La vie clandestine de Monica Sabolo

La vie clandestine de Monica Sabolo

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par CHALOT, le 27 février 2023 (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 793 

Une enquête romantique sur une génération oubliée

« La vie clandestine »
roman de Monica Sabolo
éditions Gallimard
311 pages
juin 2022


Le secret, le silence et même la violence, c'est en ces années post soixante huitardes, la vie de ces révolutionnaires qui ont choisi une voie extrême faite d'enlèvements, d'assassinats en Italie et en France.
Qui sont-ils ? Quels étaient leurs mobiles ?
Que sont-ils devenus  ?
L'auteure a décidé d'écrire un livre sur un groupe armé qui a fait la une des journaux dans l'Hexagone : Action Directe !
Elle ne pensait pas, en enquêtant comme une journaliste, qu'elle irait interroger son passé. Née au début des années 71, elle a vécu, semble-t-il, dans un cocon, mais quel cocon ?
Sa jeunesse s'est déroulée dans un milieu bourgeois auprès d'un père mystérieux qui semblait avoir une vie occulte, mi agent secret, mi homme d'affaire. Que faisait-il au Bureau International du Travail ? D'où est venue cette opulence criarde et pourquoi a-t-il tant perdu ensuite ?
Elle plonge dans une génération, celle partagée par ses parents, par les Tapie et autres « jouisseurs » du système libéral, et découvre en soulevant le tapis , le sien, quelques secrets.
En ces années-là, le rêve d'une révolution a laissé place au règne du fric roi....
Comment s'étonner que quelques poignées de militants aient voulu poursuivre leur combat en choisissant un chemin escarpé, dangereux, passant d'une violence sociale à une autre individuelle ne pouvant conduire qu'à l'impasse.
Pourquoi ces militants et militantes d'Action Directe ont-ils pu attaquer des banques et tuer des « ennemis de classe » comme Georges Besse le 17 novembre 1986 ?
Monica Sabolo mène une double enquête, une sur ces hommes et femmes qui ont été jugés et condamnés et sur sa propre histoire, sur son père et sa mère.
Elle rencontre la plupart des acteurs de ce drame et découvre la complexité des personnages, leur force, car ils ne seront pas des repentis, mais aussi leur humanité.
Etonnant ? Non ! Ces hommes et ces femmes qui n'expriment aucun regret mais qui montrent qu'ils s'interrogent !
Elle nous parle longuement d'une vieille anarchiste Hellyette, non violente mais solidaire, que j'ai croisée au cours de ma vie militante.... C'était une femme chaleureuse, accueillante et humaniste, elle est restée à 90 ans pareille à ce qu'elle a été.
Les désaccords n'empêchent pas une certaine forme d'empathie avec les hommes et les femmes d'aujourd'hui, plus de 30 ans après ces « faits » !

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La vie clandestine

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La vie clandestine".