Cher connard de Virginie Despentes

Cher connard de Virginie Despentes

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Veneziano, le 27 août 2022 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 44 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 751ème position).
Visites : 556 

Liaisons dangereuses à l'heure de Me Too

Rebecca, actrice en vogue, aussi belle qu'assez brutale dans son mode d'expression, dénonce sur les réseaux sociaux un écrivain qui a pu se montrer indélicat dans le passé, à l'époque de leurs jeunes années. Oscar, l'intéressé, commence à échanger avec elle, pour évoluer la violence dont il se sent victime, après tant d'années. Réfractaire au début, elle se prête au jeu, ce roman retraçant leur échange épistolaire par messageries interposées. L'amertume de l'un, la lucidité et la recherche très cash de dignité de l'autre caractérisent les propos, alors que les relations se ne normalisent et s'apaisent quelque peu.
Leur correspondance est entrecoupée de publications sur les réseaux sociaux de Zoé Katana, jeune féministe en mal de considération et de respect, qui s'en prend plein la tête et s'obstine vaille que vaille.

Ce roman très dans l'air du temps, audacieux en la forme et surtout dans le ton employé, à l'instar de ce que l'auteure nous a habitués, traite du féminisme, de la prise de conscience collective, aussi nécessaire qu'il peut parfois être brutal, comme de la virulence des réseaux sociaux. Il fait réfléchir, énergiquement, souvent rudement, mais tout aussi sûrement, sur des sujets assez variés. Il vaut le détour selon moi, à condition d'avoir l'estomac bien accroché.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Quel ennui...

5 étoiles

Critique de Cecezi (Bourg-en-Bresse, Inscrit le 3 mars 2010, 42 ans) - 22 septembre 2022

Je m'attendais à quelque chose de direct, violent, percutant, dérangeant, trash... Eh bien ça n'est pas ainsi que je décrirais ma lecture de ce laborieux à mon sens roman. Quel ennui... Le style est plat, les propos souvent sans relief. Je trouve la forme épistolaire complètement artificielle et d'un conventionnel. A quelques pages près qui ont fait écho en moi, j'ai eu bien du mal à avancer. L'intrigue avance peu et est très convenue (rapprochement des personnages, apaisement). Une grosse déception pour un roman tellement mis en avant par les médias... Je suis sûr qu'il y a bien plus subversif qu'ici dans cette rentrée littéraire 2022.

Forums: Cher connard

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cher connard".