Vivantes de Françoise Colley

Vivantes de Françoise Colley

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par CHALOT, le 27 août 2022 (Inscrit le 5 novembre 2009, 74 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 328 

roman social passionnant

VIVANTES
roman de Françoise Colley
éditions Mialet-Barrault
262 pages août 2022


La vraie vies de vrais gens

L'auteure nous raconte l'histoire d'une famille populaire qui vit dans un hlm à côté d'autres de toutes origines. Ce sont des humbles qui se côtoient, qui s'aident et parfois se déchirent.
Celle dont l'auteure parle surtout, à la première personne du singulier, a vécu jusqu'à l'adolescence dans une ville ouvrière en Lorraine, pas loin de la frontière allemande.
Elle est très attachée à sa mère et à sa grande fratrie.
Ils sont dix enfants, venus de deux lits, certains vivent avec leur mère et d'autres ont grandi et pris leur indépendance.
Cette mère, que la vie et les hommes ont usée, reste d'une force colossale.
Ah les deux hommes de sa vie ne lui ont apporté que des ennuis et peu de tendresse surtout le deuxième !
Le premier était juif et le deuxième algérien.
L'héroïne, fille de cette femme, a beaucoup prié mais en vain pour que son père, celui du deuxième lit, meure ….Ce n'est pas bien ? Quoique... C'est un homme brutal avec sa femme et alcoolique notoire.
Comme elle l'explique, quand son père indigne, chassé de son domicile par sa femme est revenu, pour le malheur de ses enfants au domicile de son fils Karim qui n'était pas pratiquant, « quant au vieux, n'en parlons pas. Il avait été trop occupé à écluser ses bouteilles de Kronemboug ou de Kiravi pour nous lire le Coran. » !

La vie n'est pas facile, elle est dure mais « ces gens là » et ces deux femmes, la mère et la fille savent faire face et se dévouer à leurs enfants et même à leur avenir.
Il y a dans ces classes populaires une chaleur humaine très forte et une solidarité qui transcendent les générations.
Quelle est la place des pères ?
Tous ne sont pas comme le « vieux » brutal et égoïste, son fils Karim qui aurait bien voulu recevoir de ce père une éducation et qu'on lui parle de son pays d'origine l'Algérie, essaye de faire au mieux et de protéger ses sœurs et sa mère !
L'auteure signe ici son premier roman qui est un chef d’œuvre .
A déguster pour son contenu, l'écriture et le rythme ainsi que pour l'humour qui y est injecté avec goût.

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Vivantes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vivantes".