Cette autre vie de Hannes Köhler

Cette autre vie de Hannes Köhler
(Ein mögliches Leben)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pucksimberg, le 30 mars 2024 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 44 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 219 

Composer avec le passé nazi

Hannes Köhler aborde un sujet qui a peu été exploité en littérature, celui des 400 000 prisonniers de guerre nazis qui ont été internés dans des camps de travail aux Etats-Unis. Dans ces lieux, selon les dires de l’auteur, l’on mangeait à sa faim, l’on travaillait ( souvent dans des champs de coton ) … Les prisonniers étaient surveillés par des officiers et parfois arrivaient à obtenir des informations sur la guerre par des radios clandestines. Il est intéressant de voir comment la guerre continue de se jouer dans ces espaces clos avec certains allemands qui continuent à soutenir Hitler, d’autres qui prennent conscience de l’horreur du nazisme. On peut assister parfois à des règlements de compte et à des débats virulents. Tout ceci est abordé à travers le prisme de quelques personnages principaux d’une même famille qui ont des difficultés. Martin, petit-fils de Franz qui a fait partie de ces prisonniers de guerre, décide partir aux Etats-Unis avec son grand-père, sur les traces de son passé. Le camp de travail dans lequel ce dernier a été interné alors qu’il n’avait pas même 20 ans est devenu un musée. Ce voyage permettra de clarifier de nombreux éléments sur trois générations de cette famille qui dysfonctionne quelque peu. Barbara, fille de Frantz et mère de Martin, sera elle aussi confrontée à certains fantômes du passé … Il y a Paul, cet américain allemand qui s’était engagé dans l’armée allemande et qui regrettera par la suite ce choix. Il y a Wilma, la sœur de Paul, avec laquelle Frantz a correspondue … Sans doute cette autre vie qui aurait pu être envisagée.

Le roman n’est pas linéaire, ce qui demande au lecteur d’être assez concentré pour identifier à chaque fois les époques décrites. Cela donne vraiment l’impression au lecteur que le passé cohabite avec le présent. Il est touchant de voir comment cet homme âgé renoue avec ses multiples expériences aux Etats-Unis, il deviendra traducteur aussi pour les américains. Barbara et Martin découvriront des éléments aussi. On a presque l’impression parfois qu’il y a un atavisme, les faits se répètent comme s’ils étaient définitoires d’une lignée. Le roman évoque aussi les difficultés qu’ont eues les allemands à se regarder dans un miroir après la seconde guerre mondiale et à réaliser les horreurs commises.

Le roman n’est pas conçu comme un roman historique. Les personnages ont une vraie épaisseur romanesque et certains choix narratifs intriguent le lecteur. Frantz a un doigt coupé et durant tout le roman il ne cesse de donner une nouvelle version à cette disparition. Le lecteur s’interroge donc sur la version la plus plausible. Il y a d’autres moments qui interrogent et qui font réfléchir sur le temps et les souvenirs. Quand il découvre de nouveaux endroits, Martin prend un caillou et le met dans sa bouche afin de s’imprégner du lieu et de connaître le vrai goût de certains espaces, comme si cela permettait de mieux figer certains souvenirs. Ces choix montrent bien que le texte est conçu comme un roman avec des personnages suffisamment intéressants pour que le lecteur ait envie de poursuivre la lecture.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Cette autre vie [Texte imprimé] Hannes Köhler roman traduit de l'allemand par Justine Coquel
    de Köhler, Hannes Coquel, Justine (Traducteur)
    Actes Sud / Lettres allemandes (Arles)
    ISBN : 9782330173890 ; 23,50 € ; 01/02/2023 ; 384 p. ; Livre broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Cette autre vie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cette autre vie".