Fuir et revenir de Prajwal Parajuly

Fuir et revenir de Prajwal Parajuly

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Frunny, le 13 février 2023 (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 58 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 438ème position).
Visites : 2 285 

Traditions et Modernité !

Prajwal Parajuly (1984 - ) est un auteur indien dont les travaux portent sur les peuples de langue népalaise et leur culture.Il partage son temps entre New York, Londres et Gangtok, sa ville natale dans l’Himalaya indien.
"Land Where I Flee" (2013) a été traduit en français et publié par la maison d'éditions Éditions Emmanuelle Collas sous le titre de "Fuir et revenir" en 2020. Pour cette traduction, il a été sélectionné pour le Prix Guimet et pour le Prix du Premier Roman domaine Étranger.

Chitralekha est la matriarche de la famille Neupaney, vivant à Gangtok (Indes Himalayennes)
Lors du 84 ième anniversaire d'une personne , une grande fête - le Chaurasi - est organisée.
A cette occasion, ses petits-enfants , émigrés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni reviennent en terre natale après 18 ans d'absence.
Chitralekha va devoir affronter un véritable "choc des traditions " . La modernité occidentale venant fracasser les traditions et croyances ancestrales indiennes.
Agastaya, brillant oncologue vivant à new-York avec un homme, situation inavouable en Inde.
Bhagwati qui s'est enfuie avec un "Intouchable", mariage hors caste inacceptable dans une famille convenable.
Manasa - la benjamine - diplômée d'Oxford mais garde-malade d'un beau-père dépendant.
Et Ruthwa, l'électron libre qui semé la honte sur la famille en écrivant un roman dans lequel il narre le viol de sa grand-mère.

Une famille insolite, pensez-vous ?
Attendez, ce n'est terminé...Prasanti, confidente et servante de Chitralekha appartient à la communauté des Hijra, transgenres moqués mais redoutés en Inde.

Un roman où l'humour est omniprésent et où de multiples thèmes sont abordés.
Tradition et Modernité ne cessent de s'affronter.
Il y a du Feydeau dans ce roman brillant .
Une belle découverte de l'Inde au travers de cette fête traditionnelle.
Un excellent moment de lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ils sont venus, ils sont tous là...

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 65 ans) - 8 novembre 2023

La famille Neupaney habite la région du Sikkim, coincée entre l’Inde, le Bouthan, le Népal . Après la mort des parents dans un accident, la grand-mère Aama Chitralekha a élevé ses quatre petits enfants. Et tous ont quitté l’Asie pour les États-Unis ou le Royaume Uni.
L’aînée, Bhaguati, est licenciée du restaurant où elle lavait la vaisselle , mariée à un intouchable, mère de deux enfants, impure, elle a été bannie de la famille.
Agastaya est médecin, vit dans l’Ohio avec son compagnon. Son homosexualité est bien sûr indicible à sa famille.
Manasa, diplômée d’Oxford, a arrêté de travailler pour s’occuper du père de son mari Himal, invalide.
Rathwa, écrivain à succès, a été lui aussi banni de la famille.

Tous acceptent pourtant de revenir pour la fête des 84 ans de leur Aama.
Des retrouvailles compliquées et houleuses pour une grand-mère au caractère très affirmé, qui refuse de pardonner les choix de ses petits-enfants.
« C’est vrai, tous ses petits-enfants avaient quelque chose à se reprocher.
Quand ses petits-enfants étaient-ils devenus ses ennemis ? Comment se faisait-il qu’elle ne leur trouvait que des défauts ? Pourquoi ne pas les laisser tranquilles et couper le cordon ? »

Dans cette maison vit Prasanti, la domestique d’Aama. Une transgenre vive et débrouillarde, bien plus qu’une employée de maison auprès de Chitralekha.

On ne s’ennuie pas à la lecture de ce séjour où se retrouve toute la famille ; même si je me suis quelquefois un peu perdue dans les prénoms des frères et sœurs.
Cette terrible grand-mère devient finalement attachante, et les événements, les face à face des uns et des autres donnent un rythme permanent à ce roman, où malgré la culture, l’attachement à celle-ci, on retrouve des points communs universels , les relations entre des enfants, le fossé qui se crée entre les générations ainsi qu’entre les cultures.
Lecture très sympathique

Forums: Fuir et revenir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Fuir et revenir".