Le cercle de Dante de Matthew Pearl

Le cercle de Dante de Matthew Pearl
( The Dante club)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Willy57, le 9 avril 2005 (Inscrit le 20 mars 2005, 57 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 512ème position).
Visites : 6 053  (depuis Novembre 2007)

Divine comédie

A tous ceux qui ont lu la Divine Comédie de Dante... Super polar très très bien écrit... intrigue et suspense garanti.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le cercle de Dante [Texte imprimé], roman Matthew Pearl trad. de l'américain par Viviane Mikhalkov
    de Pearl, Matthew Mikhalkov, Viviane (Traducteur)
    R. Laffont / Best-sellers (Paris)
    ISBN : 9782221094716 ; 2,56 € ; 14/10/2004 ; 406 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Savant mélange entre littérature, histoire et polar !

10 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 50 ans) - 25 novembre 2012

Ce livre est un savant mélange entre littérature, histoire, polar. Et c'est ce qui m'a plu dès le début : c'est de pouvoir apprendre sans m'en rendre compte et cependant prendre énormément de plaisir dans la lecture. Et ce livre est tout indiqué pour cela. Le point de départ de ce livre, c'est la divine Comédie de Dante. Je dois avouer n'avoir aucun notion de la Divine Comédie mais cela ne m'a pas empêchée de bien suivre l'intrigue et d'apprendre en même temps comme je le disais.
Je ne reviens pas sur l'intrigue : Les personnages sont un pur délice, ils sont "quasiment" réels car ils ont effectivement existé et la limite entre réalité et fiction est mince ! On se rend compte du travail qu'a réalisé l'auteur : vraiment c'est incroyable ! Mais un livre très complet, et aussi un livre très dense qui apporte beaucoup d'information en peu de lignes. La lecture n'est donc pas très fluide et elle nécessite du temps : ce qui peut rebuter plus d'un lecteur...
Je recommande donc la lecture de ce livre pour les amoureux de la littérature fin XIX américaine et qui ne seraient pas contre un peu d'aventure et de mystère !

Un bon polar historique et culturel

7 étoiles

Critique de Byobinou (Rumilly (74), Inscrit le 22 février 2011, 53 ans) - 22 février 2011

J'ai pour ma part beaucoup apprécié la lecture de ce polar historique. En effet, même s'il s'agit bien évidemment d'une oeuvre de fiction, les personnages principaux ont réellement existé (les amis du cercle de Dante, en l'occurrence) et leurs descriptions semblent conformes aux personnages réels. Par ailleurs, l'ambiance bostonienne de cette fin de XIXe sur fond d'abolition de l'esclavage est très particulière.

L'intrigue s'avère originale, basée sur ce livre étrange, La Divine Comédie, et plus particulièrement sur la première partie, l'Enfer (j'ai d'ailleurs acheté l'Enfer par curiosité en cours de lecture, et, même si c'est très ardu, certains passages sont stupéfiants ; il n'est pas impossible que je m'y plonge plus assidument).

L'atmosphère intellectuelle de l'intelligentsia bostonienne est, je trouve, bien rendue, et alterne judicieusement avec les descriptions sordides des quartiers mal-famés, et bien sur les horreurs des crimes commis (ah, les cochliomyia hominivorax !)

Je n'ai pas été déçu par la chute, bien au contraire, et sans dévoiler la fin, l'allégorie entre les combats de la guerre de sécession et les différents péchés des cercles de l'Enfer est joliment trouvée.

Le style est certes un peu froid, et la traduction ne m'a pas paru des plus exceptionnelles.

Un des meilleurs livres en ce début d'année 2011, pour moi.

Les poètes pas disparus

8 étoiles

Critique de Frankgth (, Inscrit le 18 juin 2010, 52 ans) - 18 juin 2010

Les poètes mènent l'enquête dans le Boston de 1965. Articulé autour de l'œuvre de Dante que je ne connais pas, cette très bonne intrigue nous transporte de rebondissement en rebondissement entre les différents enfers de la Divine Comédie. Intelligent et bien mené ce roman m'a fait passer un très bon moment.

Assommant

2 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 53 ans) - 11 novembre 2006

Un supplice que ce long roman qui se veut un polar historique. Les meurtres m’ont semblé être un prétexte pour attirer les lecteurs dans les divagations d’un cercle d’amants de la poésie. Pearl est un érudit mais surtout un brodeur hors pair capable d’enchaîner des dizaines de pages de vide. Le suspense est sans crescendo et je ne peux pas dire que l’auteur a réussi à me transmettre sa fascination pour Dante.

