Nous traverserons des orages de Anne-Laure Bondoux

Nous traverserons des orages de Anne-Laure Bondoux

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Mimi62, le 8 mai 2024 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 71 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 305 

Une vision trop pessimiste

Anne-Laure Bondoux nous invite aux Chaumes, une ferme que l'on finit par localiser dans les environs du Morvan.
Dans cette ferme le lecteur fait connaissance avec ceux qui y habitent et la font vivre au début du XXème siècle. On suivra ensuite le devenir des générations qui se suivront.
Cela offre une traversée des grandes difficultés du siècle, à travers les guerres et les évolutions de la société. Sur ce plan la trame historique et sociale est bien restituée
L'écriture très plaisante narre avec efficacité le déroulement de ces périodes et rend la lecture agréable et bien souvent prenante.

Je ressors toutefois avec un avis mitigé.
Le fait que les différents descendants sont des enfants uniques de par les situations de la vie ne reflète pas ce qu'étaient la majorité des familles de ces époques. Je comprends que cet artifice permet à l'auteur de ne pas se disperser et de garder l'intérêt du lecteur.

Ce qui me gène beaucoup plus c'est cette quasi fatalité pour tous les membres de cette famille de plonger, génération après génération, dans des situations dramatiques. On ne découvre aucun espoir d'une vie meilleure, quoi qu'ils fassent, tout se termine dans la désolation.
Il ressort de tout cela un profond pessimisme, une absence d'espoir que la vie peut être belle, qu'une fatalité semble attacher à certains.
Toutes les relations finissent par des ruptures, les couples ne tiennent pas, la violence et le désamour sont inéluctables.
Certes le titre "Nous traverserons des orages" évoque bien qu'il ne s'agit pas d'une période facile mais généralement, après l'orage vient la pluie or, dans ce roman, l'orage ne se termine jamais.

Je ne conseillerais pas cet ouvrage à des ados, il est par trop pessimiste. Ce qu'ils en retireront c'est que la vie n'est qu'une succession de périodes noires, au mieux grises mais jamais lumineuses.
Sur le plan humain, il apparaît que la brutalité dans un couple est une évidence et qu'une relation affectueuse et durable une utopie. Avec de jeunes ados, l'approche de la vie de couple est aussi un sujet délicat dans l'approche duquel il est nécessaire de les accompagner.
Nombreux sont ceux qui critiquent les romans positifs mais, même si la vie n'est pas toujours facile, elle réserve aussi de nombreux moments positifs. Ne présenter que la noirceur ne me semble pas positif à l'égard d'ados qui cherchent à se construire une représentation du monde.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Nous traverserons des orages

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nous traverserons des orages".