Aux quatre coins du monde de Anne Wiazemsky

Aux quatre coins du monde de Anne Wiazemsky

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Dirlandaise, le 15 février 2005 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 69 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 922ème position).
Visites : 3 682  (depuis Novembre 2007)

Beaucoup d'émotions

J’ai enfin réussi à lire la suite de l’admirable livre « Une poignée de gens » d’ Anne Wiazemsky dont la lecture m’avait tant émue.

On retrouve les mêmes personnages faisant partie de la famille Belgorodsky, qui ont trouvé refuge en Crimée (une région de la Russie), dans le palais Boïtovo, propriété de la famille de Xénia. Il y a Xénia bien sûr, femme de Micha Belgorodsky, Nathalie, la veuve de Adichka Belgorodsky, massacré deux années plus tôt, Olga Belgorodsky, sœur de Adichka, Maya Belgorodsky, mère de Adichka, Bichette Lovsky, une amie de la famille et les enfants. Tous attendent des nouvelles de Micha, le dernier survivant des frères Belgorodsky, parti se battre au front. Encore une fois, j’ai été complètement prise par cette histoire touchante d’une famille d’aristocrates face à la montée du communisme en Russie dans les années 1917-18. J’avais vraiment l’impression d’assister à tous ces événements tragiques précédant l’exil définitif vers Londres. Le retour de Micha, son départ vers Moscou et sa fuite précipitée afin d’échapper au massacre des anciens officiers de l’armée impériale dont il fut un général. La faim, les privations, les angoisses, la grippe espagnole qui fera tant de victimes et l’espoir toujours présent malgré les circonstances défavorables. Je ne me lasse pas de lire cette auteure si talentueuse. J’ai éprouvé un vrai bonheur à la lecture des péripéties de cette famille si attachante. J’avais l’impression d’en faire partie. Et les enfants qui continuent à vivre joyeusement malgré la constante menace des bolcheviks. Les dernières pages sont remplies d’émotion et de tristesse : « Des hommes, des femmes et des enfants, demeuraient serrés les uns contre les autres sur les ponts. Beaucoup pleuraient en silence. Beaucoup s’étreignaient. D’autres restaient à l’écart, prostrés dans une douleur muette. Tous éprouvaient le même chagrin, la même détresse devant l’inconnu qui s’ouvrait devant eux et qui ressemblait à cette nuit si noire et si hostile. »

Poignant, j’avais la gorge serré en lisant et c’est très rare que ça m’arrive…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Aux quatre coins du monde [Texte imprimé], roman Anne Wiazemsky
    de Wiazemsky, Anne
    Gallimard / Blanche
    ISBN : 9782702864586 ; 19,35 € ; 07/03/2001 ; 336 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Aux quatre coins du monde

7 étoiles

Critique de Micka (, Inscrite le 20 mars 2004, 80 ans) - 19 février 2005

J'avais hâte de lire la suite " d'Une poignée de gens "., soit "Aux quatre coins du monde"L'écriture de ce livre est sans contredit poignante, émouvante dans la même veine que le premier. Nous éprouvons avec les personnages une immense tristesse et beaucoup d'anxiété sur le quai en attendant de prendre le bateau, qui les amènera aux quatre coins du monde. Mais là où fut ma déception, selon le titre, je croyais suivre ces gens à travers le monde. Je m'attendais à suivre l'éparpillement des ces familles compte-tenu que le premier débute en France avec une descendante qui ne connait rien de ses aïeux. Je trouve qu'on est floué par le titre du livre. Mais je ne remets pas en cause la qualité de l'écriture.

rien à rajouter

10 étoiles

Critique de Clementine (, Inscrite le 3 décembre 2004, 56 ans) - 15 février 2005

seulement 5 étoiles aussi,ces deux livres sont gravés dans ma mémoire, j'ai eu beaucoup de plaisir à les lire, lecture émotion à ne pas rater!!

Forums: Aux quatre coins du monde

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Aux quatre coins du monde".