L'enragé de Sorj Chalandon

L'enragé de Sorj Chalandon

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Spirit, le 20 septembre 2023 (Ploudaniel/BRETAGNE, Inscrit le 1 février 2005, 63 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 287ème position).
Visites : 550 

Un gros bout d'humanité

« Voilà ! Je le mets là à côté de la marmite de cotriade. C'est le dernier manuscrit de SORJ CHALANDON : L'ENRAGE».
« Il parle de quoi ? »
« De la vie, de la mort et surtout d'humanité, c'est ce qui reste de mieux quand on a pressé le bonhomme, la petite étincelle qui fait que l'homme n'est pas un loup pour l'homme, (et encore le loup a faim, il suit son instinct il ne le pense pas), l'homme ne s'arrête pas à ça. »
« Et tu penses que ton manuscrit vaut que l'on mange le repas froid ? »
« C'est à vous de voir, vous êtes libres, mais si je vous le mets là, devant vous c'est qu'il y a de la chair, du muscle, du nerf, de la vie »
« C'est gai ou triste ? »
« C'est ni l'un ni l'autre et tout en même temps, c'est l'être humain face à lui même, il peut faire le bien , il peut faire le mal et parfois il fait les deux en même temps, c'est l'homme »
« C'est long ? »
« Moins long qu'une vie et pourtant pour le coup vous en avez des vies, de toutes sortes, certaines ne sentent pas bon d'autres ont le parfum du monde »
« Y'en a qu'un ! »
« Soit l'un de vous le lit aux autres, soit chacun lit par dessus l'épaule de l'autre, dans les deux cas vous êtes liés et c'est le plus important »
« Et pour le boulot on va pas être à l'heure ? »
« J'm'en fous de l'heure, l'important c'est qu'après vous soyez plus liés, plus solidaires, plus à l'écoute »
« Fais-nous un topo, j'hésite ! »
« C'est l'histoire d'un garçon, un presque homme, qui est pris dans les fourches de la société bourgeoise et qui essaye de s'en sortir avec l'aide de gars qui ont vu tout de suite qu'il était pris dans un piège et qu'avec un coup de main il pouvait s'en sortir. C'est l'histoire qu'une main tendue peut parfois beaucoup plus qu'un regard biaisé. C'est l'histoire de la vie, la vraie vie, celle qui nous amène vers le mieux et peut-être le meilleur »
« Qu'est-ce tu nous conseilles  ? »
« De le lire, c'est le mien, je vous le donne, y'a pas mieux !»

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Roman coup de poing !

10 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 56 ans) - 11 février 2024

Jules Bonneau, mieux connu sous le pseudo de La Teigne, est à la colonie pénitentiaire de Belle-Île-en-Mer depuis ses treize ans. En fait de colonie, c’est plutôt un bagne pour enfants, esclaves de leurs bourreaux. Ces enfants ont pour tort de n’avoir pas de parents qui s’occupent d’eux. Ce ne sont même pas forcément des délinquants.
La mère de Jules est partie lorsqu’il avait cinq ans. Son père, blessé de guerre, alcoolique, l’a abandonné chez ses parents qui ne s’en sont pas occupés. Il avait tout le temps faim. Alors, il s’est mis à voler et lors d’une vengeance contre une injustice, il s’est fait arrêter et a été envoyé en correction.
Le quotidien des enfants est un véritable calvaire : affamés, battus, les enfants sont exploités pour rapporter de l’argent. Et Jules s’endurcit ; il est trop occupé à survivre pour s’occuper du sort de ses compagnons de misère… sauf un plus jeune et plus fragile qu’il finit par prendre un peu sous son aile.
Lors d’une insurrection en 1934, Jules s’échappe avec beaucoup d’autres alors qu’il a vingt ans...
Sorj Chalandon trempe effectivement sa plume dans la rage. Et elle ne faiblit pas tout au long de son récit. L’apaisement n’est jamais tout-à-fait là pour son héros qui puise sa force dans la hargne. L’auteur réussit à plonger son lecteur dans l’angoisse de son personnage et une tension qui vous tient du début à la fin. Le lecteur vibre ainsi face à tant d’injustice faite aux petits. Un livre puissant !

Une page d'histoire dramatique

10 étoiles

Critique de CHALOT (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans) - 7 janvier 2024

L'enragé
roman de Sorj Chalandon
404 pages
éditions Grasset
août 2023


Jacques Prévert a écrit l'un de ses plus grands poèmes, sinon le plus grand sur cette page d'histoire réelle, dramatique, il l'a intitulé: la chasse à l'enfant
« ...pour chasser les enfants pas besoin de permis
Tous les braves gens s'y sont mis... »

Le 27 août 1934, 56 enfants se révoltent et s'échappent de la colonie pénitentiaire de Belle-île-en-mer.... la chasse ouverte, violente, générale est lancée.
Tout le monde s'y met, les « braves gens » aussi, même des touristes.
Jacques Prévert apparaît dans cette histoire racontée par l'auteure de ce livre.
Il observe, note les réactions et les comportements, sa plume sera acerbe et si juste !
Tous les enfants ont été repris, ils paieront le prix fort de cette évasion, leurs corps ne seront pas épargnés par les coups.... Tous retrouveront l'enfer de cette incarcération non éducative, tous ? Sauf un qui manquera à l'appel, Jules Bonneau dont l'auteur de ce livre raconte l'histoire.

Jules est un jeune mayennais qui a vu partir sa mère et qui a été abandonné par son père. Ses grands parents l'ont laissé se faire embastiller à la suite d'un acte de délinquance juvénile.
Il sera envoyé à Belle-Île-en-mer, dans un authentique bagne pour enfants !
On ne badinait pas à cette époque là.
Il y retrouve des enfants abandonnés envoyés là suite à des vagabondages, des voleurs de pain, des enfants aigris ou perdus.
La violence est partout, elle existe entre ces enfants contraints à un travail forcé et à une vie à moitié cloitrée mais elle est brutale et institutionnelle.
Ces enfants qui restent là jusqu'à leur majorité sont régulièrement frappés par leurs moniteurs dans cette colonie, les petits sont régulièrement violés.
C'est la loi de la jungle .
Jules que certains appellent la teigne est un dur.
Le climat est explosif, la colère monte chez les pensionnaires qui n'en peuvent plus et la révolte survient ce 27 août 1934.
Les enfants s'en prennent à leurs bourreaux et décident de s'enfuir.
Où aller ? Ils sont sur une île surveillée.
Jules réussit à se cacher.
Il va échapper à la meute « d'honnêtes gens » et faire des rencontres improbables avec un couple de personnes REELLEMENT honnêtes qui vont le cacher et l'intégrer.... chut, j'arrête ici.
L'histoire se poursuit, la vie de Jules va prendre une autre tournure qui ne va pas lui épargner les risques de toutes natures.
Ce livre est dramatique, bouleversant et INOUBLIABLE !

Jean-François Chalot

Forums: L'enragé

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'enragé".