Mémoires de la forêt - Les Souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud, Sanoé (Dessin)

Mémoires de la forêt - Les Souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud, Sanoé (Dessin)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Enfants => 10-12 ans

Critiqué par Frips, le 15 août 2023 (Inscrite le 20 juillet 2023, 23 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 198ème position).
Visites : 905 

Des larmes et des surprises

Les mémoires de la forêt est un livre écrit par Mickaël Brun-Arnaud et illustré par Sanoe aux éditions EDL.

Dans la forêt de Bellécorce se trouve une librairie particulière. En effet, tenue par Archibald Renard, cette librairie tranquille ne comporte qu'un unique exemplaire de ses livres, car chaque habitant de la forêt peut venir poser son livre et espérer qu'il soit un jour acheté.
Tout se passe pour le mieux dans la vie d'Archibald Renard jusqu'à ce qu'arrive Ferdinand Taupe, vieil animal maladroit et atteint de la maladie de l'Oublie-Tout, maladie qui mange chacun de ses souvenirs. Ces mêmes souvenirs qu'il avait encré dans un livre confié à la librairie et qui vient juste d'être vendu à un animal inconnu !
Nous suivons ainsi Archibald et Ferdinand parti en quête de ses mémoires qui aideront notre petite taupe à retrouver son passé et ses souvenirs.


Je me suis fait offrir cette merveille et quel cadeau !
Comment ne pas se laisser séduire par ces illustrations aussi belles que drôles.
Ferdinand est un personnage on ne peut plus attachant et on espère pour lui une finalité aussi douce que possible durant la totalité de la lecture. Entre deux moments de délire lié à la maladie de l'Oublie-Tout, Ferdinand montre une détermination à toute épreuve pour comprendre et récupérer sa vie.
Archibald lui est un renard ordinaire, simple libraire qui tient sa boutique, hérité de son père qui l'a lui-même hérité du sien, depuis toujours et, bien qu'il souhaiterait timidement vivre une aventure, il se plait dans ses tasses de chocolats-guimauve et ses tartines du matin.

Chacun des personnages présenté est une petite boule de bonheur et de tendresse. On a envie d'aller manger des tartes avec eux dans la librairie et autres endroits que nous visitons en suivant nos deux compères.

La plume quant à elle est simple et belle. Une écriture qui vous emmène et vous emporte et ne vous donne pas envie de repartir ou d'arrêter

Cependant attention, "Mémoires de la Forêt" n'est pas un livre à mettre entre toutes les mains. A mes yeux, ce livre ne convient pas aux enfants trop jeunes. En effet nous parlons quand même de démence, d'Alzheimer et certains passages du livre abordent des sujet "durs" tel que le deuil, l'abandon etc... A mon sens, ce livre peut être lu à partir de 10 ans pour un lecteur habitué.

Pour finir, je suis une lectrice stoïque, je ne réagis quasiment pas aux livres, c'est très dur de me tirer un sourire et pourtant ! Ce livre aura su me tirer non seulement sourires et rires mais également me mettre les larmes aux yeux. Emotifs attention à votre petit cœur !

Vous allez adorer ce livre plein de tendresse et ne pourrez vous empêcher de courir chercher la suite : c'est élémentaupe !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ferdinand à la Maude

10 étoiles

Critique de Froidmont (Laon, Inscrit le 28 octobre 2022, 32 ans) - 6 septembre 2023

- Mon cher monsieur Renard, heureux de vous revoir. Lors que je prenais l’air la semaine dernière, j’étais passé ici voir si vous aviez mis en avant mes essais que beaucoup gagneraient à lire tout leur saoul, entier, de bout en bout. Mais je fus accueilli par Charlotte Souris qui les larmes aux yeux avec un air odieux m’a chassé par ses cris de votre librairie ! J’étais à hésiter à prendre mes essais, aller les mettre ailleurs chez quelque connaisseur qui saurait me les vendre, car choisir de les prendre vaut bien quelques noisettes. Pour une telle emplette, ce n’est pas cher payé …
Foin de la logorrhée ! Renard n’écoutait plus quand Phinéas Tortue parlait de ses essais. Si tout a commencé, c’était bien de sa faute ! Il pensait à voix haute et dès qu’il se fut tu, Renard, la voix émue, un soupir dans le cœur, professionnel, acteur, sans malice et sans ruse, contrefit les excuses.
- Navré monsieur Tortue si je n’y étais plus. J’aidais Ferdinand Taupe, qui en plus d’être myope, est frappé d’Oublie-Tout. En voyageant partout nous avons recherché du présent au passé sa tendre épouse Maude, souvenir qui taraude ce pauvre Ferdinand.
- Je vois, c’est important. Avez-vous proposé à Taupe mon essai sur l’art du rangement ? Ranger correctement permet de retrouver. Il en va des objets comme des souvenirs.
Et tout seul de sortir le soupir retenu pour Phinéas Tortue …

C’est vraiment un beau livre qui nous apprend à vivre. D’un charme un peu désuet, sans nul mal en pensée : on se sent transporté dans un joli passé : vivre avec la nature à pied et sans voiture, peu de technologie parasitant la vie, à peine un grille-pain qui ne fonctionne en rien, et jusques aux prénoms que j’aime à la passion ! Il est beau en deux sens.

D’abord il nous dispense un merveilleux récit empli de poésie. Il a tout ce que j’aime, une brillante gemme des livres de jeunesse. Il touche à la détresse et à des sujets graves : Ferdinand, presque épave, rongé par l’Alzheimer doit combattre ses peurs, souvenirs douloureux d’un passé malheureux qu’il cherchait à cacher, pour au fond accepter la vérité du drame qui vit partir sa femme. Or cette gravité avec légèreté, mais non pas sans pudeur, est montrée au lecteur. Cela fait qu’à la fois ce monde par sa voix enchante notre cœur, car il est sans horreur, tout en civilité et amabilité, autant qu’il le renvoie au nôtre qui se voit entre les interstices par ces petits supplices que doivent endurer ces gens de la forêt. Car oui, ce sont des gens, animaux mais pourtant semblables aux humains en plus doux et sereins.

Et beau par le travail admirable et sans faille, vif, précis, coloré produit par Sanoe. Belles illustrations qui marquent bien le ton.

En lisant cet ouvrage, au détour de ses pages, je voyais un papa qui se tordait les doigts, penché sur son enfant et cherchant doucement à dire par images les revers du grand âge, par ces portraits qu’il croque pourquoi papy débloque. Touchante vision de famille et d’union.

Forums: Mémoires de la forêt - Les Souvenirs de Ferdinand Taupe

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mémoires de la forêt - Les Souvenirs de Ferdinand Taupe".