck, le destin de Liet Kynes et l'entraînement de Idaho. Toutes ces histoires mènent à un roman haut en couleur qui inclut certains clins d'oeil à la série originale. J'ai surtout apprécié la discussion où Duncan Idaho donne son opinion sur les Gholas.

Mon seul point négatif, qui s'appliquerait aussi à la série originale, serait l'extrémisme des personnages. Leto et ses camarades du clan des gentils sont des personnages à moralité impeccable, ce qui est tout l'opposé avec les Harkonnen et ses alliés du camps des méchants. Cependant, Frank Herbert a monté son histoire comme ça, alors je m'y suis habitué.

Avant Dune

8 étoiles

Critique de Ninon914 (, Inscrite le 3 janvier 2006, 65 ans) - 8 janvier 2006

C'est un réel plaisir de retrouver Dune, ces livres sont bourrés de détails et éclairent d'un jour nouveau certains passages des premiers tomes. A réserver aux vrais fans.

Houspiller, allons donc ;-)

4 étoiles

Critique de Duncan (Liège, Inscrit le 21 février 2004, 40 ans) - 25 juillet 2005

Bon, personnellement, et pour tout avouer, je ne me souviens même plus de quoi parle ce bouquin :-P

Enfin, j'exagère un peu...

Je n'ai pas trop aimé... C'est vrai que ça se lit bien, c'est vrai que ça fait plaisir de retrouver Dune... Mais cela suffit-il? Retrouver Dune certes, mais où est 'l'originalité'? Où est l'inédit là-dedans?

Et puis cette histoire sans intérêt sur la planète Ix, le complot contre Leto qui se résoudra sans grande imagination, les tleilaxu qui anticipent... oups, je m'arrête là, j'en dis trop.

Bref, c'est une pâle imitation à mon sens: même les personnages sentent le recyclé. Alors oui, évidemment, si je me place du point de vue du fan, je pourrais mettre 3 voire 4 étoiles à ce bouquin (nostalgie...). Mais je pense aux malheureux qui vont commencer Dune avec les préquelles de Brian (les pires étant celles concernant le Jihad Butlérien !) et peut-être se dire "Ben quoi? Je préfère... Star Wars" (*sanglots*).

A eux je dis: Lisez Frank!

Et quant à lire les préquelles de Brian, ne faites pas comme moi qui commande les versions "dures" en anglais, attendez les versions poches en français! Ce sera déjà ça d'économisé.

Enfin, dans le style, "La maison Harkonnen" n'est pas le pire, c'est vrai...

Forums: Avant Dune, tome 2 : La maison Harkonnen

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Avant Dune, tome 2 : La maison Harkonnen".