Souvenir de Philip K. Dick

Souvenir de Philip K. Dick
(Souvenir)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par FightingIntellectual, le 24 décembre 2004 (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (14 258ème position).
Visites : 4 305  (depuis Novembre 2007)

La nouvelle selon K. Dick

Le début de ce recueil de nouvelles et de textes théoriques est orné d'une missive de l'auteur indiquant l'âge de ces textes, invitant le lecteur à ne pas porter rigueur au style, mais bien à la narrativité.

Les deux textes théoriques sur le nazisme et la schizophrénie sont bien étoffés et d'un intérêt incroyable si vous avez lu le maître du Haut Château.

Les nouvelles, elles, font preuve d'une originalité à la K. Dick. Prenant comme thème rattacheur la perception de la réalité , Dick nous emmène dans le futur, parfois sur d'autres planètes, parfois au travers du temps et nous démontre que les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent être.

Dévoré en huit heures d'affilée, ce recueil regorge d'une originalité incroyable même si le style est parfois étriqué et gardé au minimum descriptif.

Ma nouvelle favorite fut "Interférence" une nouvelle sur les interférences énergétiques causées par un vaisseau qui voyage dans le futur. Cette interférence est, à long terme, responsable de l'extinction de l'humanité, d'une manière immonde, tout aussi immonde que le darwinisme puisse être.

Dick nous donne d'excellentes nouvelles du point de vue "contenu" , la forme est somme toute ordinaire vu le petit format des nouvelles, mais on perçoit tout le talent et l'originalité de l'auteur américain, monstre sacré de la science-fiction.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Très bien

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 39 ans) - 23 mars 2014

Un très court (moins de 300 pages) mais très sympathique recueil de nouvelles. Ayant auparavant lu le recueil "Paycheck", j'ai cependant eu la désagréable surprise de retrouver dans "Souvenir" la nouvelle "Le Monde De Jon", aussi dans "Paycheck" (et dans le même "Paycheck", on a la nouvelle "Là Où Il Y A De L'Hygiène" que l'on retrouve aussi dans le recueil "Immunité", ce fut une autre mauvaise surprise pour moi, surtout que j'ai acheté "Immunité" et "Souvenir" en même temps, et après "Paycheck" donc). C'est, il est vrai, une grande, grande nouvelle que celle-ci, mais bon, doublon !
Le reste est dans l'ensemble excellent, "Interférence", "Souvenir", "Rajustement", "Etrange Eden", "Progéniture". Ce n'est pas son meilleur recueil, mais pas son moins bon, parmi ceux que je connais (pas mal d'entre eux). Si vous aimez ce qu'a fait K. Dick, c'est, encore une fois, à lire. Je pense, de plus, que je le préfère nouvelliste plutôt que romancier, même si beaucoup de ses romans sont remarquables.

D'excellentes nouvelles...

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 49 ans) - 15 juin 2010

Voici un recueil de nouvelles toutes aussi réussies les unes que les autres, ma préférée étant "le monde de Jon" où deux hommes voyagent dans le temps afin de retrouver des documents de la plus haute importance pour l'avenir de la planète.
Le style est simple, direct et les différents scénarios élaborés par l'auteur sont réellement passionnants.
En ce qui concerne les deux textes rhétoriques entamant le début de l’œuvre, je reste plus réservé n'ayant pas accroché plus que cela. Je les ai trouvés brouillons et sans grand intérêt.

Le Vrai du Faux...

8 étoiles

Critique de Neithan (, Inscrit le 19 juin 2005, 34 ans) - 30 juillet 2005

"Souvenir" est un recueil de nouvelles qui s'ouvre sur deux textes rhétoriques captivants, l'un sur le nazisme, l'autre sur la schizophrénie, avant que ne débutent les sept nouvelles dont il se compose...

On a diagnostiqué chez Philip K. Dick dans sa jeunesse une schizophrénie qui se verra réfutée par la suite... C'est intrigué par ce qui se déroule dans son esprit que Dick se tournera vers la science fiction...

C'est ainsi que toutes ses oeuvres sont dignes d'intérêt, car torturées, subtiles, complexes et parfaitement maitrisées... Encore une fois à l'intérieur de ces nouvelles, le personnage central se doit de démasquer le Faux qui régit le monde dans lequel il vit, ce Faux que tous perçoivent comme Vrai...

Ma préférence va sans hésiter à la nouvelle Le monde de Jon, avec l’histoire d’explorateurs temporels qui tentent de rectifier leur triste monde en allant récupérer des documents scientifiques importants quelques années en arrière. Passionnante, elle mériterait je trouve un roman à elle toute seule... Bref, une fois de plus, c'est un sans faute...

Quand à ces deux fameux textes rhétoriques qui ouvrent le bal, je ne sais qu'en penser... Pour la première, elle est intéressante en ce sens où il nous explique l'intolérance dont il a été victime au sujet du Maitre du Haut Château, une autre de ses oeuvres... Puis la seconde: il s'agit ici de réflexions métaphysiques et philosophiques que chacun appréciera comme il le sent.......

Bref, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans Dick, même si il faut savoir choisir les oeuvres a lire (car son travail est très très irrégulier), mais allez-y, vous ne le regretterez pas...

Forums: Souvenir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Souvenir".