La femme en moi de Britney Spears

La femme en moi de Britney Spears
(The woman in me)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Saule, le 3 décembre 2023 (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 58 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (22 994ème position).
Visites : 830 

Britney, le revers de la médaille

Chaque génération a son icone et pour la génération qui était ado au début des années 2000 c'est Britney Spear. A peine sortie de l'enfance Britney est repérée, envoyée loin de sa Louisiane natale à New York pour répéter et apprendre. Et lorsque sort son premier album c'est un succès planétaire : elle est très jeune, très belle et très talentueuse et ses vidéos sont de petits chef d'oeuvre. Grace à son talent, et et à une machine médiatique bien rodée, elle va crever tout les plafonds et les records. La première partie est la plus intéressante : comment une petite fille qui aimait par dessus tout chanter devient une icône.

Mais tout n'est pas rose pour Britney. La jeune fille - pas très mature - connait une aventure difficile avec une autre icône des médias (Justin Timberlake), un avortement pénible. Sous l'image lisse qu'on lui impose il y une jeune fille, plus enfant que femme. Elle subit un traitement parfois odieux des médias et des paparazzis et une pression constante exercée par son entourage.

Le rêve de Britney tourne au cauchemar lorsque son père - qui était alcoolique et violent - la met sous tutelle. Pendant treize ans Britney est une vache à lait pour sa famille et son entourage, tout lui est imposé et elle vit dans une cage pas dorée du tout. Cette mise sous tutelle semble totalement abusive, même si, il faut le dire, Britney n'apparait pas comme très mature ni très futée (par exemple elle raconte que lors d'une soirée à Las Vegas elle avait trouvé amusant de se marier avec un garçon rencontré le soir même, sans contrat de mariage, ce qui a fait rappliquer sa famille rapido-presto pour faire annuler le mariage).

Ce n'est pas de la littérature. J'ai lu en anglais et pas une fois je n'ai dû aller au dictionnaire, c'est dire que le vocabulaire n'est pas spécialement élaboré. C'est un récit par moment un peu enfantin et répétitif d'une enfant qui se trouve propulsée au rang de star mondiale, avec une famille à la ramasse et qui loin de l'aider ne fait que profiter d'elle. Un monde de média très misogyne et hypocrite. Bref tout le monde profite d'elle et c'est assez triste pour cette jeune femme. J'avais lu un article sur Britney il y a bien longtemps, et je me souviens que ça m'avait touché, sans compter qu'elle a beaucoup de charisme dans ses vidéos.

Je pense que ce livre s'adresse à ses fans. Mais on pouvait espérer avoir plus d'information sur sa période la plus productive, le livre insiste trop sur la partie sombre de sa carrière et ça tourne un peu à des ragots

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une vie épouvantable

9 étoiles

Critique de Windigo (Amos, Inscrit le 11 octobre 2012, 41 ans) - 8 décembre 2023

Bon, je l'avoue. Je n'ai jamais été fan de Britney Spears. Je préfère le Rock et le Métal. Et pour cause. Souvenez-vous, au début de sa carrière, il y avait un culte absolu sur la virginité de Britney Spears. Pourtant, elle provoquait en s'affichant de façon sexy, comme dans le clip de ''Oops... Baby one more time''. Cependant, cette provocation n'était pas aussi extrême que dans le cas de Christina Aguilera qui, elle, a tourné presque nue pour son clip de ''Dirty''. Toutefois, Britney se plaint que des hommes pervers assistaient à ses premiers concerts pour la reluquer comme si elle était une sorte de Lolita. Je n'ai jamais été attiré par ce genre de pop-stars, qui doivent révéler trop d'impudeur pour avoir un moment de gloire et qui, par la suite, s'en plaignent.

Mais, en lisant cette autobiographie, j'ai vu qu'elle y était contrainte par sa famille abusive. Tout ça pourquoi ? Pour la punir parce qu'elle a perdu sa virginité à quatorze ans. Pour la punir de devenir une jeune femme qui veut profiter de la vie au maximum comme tout les jeunes de son âge. Mais, surtout pour profiter de sa fortune. Elle a eu un père alcoolique et endetté. Elle a eu une mère et une sœur qui la méprisaient à qui mieux mieux. Ses amis et ses petits copains finissaient par s'éloigner d'elle à son grand désarroi. Elle a finalement été mise sous tutelle, a perdu la garde de ses enfants, et fut harcelée par des centaines de paparazzis. Elle a fini par se replier sur elle-même et vivait comme une sorte de robot triste. Cela lui a pris treize ans pour s'en sortir.

Je ne suis toujours pas fan de sa musique, mais en lisant cette autobiographie, j'ai plus de compassion pour cette enfant-star qui n'a pas eu la vie facile. Certes, ce n'est pas de la grande littérature, comme le dit Saule dans la critique principale, mais c'est une lecture enrageante par endroit. En lisant ce bouquin, je me sentais furieux contre sa famille, pour tout le mal qu'ils ont fait à leur fille, à leur sœur. Si ça ne tiendrait qu'à moi, je prendrais Britney dans mes bras et je tenterais de la consoler. Pour le reste, tout a été dit dans la critique principale.

Forums: La femme en moi

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La femme en moi".