Un roman érudit

8 étoiles

Critique de Theyrani (, Inscrite le 24 avril 2006, 58 ans) - 12 mai 2006

...j'ai adoré ce bouquin. Je trouve l'atmosphère de ce monde d'intellectuels Bostoniens très bien rendue. J'ai appris beaucoup de choses sur Dante et sa divine comédie... Et j'ai trouvé l'intrigue très intéressante. Bravo, ce roman m'a marquée.

Trés décevant

1 étoiles

Critique de Cathy64 (, Inscrite le 11 avril 2005, 57 ans) - 28 novembre 2005

Je n'ai absolument pas aimé ce livre.... impossible d'en dire les raisons , il y en a trop..!!!
Je suis passionnée par les policiers et les thrillers, et c'est vraiment la première fois que j'ai eu du mal à finir un livre.
Je ne recommande pas ce livre.

Un polar décevant

3 étoiles

Critique de Cachimbo (, Inscrit le 10 août 2005, 56 ans) - 10 août 2005

Comme polar, le livre est assez décevant. L'intrigue se perd régulièrement au détour de digressions qui donnent l'impression que l'auteur veut étaler sa connaissance du Boston de 1865 et de ce cercle de poètes.

L'idée est certes originale et certains passages sont particulièrement captivants (je pense à certains passages de l'enquête sur les crimes ou au récit des crimes).

La fin est assez banale et tombe de manière plate : il manque cette tension qui, à partir d'une certaine page, vous fait tenir le livre ouvert jusqu'à la fin.

Je ne recommande pas ce livre, du moins comme polar.

une bonne idée, sous exploitée...

6 étoiles

Critique de Karl glogauer (, Inscrit le 17 mai 2004, 48 ans) - 15 juin 2005

je rejoins assez loupbleu sur cette oeuvre, même si je le trouve un peu dur sur les personnages
je trouve le contexte excellent; la première traduction de Dante, par la fine fleur de la poésie US; ce qui m'a donné l'envie d'en savoir un peu plus sur les poètes américains de cette époque.
malheureusement, l'intrigue s'essouffle assez vite, et la chute est décevante.
d'accord sur le style (lu en VO)
les inconditionnels de Dante ou des poètes américains y trouveront sans doute leur compte, les amateur de polars purs resteront sur leur faim.
un honnête polar historique, (on sent bien la masse de travail de recherche) loin d'égaler l'aliéniste de caleb carr

Beaucoup de faiblesses et rien de passionnant ...

3 étoiles

Critique de Loupbleu (Antony, Inscrit le 8 mars 2005, 50 ans) - 14 juin 2005

La première traduction aux Etats-Unis de la divine comédie de Dante semble être liée à une série de meurtres horribles commis dans la ville de Boston. Les quatre amis du cercle de Dante, les poètes chargés de la traduction de l’œuvre mènent l’enquête.

L’intrigue policière, bien qu’assez classique dans la forme est honorablement menée. Elle met néanmoins du temps à se mettre en œuvre et est interrompue par des temps morts. Les scènes de meurtre sont très réussies par rapport aux autres passages très en retrait.

L’atmosphère est rendue de façon un peu laborieuse, peut-être par souci de donner trop de détails mais pas assez de vie. Les personnages, malgré une étude détaillée – vraisemblablement authentique – de leur caractère sont particulièrement mal rendus à mon sens : Ils ne prennent pas corps, les anecdotes à leurs propos – peut-être vraies mais hors-propos - tombent à l’eau, et leurs dialogues semblent empruntés, emphatiques. On éprouve donc ni sympathie, ni connivence, ni admiration pour ceux-là, ce qui est bien dommage !

Le style (est-ce la traduction ?) n’a pas de charme : un peu lourd quand il se veut ironique, par moment confus, et peu enclin à éveiller l’intérêt du lecteur quand l’intrigue se resserre. C’est néanmoins à mon avis un niveau de littérature très au-dessus du Da Vinci Code !

Je pense qu’il y aurait eu un discours intéressant à tenir sur une culture élitiste ou populaire; cela n’est pas vraiment traité. J’avoue avoir eu de la gêne avec l’image d’un poète-notable. Est-ce une déformation personnelle, francophone, romantique ou à cause de nos Rimbaud, Verlaine et autre Baudelaire ?

Enfin, reste la divine comédie de Dante sur laquelle on apprend des choses. Je ne suis pas certain d’être sorti du « cercle de Dante » avec une envie dévorante de la lire ; probablement à cause de l’atmosphère de poésie compassée qui émaille ce roman.

En conclusion : Je reconnais que cette critique est dure : Je ne vois rien d’original ni dans le fond, ni dans la manière, mais malgré quelques points très faibles, l’ensemble reste honorable. Mais je ne conseillerais pas ce livre.

Forums: Le cercle de Dante

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le cercle de Dante".