Edward Hopper - Les 100 plus beaux chefs-d'oeuvre de Rosalind Ormiston

Edward Hopper - Les 100 plus beaux chefs-d'oeuvre de Rosalind Ormiston

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Septularisen, le 13 janvier 2024 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 56 ans)
La note : 7 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 735 

EDWARD HOPPER, PEINTRE DE «L’AMÉRICANITÉ»!

Mme. Rosalind ORMISTON est un auteure et journaliste artistique, spécialisée dans l’histoire de l'art, l'architecture et le design. Depuis 2002, elle a été professeur invité à l'art et histoire de l'architecture à l'Université de Kingston (Londres). Elle nous propose dans ce livre 100 «Masterpieces» du peintre américain Edward HOPPER (1882 – 1967).

Comme souvent pour les livres qui donnent la «priorité au visuel» (à l’iconographie donc…), il est divisé en deux grandes parties. Dans la première l’auteure retrace la vie et l’œuvre de celui qui, -redécouvert dans les années 80 -, est passé en quelques années de peintre pour illustrer les couvertures de livres à «Pape» de l’hyper-réalisme et précurseur (excusez du peu!...) du Pop Art!
Pour ceux qui, comme moi, connaissent déjà la vie et l’œuvre de ce peintre, cette partie du livre sera sans doute la plus intéressante, puisque on y découvre son enfance, sa jeunesse, les voyages qui l'ont influencé (notamment à Paris et Madrid), sa rencontre avec Josephine «Jo» VERSTILLE NIVISON (1883 - 1968) (1), la femme de sa vie, les lieux qui l’ont inspiré, ses sujets et thèmes de prédilection, les styles et techniques qu'il a utilisés, les peintres qui l’ont influencé comme p. ex. Franck Vincent DuMOND (1865 – 1957), Arthur Ignatius KELLER (1866 – 1925), Robert HENRI (1865 – 1929), Thomas EAKINS (1844 – 1916)…

La deuxième partie du livre intéressera sans doute plus ceux qui découvrent le peintre. On découvrira ici les reproductions des peintures les plus connues de l’artiste. Il m’est bien sûr impossible de citer toutes les œuvres reproduites, dans une si courte recension…
Je ne sais pas si les 100 tableaux reproduits ici sont les 100 «plus beaux» du peintre américain (forcément sur plus de 3.000 œuvres, l'auteur a bien dû faire une sélection...), Disons toutefois qu’on y retrouvera, entre autres:

«Le toit mansardé» (1923), («The Mansaard Roof» : (https://artchive.com/artwork/…). La première aquarelle vendue (100 $!!) par HOPPER à un musée…
«Maison près de la voie ferrée», (1925) («House by the Railroad» : https://artchive.com/artwork/…). Le tableau dont Alfred HITCHCOCK (1899 – 1980) dit s’être inspiré pour la représentation de sa maison dans le film «Psychose» (1960).
«Dimanche» (1926), («Sunday» : https://artchive.com/artwork/…).
«Le Phare de Two Lights» (1929), («The Lighthouse at Two Lights» : https://artchive.com/artwork/…),
«Chop Suey», (1929), (https://artchive.com/artwork/…),
«Chambre d’hôtel» (1931), («Hotel Room» : https://artchive.com/artwork/…).
«Soir à Cape Cod» (1939), («Cape Cod Evening» : https://artchive.com/artwork/…).
«Cinéma à New York» (1939), («New York Movie» : https://artchive.com/artwork/…). La femme que vous voyez debout à droite, n’est autre que… Jo, la femme d’Edward HOPPER…
«Station-service» (1940). («Gas» : https://artchive.com/artwork/…).
«Hall d’hôtel» (1943), («Hotel Lobby» : https://artchive.com/artwork/…). Le couple que vous voyez au fond du tableau sont Jo et Edward HOPPER...
«Soleil du matin» (1952), («Morning Sun» : https://artchive.com/artwork/…). La femme que vous voyez assise sur le lit, n’est autre que… Jo, l'épouse d’Edward HOPPER…
«Voiture-Salon» (1963), («Chair Car» : https://artchive.com/artwork/…).
Cette toile a été vendue chez Christie's le 11 mai 2005 pour 14 millions de dollars (!!). C'est l'avant-dernière peinture réalisée par HOPPER.
Et bien sûr son tableau le plus connu, et que l’on ne présente plus… «Oiseaux de nuit» (1942) («Nighthawks» en V.O. : https://artchive.com/artwork/…).

Que dire de plus? L’ouvrage offre au lecteur l'occasion d'admirer les tableaux, reproduits en couleur et en pleine page, mais aussi de redécouvrir l'artiste, de dépasser les apparences afin de mieux comprendre ses motivations sous-jacentes, et de réexaminer, revisiter, l’œuvre d’un peintre de son époque sous un jour nouveau… Que demander de plus?

Un seul petit point négatif: Mme. ORMISTON, si vous me proposez la reproduction d’un tableau, c’est bien gentil de signaler qui a réalisé la photographie, mais j’aimerais au moins savoir où se trouve ce tableau? Dans une collection privée, dans un musée? Parce que «oublier» de le dire, je trouve cela absolument impardonnable!

Est-ce que je recommande la lecture de cet ouvrage? Oui, en premier lieu à tous les admirateurs (comme moi…) du grand peintre américain, en particulier à ceux qui veulent avoir une «vue d’ensemble» sur son œuvre, et en apprendre plus sur sa vie… Alors, ne boudons pas notre plaisir, surtout a un prix défiant toute concurrence!

(1). : Cf. : Ici sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Josephine_Hopper

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • 100 chefs-d'oeuvre d'Edward Hopper [Texte imprimé] Rosalind Ormiston [traduit de l'anglais par Delphine Nègre-Bouvet]
    de Ormiston, Rosalind
    Larousse
    ISBN : 9782035876355 ; 14,95 € ; 03/10/2012 ; 144 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Edward Hopper - Les 100 plus beaux chefs-d'oeuvre

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Hopper et l'Américanité 8 Saule 17 janvier 2024 @ 17:09

Autres discussion autour de Edward Hopper - Les 100 plus beaux chefs-d'oeuvre »