Reste de Adeline Dieudonné

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Pacmann, le 1 mai 2023 (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 59 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (14 300ème position).
Visites : 1 044 

Aimer au-delà des limites

« Reste » est le nouveau roman de Adeline Dieudonné qui s’est fait connaître par son premier grand succès « La vraie vie ».
Ici on évoque une femme, dont le nom n’est jamais cité (une habitude chez Adeline Dieudonné) qui a depuis huit ans pour amant, M. un homme marié. Elle s’accommode parfaitement de cette situation et lui également qui n’a aucune intention de quitter son épouse légitime. Cette relation conduit à un épanouissement de ces deux êtres jusqu’au jour où lors d’un week-end en amoureux à la montagne, M. se noie dans le lac bordant le chalet où ils logeaient. Ne sachant que faire du corps, la narratrice va prolonger son séjour dans une fuite, accompagnée du corps de son amant.

Elle va se remémorer sa vie durant ces journées et rencontrer des personnes qui l’aideront à trouver la meilleure issue à ce drame.

De cette histoire que d’aucun trouveront dérangeante, je retiens surtout la manière dont l’autrice aborde des thématiques très actuelles. Je pourrais même dire qu’il s’agit d’un remarquable texte d’un féministe éclairé et raisonné. En particulier M. est dépeint (vivant comme mort) comme un compagnon de route idéal, le meilleur ami de la femme qui voyage à ses côtés, procure attention et réconfort sans envahir ou dominer.

En deux mots, le rapport que la narratrice a avec son amant, et la vision qu’elle a de ses relations avec les hommes qu’elle a eus dans sa vie est parfaitement compréhensible et finalement très saine.

Comme une adepte des triangles (pas forcément amoureux) me l’a fait remarquer, l’autrice se serait peut-être inspirée d’un récent fait divers où un couple de Suisses, dont l’un des conjoints était décédé sur le siège passager, a continué son périple à travers l’Europe. Finalement intercepté lors d’un contrôle de police, le conjoint survivant a fait savoir qu’il participait avec son grand amour à un voyage ultime.

En conclusion, un très grand roman d’Adeline Dieudonné qui ne m’a absolument pas dérangé, et a renforcé ma confiance dans les relations entre les hommes et les femmes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Hautement féminin

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 72 ans) - 29 mars 2024

M…, l’amant de la narratrice vient de se noyer dans le lac qui se situe juste en face de leur chalet. Elle le repêche, le bichonne, l’installe sur la banquette arrière de sa voiture. Elle sait qu’il est bien mort, ce n’est donc pas un déni mais elle veut le conserver auprès d’elle, à portée de mains. Elle démarre, va à l’aventure. Cherche-t-elle de l’aide ? Rien n’est moins sûr. Cherche-t-elle de l’empathie ? Faut voir … Son errance l’emmènera dans la montagne auprès d’une marginale.
Belle écriture pour un roman hautement féminin. A ne pas louper !

Extraits :

- Je me rappelle les hurlements d’Audrey, quand elle restait quelques mois avec un homme et qu’il se mettait à lui parler d’enfant. Ca la rendait folle, elle cessait de l’aimer dans la seconde, elle avait l’impression d’être prise pour une machine à pain.
- La vie de couple, on croit que ce n’est que de l’amour, mais je voudrais avoir accès aux pensées intimes de tous les couples du monde, spécialement ceux qui ont de bébés, même quand ils s’aiment, même quand tout va bien, je suis prête à parier mon clito qu’ils ont tous ces pensées, qu’ils confinent tous à une forme de détestation d’autre à un moment.

Roman insolite d'amour

8 étoiles

Critique de CHALOT (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans) - 11 novembre 2023

Reste

C'est un roman d'amour insolite, prenant, déconcertant.
L'héroïne écrit à la femme de son ami, de son amour. Ne dites pas de son amant. Celui qu'elle aime depuis huit ans vient de mourir subitement dans le lac où il nageait tranquillement.
Elle raconte à la veuve, qui ignorait la disparition de Mr M, son mari, cet amour qu'ils partageaient tous les deux.
Elle écrit à cette femme deux lettres où elle livre leur histoire et la décision qu'elle a prise de garder le corps de Mr M. Il n'existe pas de morale à ce récit qui nous étonne et nous touche. Cette femme éplorée qui a pris une telle décision hors norme a eu une vie antérieure qu'elle nous livre. Tous les hommes qu'elle a eus dans sa vie étaient des dominants. Comme elle l'explique dans son courrier " l'idée du couple classique, le schéma on s'aime - on emménage ensemble se présente à nos familles - on se mélange m'horrifiait. Pourquoi pas un mors dans la bouche aussi?".
C'est un roman féministe, d'amour, insolite et touchant que nous offre l'auteure.

Jean-François Chalot

Amour et mort

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 46 ans) - 19 mai 2023

La narratrice s'est engagée dans un amour adultère vibrant, ce qui l'amène à un séjour au bord d'un lac de montagne avec son cher compagnon de la main gauche, "M." Or, une baignade malencontreuse a provoqué la mort de ce dernier. Epouvantée, la protagoniste ne sait que faire et se mure dans ses pensées et souvenirs.
La situation reste intrigante, la peur, une forme de remords, la reconstitution de cette vie de couple cachée mêle un peu tout, dans l'oubli de déclarer le décès.

Ce roman m'a semblé sensible, intéressant psychologiquement, mais l'aspect glauque de la situation m'a assez fortement troublé, d'où un ressentiment mêlé.

Forums: Reste

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Reste".