Trois chants funèbres pour le Kosovo de Ismail Kadare

Trois chants funèbres pour le Kosovo de Ismail Kadare
( Tri kenge zie per Kosoven)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Jules, le 2 décembre 2004 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 78 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 4 085  (depuis Novembre 2007)

La division.

En 1989 le dirigeant serbe Milosevic appelle à la lutte au Kosovo contre les Albanais. Est-ce un hasard ?… Six cents ans plus tôt les Serbes, Roumains, Albanais et Bosniaques, coalisés, perdaient une bataille décisive contre les Turcs ! Elle changera toute leur histoire…

Ismaïl Kadaré, dans ces trois chants, nous montre en grande partie pourquoi cette coalition a perdu la guerre. Un indiscutable manque d’unité, une pagaille entre les différentes troupes et un flou artistique quant à la définition du territoire de chacun.

Qui combattait avec qui ?… Et le problème venait en grande partie des vieux chants ancestraux chantés par les rhapsodes. Ceux-ci étaient censés galvaniser les combattants, mais les paroles n’étaient pas adaptées aux circonstances !… Or, les rhapsodes se défendaient en disant que leurs chants remontaient des siècles en arrière et qu’ils ne pouvaient rien y faire…

En plein chant voici un vers qui éclate : « Serbes, levez-vous ! Les Albanais nous enlèvent le Kosovo ! » Voilà les hommes médusés et Kadaré de conclure : « L’un comme l’autre étaient prisonniers de leur passé, mais de ces vieilles chaînes aucun ne pouvait ni ne souhaitait s’affranchir. »

Au sein de l’armée voici le genre de dialogues qui pouvaient s’entendre entre les soldats :

« Par ici ce n’est pas la Serbie. Comment dis-tu ? J’ai dit qu’ici, ce n’était plus la Serbie. Plus la Serbie ou plus l’Albanie ? Comment t’expliquer, mon frère, certains appellent cette région Serbie, d’autres Albanie. Dieu sait ce qu’elle est en réalité ! »

Impossible à une telle armée de vaincre l’envahisseur turc !

Et le problème est bien loin d’être résolu aujourd’hui, chacun considérant avoir des droits ancestraux sur le voisin. Le Kosovo est toujours, à ce jour, un élément de discorde entre ces deux peuples que sont les Serbes et les Albanais.

Et Ismaîl Kadaré de conclure que ces régions balkaniques, qui du temps de la Grèce antique avaient connu une si grande gloire, sont aujourd’hui tombées bien bas !…

Un bon livre qui aide à mieux comprendre le pourquoi des divisions qui règnent dans ces régions. A celles évoquées ici, l’empire turc est encore venu ajouter des problèmes religieux.

Toutes ces régions étaient catholiques et se partagent maintenant entre les catholiques, les orthodoxes et les musulmans. Cela n’arrange rien !…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Trois chants funèbres pour le Kosovo [Texte imprimé], récits Ismail Kadaré trad. de l'albanais par Jusuf Vrioni
    de Kadare, Ismail Vrioni, Jusuf (Traducteur)
    Fayard
    ISBN : 9782213601809 ; 12,00 € ; 15/04/1998 ; 118 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Trois chants funèbres pour le Kosovo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Trois chants funèbres pour le Kosovo".